Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 novembre 2018 5 02 /11 /novembre /2018 22:36

 

3 raisons/3 mn par Tristan, 4D

 

L’auteur se nomme Romain Puertolas ce roman a été écrit en 2017,  je ne connais pas

d’autres œuvres de ce romancier. Le livre est directement écrit en français, il n’est donc pas traduit. Je reconnais cette œuvre en tant que roman et l’histoire pourrait porter à croire que c’est un roman dramatique, un peu étrange.

Je pense que ce texte est destiné à faire découvrir le handicap. Ce livre me semble être un texte pour sensibiliser à la différence. Pour faire comprendre ce qu’une personne trisomique ou handicapée peut ressentir, l’auteur a inventé un personnage prénommé Gaspard, qui s’invente une vie de famille et deux emplois.

Gaspard est le personnage principal, il menait une vie paisible chez ses parents et occupait deux emplois à Paris: le matin, vendeur de souvenirs puis l’après-midi, renifleur d’aisselles. Les personnages secondaires sont les parents de Gaspard, ses deux patrons, et ses collègues du laboratoire.

Ce texte est intrigant  surtout grâce aux métiers imaginaires de Gaspard. 

 

Voici l’extrait que j’ai choisi, page 41 à 42 :

« Je suis fils unique. Quelquefois, je regrette de ne pas avoir un petit frère ou une petite sœur, mais mes parents n’ont jamais voulu d’un autre enfant. Pourquoi ? »(réponse D : ils voulaient que je sois unique). « Je ne sais pas si c’est cela, je ne leur ai jamais demandé et ne le ferai jamais, mais j’ai toujours penché pour la dernière option. Mes parents m’aiment plus que tout et je sais que c’est ce qu’ils répondraient. Ils voulaient que je sois unique, que je sois le seul objet de leur amour. Réponse D. C’est mon dernier mot Jean-Pierre.

J’aime penser que je suis différent, mais dans le bon sens du terme. Et comme je suis unique, je m’invente parfois des choses bien à moi que je ne partage avec personne, pas même avec mes amis ou mes parents. »

Les intentions de l’auteur ne sont pas faciles à percevoir au début du livre. On ne saisit pas bien au départ si cela est réel ou bien imaginaire. Puis, au fil des pages, nous commençons à percevoir que Gaspard s’invente une vie qu’il n’a pas, comme s’il délirait.

Cela pourrait aussi bien concerner une personne bien dans sa peau, épanouie, qui ne prend pas en compte le regard des autres.

J’ai retenu ce bout de phrase : « Un trisomique avec un peu de jugeote peut aisément y arriver »: j’ai trouvé cela intriguant et triste,  car Gaspard se réfugie dans un monde irréel pour oublier  sa vie dans un centre spécialisé, l’abandon de ses parents  et  la mort de son ami Patrick.  Malgré son handicap et son retard mental, il a réussi à écrire cette belle histoire dans ses cahiers.

Pour finir cette critique, j’ai aimé ce livre, j’ai compris ce livre sur la différence et l’importance du bien-être. Je le recommande : un trisomique peut rêver et être heureux, malgré l’isolement, le handicap et la souffrance.

                                                                                                              Gabin T, 4C

Collage d'images de Juliette GN, 4C  

Gaspard a 30 ans, il est né avec un chromosome de trop. En effet, il est atteint de trisomie 21. Dans la vie, Gaspard a deux métiers : vendeur dans une boutique de souvenirs à Paris et renifleur pour une grande marque de déodorant. Il habite toujours chez ses parents mais gagne son propre salaire.

Il a un emploi stable jusqu’au jour où ses deux patrons meurent dans le même accident d’avion. Pourtant Gaspard avait calculé la probabilité que cela se produise et elle était quasiment nulle. Du jour au lendemain, il se retrouve donc au chômage. Ses parents lui donnent un défi : celui de retrouver un emploi avant 30 jours. Le chrono est lancé. Il fait plusieurs essais  sans succès. Il tente alors le tout pour le tout en postulant en tant que détective privé. Sa première mission sera rude : il va devoir s’infiltrer dans un centre pour personnes handicapées et résoudre une enquête hors du commun.

 Ce roman a été écrit par Romain Puertolas. Il a été publié en 2016.

Le personnage de ce livre est Gaspard, il est trisomique mais va se battre pour que les gens ne le considèrent non pas comme un trisomique mais comme une personne comme les autres. Dans ce roman, il est aussi question des parents de Gaspard ; ils l’aident au quotidien mais le considèrent malgré son âge encore comme un enfant. Ses deux patrons quant à eux ne font pas de différence entre lui et les autres ce qui lui permet de ne pas se sentir rejeter.

J’ai aimé ce livre même si la fin me semble étrange. Il nous montre à quel point ces gens que la nature n’a pas épargnés se battent à chaque moment de leur vie pour en faire la plus normale possible. L’auteur veut nous faire passer un message : celui de ne jamais juger les gens avec un handicap mais au contraire de les aider à se dépasser.

J’ai trouvé ce livre intéressant et je le conseille aux personnes qui n’aiment pas énormément lire car il est relativement facile à lire et à comprendre.

Voici un extrait du livre :

Le contraste entre le laboratoire, un lieu calme, presque trop silencieux, propre, aseptisé, et la boutique de souvenirs de Montmartre, bruyante, agitée, en désordre, surpeuplée, a quelque chose de surnaturel. Le premier ressemble à la Suisse, l’autre à la Chine. Chaque jour, je traverse sans passeport la frontière de ces deux mondes dont le sas s’étend sur tout le XVIIIe arrondissement. Un temps d’adaptation est nécessaire. Un peu comme pour écouter à nouveau du Mozart après être rentré d’un concert de Guns N’Roses.

 (Ligne. 1à10 page 23) 

J’ai choisi cet extrait car il est question des deux métiers de Gaspard. L’auteur insiste sur certains détails ce qui m’a permis de m’imaginer les scènes.

 

Pour moi, ce livre mérite 4* sur 5*                                                          

                                                                                                        Emma G  4C

Nuage de mots de Gwenlan 4C

 

 

 

Nuage de Juliette GN

Nuage de Juliette GN

Nuage de mots de Juliette L

Nuage de mots de Juliette L

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : LIRELIRE
  • : Ce blog est destiné à recevoir et à diffuser vos avis de lecteurs à propos des livres que vous avez choisis (élire) et lus (lire)
  • Contact

licence et trace carbone

Lirelire   Josiane Bicrel est mis à disposition selon les termes de la licence creativecommons by-nc-sa/4.0

Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions 

Lirelire est neutre en carbone.

 

Rechercher

Classement Alphabétique Des Auteurs