Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 janvier 2013 4 31 /01 /janvier /2013 19:45
Titre:L'assassin de papa
Edition:Syros jeunesse, collection souris noire
Genre:Roman policier
Le thème principal est un assassin qui tue des femmes.
Un petit garçon et son père vivent sur une péniche.Le père essaie de gagner de l'argent dans le metro, il s'installe et pose une boite devant lui qu'il appelle la boite à "valda".Un jour alors que le père se promène il entel-assasin-de-papa.jpgnd des cris. C'était ceux d'une femme. Il se déplaça de rue en rue guidé par le bruit mais il décida de rentrer à la péniche.Le lendemain il parut dans les journaux qu'une femme avait été tuée, alors le père su que la femme était en fait celle qu'il avait entendu crier la veille. Plus tard dans la soirée il réentendit des cris alors il se précipita dehors et il vit une femme courir et deux hommes qui la poursuivaient, alors il courut vers elle pour aller l'aider, il y avait l'assassin et un autre homme.Le petit garçon curieux alla voir ce qui se passait mais tout à coup il se fit bousculer par l'assassin qui fuyait et tomba dans la Seine, alors à l'aide de l'autre homme le père repécha son fils.La dame proposa de ramener le petit garçon chez elle histoire de prendre une douche bien chaude mais le père hésita puis il accepta de laisser son fils à la dame.Le petit garçon prit un bain tout était merveilleux chez cette dame tout sentait très bon, il n'y était pas habitué lui qui vivait dans une péniche et qui ne prenait que deux douches par mois.Ensuite la dame lui donna des habits elle disait qu'ils étaient vieux mais en réalité ils étaient neufs alors, une fois le petit garçon habillé, l'homme le ramena chez lui, le père n'était pas trop d'accord de le voir avec ces habits neufs alors il lui demanda d'aller les rapporter le lendemain et c'est ce qu'il fit.
Après qu'il eut rapporté les habits il alla se promener avec son père il s'arrétèrent devant le marchand de journaux et le père demanda à son fils de rester là et dit qu'il reviendrait le chercher. Le petit garçon attendit pendant des heures et des heures mais il ne voyait pas son père revenir puis le marchand de journaux ferma sa boutique alors le petit garçon retourna à la péniche mais son père n'y était pas alors il alla chez la dame qu'il avait vue la veille et il passa la nuit chez elle. Le lendemain soir il alla à la péniche et vit un homme qu'il ne reconnaissait pas, puis il s'approcha et il reconnut son père qui n'avait plus de cheveux et qui était deprimé mais le fils lui remonta le moral. Le lendemain l'assassin fut arrété. Le marchand de journaux proposa un travail au père et son fils put aller à l'école.
Passage remarquable d'une dizaine de lignes: "Sur la péniche j'ai d'abord cru qu'il n'y avait personne.Puis quelqu'un a toussé.Je me suis retourné.J'ai reconnu le vieux manteau avant de le reconnaitre,lui. C'était mon père. Il était ratatiné dans un coin sombre.Il n'avait plus de cheveux.
-PAPA ! criai-je.PAPA!"
J'ai choisi ce passage car c'est le moment où le fils retrouve son père.
J'ai bien aimé ce livre car il y a du suspense, qu'il n'est pas très long à lire et qu'il se lit vite.
Emma D, 4A, janvier 2013
utlign9-copie-1


Indications bibliographiques

Auteur : Malika Ferdjoukh

Titre : L’assassin de papa

Edition : souris noire, mars 2010

Genre : Roman policier

 Thème principal :Valentin et son père vivent dans la misère à Paris et échappent à des tueurs.

