Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 13:00

Auteur : Evelyne Brisou-Pellen
 Titre : les 5 écus de Bretagne
 Edition : Hachette jeunesse 
Collection : Livre de poche jeunesse
 Date : 1998
 GENRE : Roman historique.
 THEME PRINCIPAL : La vie quotidienne au moyen âge.
RESUME :EN 1469, Guillemette Landais, jeune fille de 13 ans, part vivre chez son grand-père à Rennes, suite au décès de son père. Quand, elle arrive à Rennes, son grand- père ignore son existence. Il décide de l’appeler Philippa, pour ne pas éveiller les soupçons, elle travaille donc avec lui, dans sa boutique qui se nomme « les écus de Bretagne ». Guillemette décide de faire des recherches sur son père, et s’embarque dans une grande aventure faite de rencontres et de découvertes. Elle rencontre Estienne et Lucasse, des employés de Messire Boisguérin. Pendant son enquête, elle apprend que son père avait caché son existence à son grand-père. Et aussi que son grand-père n’est en réalité que le frère de son grand-père et qu’il l’avait adoptée. 
PASSAGE REMARQUABLE : Page 16.« Ma grand-mère est morte, messire, et mon père aussi.- Votre père… »La mâchoire de la jeune fille se crispa un peu. Le ton du vieil homme s’était fait interrogatif. Elle dit :« C’est tout, messire Boisguérin. Ils étaient ma seule famille, avec vous.- … Que voulez- vous dire ?- Messire Boisguérin, mon père Philippe était le fils unique de Guillemette Landais. Unique, vous comprenez ? Jamais elle n’a eu d’autres enfants, jamais elle ne s’est mariée. »
C’est mon passage préféré de l’histoire, car on apprend que la jeune fille tenait beaucoup à son père et que Messire Boisguérin a un peu mauvais caractère. 
JUGEMENT CRITIQUE PERSONNEL :Je n’ai pas trop aimé ce livre car l’histoire était un peu bizarre, et qu’elle était en langage soutenu. Guillemette doit changer de prénom, elle apprend la mort de son père, elle a un grand père adoptif… Il y a beaucoup de rebondissements.
 Maëlle 5C, 26 novembre 2012 

utlign9-copie-1

Auteur : Évelyne Brisou-Pellen

Titre : Les cinq écus de Bretagne

Éditeur : Le livre de poche jeunesse

Date : juin 2008

Illustrateur : Bruno Pilorget

 Genre : Roman historique

Sujet : C’est une fille qui va chez son grand-père car son père est  mort. Cette fille s’appelle Guillemette et son grand-père ne savait pas qu’elle existait. Guillemette doit se faire appeler Philippa pour que personne ne sache qu’elle existe.

Extrait choisi, Pages 10 et 14.

« Elle  frappa de nouveau.la porte ne s’ouvrit pas, ni le volet, mais une voix soudain lui parvint d’en haut :

-C’est fermé voyons !

Elle leva  la tête d’un mouvement de surprise inquiète, elle recula un peu.

-C’est fermé ! Ne savez-vous point que nous sommes dimanche ? Revenez demain.

-Monsieur, osa la jeune fille d’une voix mal assurée, il faut que je vous parle.

-Cela ne peut-il pas attendre ?

-Vous êtes bien monsieur Boisguérin, le miseur ?

-Bien sûr que désirez-vous ?

-C’est que… Je ne peux vous le crier par la fenêtre.

Monsieur Boisguérin la fit rentrer.

Et elle lui dit :

-Mon père est mort. Et c’est toi mon grand-père… » .

Je trouve que ce passage est bien car il explique que son père est mort, que c’est monsieur Boisguérin son grand-père et tout le chemin que Guillemette a fait pour arriver à Rennes. 

Jugement personnel : J’ai bien aimé cette histoire car elle raconte la vie d’une jeune fille au Moyen-âge, les guerres qu’il y avait entre deux camps. Mais j’ai eu du mal comprendre car il y avait les mots anciens comme pas = point et les mots étaient mis dans tous les sens.

