Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 janvier 2015 7 04 /01 /janvier /2015 20:10

Ce roman publié en 2013 nous renvoie seulement une trentaine d'années en arrière : il commence presque par  la fin le jeudi 27 octobre 1983 à Tripoli lorsque George est sur le point de mourir sous le feu d'un char syrien.

Or qui est George et que faisait-il là ? L'auteur retrace de sa jeunesse l'époque où, surveillant, metteur en scène et étudiant en histoire à la Sorbonne, il bataille ferme aux côtés des antifascistes de l'Ordre Nouveau contre les "rats noirs " de l'extrême-droite. Les combats  sont alors d'une violence extrême et George y perd d'ailleurs une part de ses capacités motrices. Cette époque de militantisme acharné est aussi celle de la rencontre décisive de Samuel Akounis, un exilé grec qui a fui le régime des colonels après l'avoir combattu. Sam devient son ami et lorsque très malade, il confie à George à la fois la kippa de son père et le projet de la mise en scène de l'Antigone d'Anouilh au Liban.

C'e9782253179825-T.jpgst ainsi que George se retrouve metteur en scène d'une Antigone fort improbable  à Beyrouth en 1982 : le premier rôle, celui d'Antigone est attribué à une Palestinienne sunnite, un Druze joue le rôle d'Hémon, un maronite, celui de Créon, des chiites jouent les gardes, le messager et le page, une catholique chaldéenne joue le rôle d'Ismène... On finit pourtant par y croire, les barrières sont franchies grâce à l'audace des uns et surtout grâce à le diversité des interprétations possibles du texte d'Anouilh. On y croit et j'y ai tant cru que je me suis laissée surprendre par le retour de l'Histoire des 16/18 septembre 1982 : alors, comme George, le lecteur se prend en pleine figure l'horreur du massacre de Chabra et Chatila, la monstruosité inhumaine et pourtant  produite par des humains....

"Au-dessus de Sabra et Chatila, la nuit faisait jour. Des dizaines de perles incandescentes descendaient lentement sur les camps, tanguant dans l'air avant de s'éteindre. Et puis d'autres suivaient, montant en flèches avant de retomber en nuée aveuglante.

_ Des fusées éclairantes, a murmuré Marwan.

Ils sont remontés dans la voiture. Je suis resté seul, regardant la nuit qui résistait à la lumière des hommes.[...]

_Les Israéliens éclairent le camp. Ils cherchent quelque chose, a répondu l'autre Druze.[...]

_Je connais trop bien ce silence, m'a répondu Marwan.

Et puis il s'est retourné."... (pages 261/262)

Ce roman, comme Le Rapport de Brodeck de Philippe Claudel, fait partie des romans primés lors du Goncourt des Lycéens. Ce sont là deux romans coups de poing dont les auteurs fouillent les entrailles de l'histoire récente pour en exhiber la monstrosité. Étrange et fascinante expérience. Pourvu qu'elle serve de leçon.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par J.Bicrel - dans C
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : LIRELIRE
  • LIRELIRE
  • : Ce blog est destiné à recevoir et à diffuser vos avis de lecteurs à propos des livres que vous avez choisis (élire) et lus (lire) Pour envoyer vos fichiers ouvrez ce lien, donnez l'identifiant Lierelire et donnez le mot de passe : http://outils-n.archive-host.com/upbf.php?id=vJxkEuFnbtxh
  • Contact

Rechercher

Classement Alphabétique Des Auteurs

  • M (93)
  • C (85)
  • B (74)
  • D (63)
  • G (53)
  • S (45)
  • H (43)
  • P (41)
  • F (37)
  • L (34)
  • J (31)
  • R (26)
  • T (26)
  • A (24)
  • K (23)
  • V (17)
  • W (16)
  • N (13)
  • O (10)
  • E (7)
  • GESTION (5)
  • I (3)
  • Z (3)
  • Q (2)
  • quizz (2)
  • Y (1)