Résumé du sujet : Valentin et son père habitent dans le 16e arrondissement de Paris. L’été ils vivent sous le pont de Grenelle dans une vieille  péniche  et l’hiver,  ils logent chez une amie Mona. Ils passent leur vie à faire les fins de marchés, sans jamais se séparer. Valentin ne va pas à l’école. Dans les quartiers,  il y a plusieurs crimes de femmes. Une nuit, ils sont témoins du vol du sac à main d’une jeune femme ; tous les deux défendent la victime et aperçoivent les voleurs. Cette jeune femme,  Laura pour les remercier, prête des vêtements à Valentin  qui était trempé car il était tombé dans l’eau. Plus tard, les voleurs, à nouveau attaquent le père de Valentin qui disparait plusieurs jours. Valentin le cherche  partout, se fait aussi poursuivre par ces voleurs. Valentin pour leur échapper, tombe  une fois encore dans l’eau  et va se réfugier chez Laura. Elle le réchauffe et lui donne à manger. Puis Valentin retourne dans la vieille péniche où il retrouve son père épuisé et traumatisé. Valentin annonce à son père qu’il veut aller à l’école.

Grâce aux témoignages du père et de Valentin, l’étrangleur fut arrêté. Le père travailla à la boutique des journaux du quartier. Valentin commença à fréquenter l’école.

Un passage remarquable d’une dizaine de lignes

« Papa…

-Quoi ?

-Papa… je crois… que ça me plairait d’aller à l’école…

Il m’a serré, a remis le duvet autour de moi, son bras autour du duvet.

-Qu’est-ce  que tu dis ?

J’ai jeté le duvet et je me suis levé.

-J’ai envie d’être comme les autres … d’aller à l’école…

À son tour, il s’est levé. nous sommes  allés sur le pont où le soleil de juillet grimpait dans le ciel.

-Tu sais ce que ça veut dire, hein, fiston…

-Oui

Et tu veux y aller quand même… pourquoi, fiston, pourquoi ? On n’est pas bien tous les deux ? sans comptes à ne rendre à personne ?

-Si… Mais j’ai envie d’aller à l’école …

-… D’apprendre à lire, vraiment lire… Apprendre l’anglais, faire des expériences de chimie… Ecrire…

Je l’ai regardé. Et je me suis mis à pleurer. » 

C’est un moment important car le père veut garder son fils auprès de lui. C’est tout ce qu’il a de plus précieux. Emmener son fils à l’école, représente beaucoup de choses; il faut de l’argent, travailler ; rentrer dans le monde du travail. Ils vont être séparés, mais son fils veut être comme les autres

Jugement critique personnel

J’ai apprécié ce livre car il y a du suspense jusqu’à la fin du livre  car on ne peut pas prévoir  la survie des  héros.  Le père et le fils sont liés d’une belle amitié car ils ne veulent pas se séparer. C’est aussi un livre  triste car ils vivent dans la misère  et cachent la pauvreté. Le papa produit beaucoup d’efforts pour que son fils soit heureux en faisant de la bonne cuisine Ils savent se débrouiller  Le livre se termine bien car l’étrangleur de femmes est arrêté. Le papa trouve un travail  et son fils va à l’école.

Gaëtan, 5C, mars 2013

Partager cet article

Repost 0
Publié par Emma D, 4A, Gaetan, 5C - dans F
commenter cet article

commentaires

Elsa 12/09/2017 19:57

J'ai beaucoup aimé ce live , en plus il est assez rapide à lire et facile à mémorisé.

valentin 18/04/2016 18:46

se livre et très bien il a beaucoup de suspense

Présentation

  • : LIRELIRE
  • LIRELIRE
  • : Ce blog est destiné à recevoir et à diffuser vos avis de lecteurs à propos des livres que vous avez choisis (élire) et lus (lire) Pour envoyer vos fichiers ouvrez ce lien, donnez l'identifiant Lierelire et donnez le mot de passe : http://outils-n.archive-host.com/upbf.php?id=vJxkEuFnbtxh
  • Contact

Rechercher

Classement Alphabétique Des Auteurs

  • M (93)
  • C (86)
  • B (74)
  • D (63)
  • G (53)
  • S (45)
  • H (43)
  • P (41)
  • F (37)
  • L (34)
  • J (32)
  • R (26)
  • T (26)
  • A (24)
  • K (23)
  • V (17)
  • W (16)
  • N (13)
  • O (10)
  • E (7)
  • GESTION (5)
  • I (3)
  • Z (3)
  • Q (2)
  • quizz (2)
  • Y (1)