Clémence M, 5C, 24/10/2012

utlign1

Auteur: Evelyne Brisou-Pellen
Editeur: Hachette jeunesse
Collection: Livre de poche jeunesse
Genre: Roman historique
Thème Principal: Une jeune fille orpheline à Rennes au Moyen-Âge

  Personnages:
-Guillemette Landais= Philippa
-Messire Jamet Boisgérin et son apprenti Estienne
-Gilles Boisguérin et sa fille Béatrice
 
Résumé:En 1469, Guillemette  perd son père qui était garde du Château de Fougère et à l'âge de 13 ans elle devient orpheline. Elle part alors voir le trésorier de la ville de Rennes, Messire Boisguérin. Il lui réserve alors un accueil un peu bizarre et lui demande de prendre un nouveau prénom : Philippa pour masquer son existence.Sachant lire et écrire elle aide Messire Boisguérin à faire tourner sa boutique"Les écus de Bretagne". 
Une servante nommée Lucasse et un apprenti nommé Estienne travaillent aussi pour Messire Boisguérin.
Guillemette nommée Philippa  décide enquêter  sur la mort de son père, elle pense que Messire Boisguérin est son grand-père et qu'il a organisé le meurtre de son propre fils par des tueurs à gages. Elle découvre par la suite que son grand-père ignorait son existence. 
  
Passage du livre choisi: "[...] Jamais juqu'à ce jour , Philippa n'avait touché de fourchette, jamais non plus elle n'avait mangé dans une assiette d'argent ouvragé, entre des plats du plus bel étain, aussi beau, et même peut-être plus, que ceux qui l'avaient toujours impressionnée, dans la grande salle du chateau[...]"
 Ce que je n'ai pas aimé : Au début ce que l'on apprend est triste car c'est la mort du père de Guillemette .
  Ce que j'ai aimé :  C'est d'apprendre comment était Rennes au Moyen-Âge.

Morgane LR, 5C, 13/10/12
utlign9

Auteur : Evelyne Brisou-Pellen

Thème principal : Le Moyen-Age

Résumé : En été, une fille, Guillemette Landais vient de perdre son grand-père. Mais son père ne l’a pas laissée sans trace de son grand-père, il lui avait indiqué qu’il était le  « miseur de Rennes ».

Il lui avait envoyé une lettre pour le prévenir de son arrivée, or le messager s’était trompé d’adresse et avait donc livré la lettre au frère du miseur de

Rennes (l’actuel miseur) car ils portent le même nom de famille.

Ce frère  avait une fille un peu plus jeune que Guillemette et donc la seule héritière officielle de son père mais aussi de son oncle. Elle, ne voulait pas de tout cet argent mais son père voulait qu’elle l’ait !

Alors quand il reçut la lettre de son fils, le père de Guillemette, fut fou de rage et engagea des gens pour le tuer....

 

Jugement critique personnel : Ce livre raconte l’histoire d’une fille qui souhaite retrouver son grand-père. Mais le chemin pour y arriver est semé d’embuches, de larmes et de mensonges. Donc j’ai aimé car ce livre raconte la vie quotidienne des habitants de Rennes au Moyen-âge.

Clarisse L, 5C, 18/10/12

 utlign9
Titre : Les Cinq écus de Bretagne
 Auteur : Evelyne Briosou-Pellen 
 Illustrateur : Bruno Pilorget 
 Edition et collection Hachette jeunesse 

Résumé : vers le début de l'été 1469, une jeune fille nommée Guillemette, dont le père est décédé, va rejoindre son grand-père, qui ne sait pas qu'il a une petite fille. Son accueil réserve à Guillemette bien des surprises.

Mon avis : J'ai trouvé qu'il y avait beaucoup de mots difficiles. Je ne le recommande pas à ceux qui comme moi, ont des difficultés pour comprendre les livres aussi compliqués.

Noémie, 5C, 18/10/2012 

utlign1

 

Auteur : Éveline Brisou-Pellen9782010200267FS

Édition : Livre de poche, hachette jeunesse 1993

genre : C'est un roman historique

         
 Résumé :
          Cette histoire se déroule en Bretagne au 15 e siècle. Guillemette Landais vient de perdre son père, il a été assassiné par des bandits. Elle décide de se rendre à Rennes pour rejoindre son grand père, Jamet Boisguérin dont-elle sait seulement qu'il est le miseur de la ville. Celui-ci ignore son existence mais malgré tout il l'accueille et lui demande de ne pas révéler son identité, elle devra s'appeler "Philippa". Sachant lire et écrire elle l'aidera à la boutique " les écus de Bretagne ", elle l'accompagnera pendant les réunions avec les merciers et écrira le compte-rendu de la discussion.
Le miseur a une servante nommé Lucasse et un apprenti, Estienne. Gilles de Villefranche est le frère de Jamet Boisguérin, ils n'ont pas le même nom car Gilles n'aimait pas son nom de famille, alors, il avait pris celui de sa femme. Ce dernier a une fille, Béatrice de Villefranche, elle a beaucoup d'argent, mais son père veut la marier de force avec le fils de messire Rochel.
Le lendemain, Philippa rencontre les maîtres fondeurs qui l'avaient accompagnée jusqu'à Rennes, ils viennent fabriquer une cloche  pour l'arrivée du Duc de Bretagne. Sachant qu'elle était Guillemette Landais; ils lui racontent qu'un charpentier a entendu que l'on avait retrouvé son père assassiné et qu'il avait reçu une somme d'argent pour le crime.
Un matin, Philippa décida de retourner chez elle mais une inondation eut lieu à l'hôpital Saint Yves, alors elle alla secourir des enfants.
Un soir, Philippa vit trois hommes entrer dans la boutique, afin de voler l'argent que le miseur avait caché dans la chambre de Philippa. Alors elle partit le mettre en lieu sûr et le confia à sa grande tante la sœur portière. Gilles apprit à sa fille Béatrice qu'une rumeur courait sur Philippa : elle serait la fille du miseur , si c'était le cas, la fortune de son frère serait perdue pour Béatrice, nièce et seule héritière du miseur ...
            
Passage choisi du livre :"Jamais jusqu'à ce jour, Philippa n'avait touché de fourchette, jamais non plus elle n'avait mangé dans une assiette d'argent ouvragé, entre des plats de plus bel étain, aussi beaux, et même peut-être plus, que ceux qui l'avaient toujours impressionnée, dans la grande salle du château."

Commentaires :
 Je conseille ce livre aux personnes qui veulent découvrir la vie en ville au Moyen Age en Bretagne et les divers métiers  : merciers, miseur...
Enora M, 5D, le 16/11/11 
        

utlign1

66397257

 

Auteur : Evelyne Brisou-Pellen
Titre : Les cinq écus de Bretagne
Edition : 1993, Hachette Jeunesse, Livre de poche
Genre : Roman historique
Thème principal : Un e jeune fille orpheline à Rennes au Moyen-âge

Le sujet : A la mort de son père Guillemette Landais se retrouve orpheline. Elle décide alors par la dernière volont é de son père d’aller voir son grand-père messire Boisguérin à Rennes. Celui-ci exige qu’elle change de nom pour cacher son identité. Elle décide alors de s’appeler Philippa. Une rumeur court dans la ville : Philippa ne serait pas la petite fille de messire Boisguérin. Il décide donc de l’adopter. Un jour Philippa apprend que c’est le frère de messire Boisguérin son vrai grand-père et qu’il a payé des bandits pour tuer son père.

Passage remarquable :
« Savez-vous l’histoire des cinq écus de Bretagne ? Lorsque le premier propriétaire de cette maison l’a vendue, autour des années 1400 je crois, l’acheteur l’a payé en écus d’or. Le compte a été mal fait et, sans s’en apercevoir l’acheteur a payé un écu de trop. Le vendeur ne voulant pas le voler déposa en partant l’écu sur la cheminée.  Par superstition peut-être, le nouveau propriétaire n’y a pas touché, et a appelé sa maison L’Ecu de Bretagne. Il faut dire que cette monnaie était alors nouvelle.
Quand cet homme a finalement revendue la maison, le nouvel acheteur a décidé de la payer un écu de plus, écu qui devait rester sur la cheminée … La tradition s’est maintenue. J’ai acheté la maison « Les Quatre Ecus de Bretagne » qui est devenue la mercerie  les Cinq Ecus de Bretagne
»

Ce passage est intéressant car le nom de la maison est né de cette histoire et constitue le titre du roman.

Jugement critique personnel :
J’ai aimé l’histoire mais j’aurais aimé avoir une suite. L’histoire est complexe car il y a certains passages où je n’ai pas tout compris. C’est un livre intéressant que je conseille de lire.


Chloé Le H, 5 D, le 6 novembre 2011

 

utlign1

Auteur: Evelyne Brisou-Pellen

9782013224468FS.gif

Editeur: Hachette jeunesse

Collection: Livre de poche jeunesse

 Genre: Roman historique 

 Résumé:

En 1469, en Bretagne, Guillemette Landais qui est âgée de 13 ans vient de perdre son père qui était garde du château de Fougère. Elle part à Rennes voir Messire Boisguérin, le trésorier de la ville. Il lui fait un accueil pour le moins inhabituel et lui demande de prendre un nouveau prénom : Philippa. Celle-ci enquête sur la mort de son père, elle pense que Messire Bosguérin est son grand-père et qu'il a prémédité le meurtre de son fils en faisant appel à des tueurs à gages.   

Elle découvre plus tard que son grand-père ignorait son existence...

Les Personnages:

 Il y a Guillemette Landais appelée Philippa , Messire Jamet Boisguérin et et 

son apprenti Estienne, Gilles Boisguérin et sa fille Béatrice,...

Ce que je nai pas aimé:

J’ai été déçu par le début de l’intrigue qui démarre par le décès de son père.

Ce que jai aimé: 

 

A travers ce livre, j’ai découvert comment était Rennes au Moyen-âge. J’ai aussi fait la découverte de métiers qui à l’heure actuelle n’existent plus : miseur, tripière.... 

  Vincent C, 5D, 06/11/11

utlign1

 

L'illustation de première de couverture a évolué depuis la première publication de ce livre en 1993 comme le montrent ces trois couvertures.


 

On retrouve quelques années après Philippa et Estienne dans Les Portes de Vannes du même auteur, chez le même éditeur. Ce deuxième roman est prrésenté dans cet article en mai 2009 par Anaëlle : Les Portes de Vannes (cliquez le titre)

Partager cet article

Repost 0
Publié par Vincent C, 5D, Chloé, Le H, 5D, Enora M, 5D, Morgane LR, 5C, Clarisse L, 5C, Clémence M, 5C, Noémie 5C, Maëlle, 5C - dans B
commenter cet article

commentaires

Roland 23/05/2015 19:30

quelques mots du moyenâge ne sont pas expliqués (montre p 47 ) un autre :montjoie l'explication est différente de celle trouvée lors de mes recherches

texte très bien écrit et bien documenté

Présentation

  • : LIRELIRE
  • LIRELIRE
  • : Ce blog est destiné à recevoir et à diffuser vos avis de lecteurs à propos des livres que vous avez choisis (élire) et lus (lire) Pour envoyer vos fichiers ouvrez ce lien, donnez l'identifiant Lierelire et donnez le mot de passe : http://outils-n.archive-host.com/upbf.php?id=vJxkEuFnbtxh
  • Contact

Rechercher

Classement Alphabétique Des Auteurs

  • M (93)
  • C (85)
  • B (74)
  • D (63)
  • G (53)
  • S (45)
  • H (43)
  • P (41)
  • F (37)
  • L (34)
  • J (31)
  • R (26)
  • T (26)
  • A (24)
  • K (23)
  • V (17)
  • W (16)
  • N (13)
  • O (10)
  • E (7)
  • GESTION (5)
  • I (3)
  • Z (3)
  • Q (2)
  • quizz (2)
  • Y (1)