Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 octobre 2014 4 02 /10 /octobre /2014 14:15

tamango-prosper-merimee-magnard-litterature-francaise-etude.jpg

Auteur : Mérimée

Titre : Tamango

Edition : MAGNARD

GENRE : histoire triste (nouvelle)

THEME PRINCIPAL : Ledoux et son bateau (l’Espérance) à la recherche de l'esclave                                       

SUJET Ce livre commence en présentant le capitaine Ledoux. Pendant une bataille, il perdit la main gauche. A force d’étude et de volonté, il passa capitaine et se fit un nom dans le métier. Avec la paix, il se recycla en capitaine de négriers. Homme prévoyant et très doué, il devient précieux pour les marchands d’esclaves. Il supervisa lui-même la fabrication de l’Espérance, négrier  très rapide et pouvant contenir de nombreux esclaves. Le capitaine Ledoux partit un vendredi de Nantes en direction du Sénégal.

Tamango était un Africain vendeur d’êtres  humains. Il se faisait payer en alcool et en armes. Lorsqu’arriva le capitaine Ledoux, il était en train de vendre bon marché une grande quantité d’esclaves.

Le capitaine vint le voir pour discuter business autour de nombreuses bouteilles. Fort ivre, Tamango donna la plus jolie de ses épouses (Ayché) au capitaine Ledoux. Le lendemain Tamango se rendit compte de son erreur et tenta de rattraper le navire du capitaine Ledoux. Lorsqu’il y parvint, le capitaine Ledoux le fit prisonnier et le réduisit en esclavage. Tamango se trouva alors dans la même situation que ceux qu’il vendait autrefois sans pitié. Lors de la traversée, le capitaine Ledoux faisait sortir une heure par jour les esclaves pour leur permettre de respirer et de se dégourdir les jambes. Au fil de la traversée, les noirs dirigés par Tamango, se rebellèrent  contre l’équipage et parvinrent à tuer tous les blancs dont le capitaine. Ayché mourut par manque de provisions dans le bateau et Tamango d’une inflammation de la  poitrine.                                                     

 PASSAGE  REMARQUABLE  DU  LIVRE « Il frappa rudement sa femme de la crosse de son fusil »    

On voit qu’il n’aime pas trop sa femme et qu’il n’a pas envie de la revoir.    

JUGEMENT CRITIQUE PERSONNEL J’aime bien ce livre car il est bien présenté et j’aime bien quand c’est écrit tout petit, ça donne envie de le lire puis il y a aussi une histoire. Ce livre est très bien fait par contre il n’est  pas très long, c’est ce qui est un petit peu dommage. Je vous conseille de le choisir car tout le monde peu le lire : comme il n’est  pas trop long, même ceux qui ont du mal peuvent le lire. J’aime aussi la page de couverture qui est très bien présentée.

Léonard, 4C, novembre 2012utlign1

 

Auteur : Prosper Mérimée

Titre : Tamango

Edition : Magnard

Genre : Une Nouvelle

Collection : Classique et Contemporains

Thème Principal : L’esclavage, la dénonciation de la traite des esclaves

Résumé : C’est l’histoire d’un capitaine qui se nommait Ledoux. Il était le capitaine de L’Espérance : un navire négrier. Un jour L’Espérance partit de Nantes pour rejoindre le Sénégal. Quand le navire fut arrivé à bord, le capitaine Ledoux descendit sur le rivage et fit la connaissance de Tamango, un négociant et vendeur d’esclaves. Dès leur rencontre la négociation commença. Les deux hommes firent affaire : les esclaves montèrent sur le navire, et en échange Ledoux donna à Tamango des quantités d’eau-de-vie, de la poudre, des pierres à feu etc. Tamango but de nombreux verre d’eau de vie et tomba dans l’ivresse. Sous l’emprise de l’alcool, il donna Ayché (la plus jolie de ses épouses) au capitaine Ledoux. Le lendemain, Tamango se rendit compte de son erreur (avoir donné son épouse Ayché) et essaya de rattraper le navire. Après de multiples efforts, Tamango parvint à monter sur le navire, mais le capitaine Ledoux le fit prisonnier et le réduisit en esclavage. Quelques semaines plus tard Tamango décida d’élaborer une stratégie en concertant tous les esclaves durant la nuit. Lorsque Tamango poussa un cri, ce fut le signal et tous les esclaves combattirent les matelots et Tamango s’occupa de Ledoux. Après des heures de combat, Tamango remporta la victoire. Par la suite Tamango essaya de rejoindre sans succès les côtes du Sénégal. De nombreux esclaves périrent. Un beau jour à son réveil, Tamango trouva à son tour Ayché morte par manque de provisions. Tamango resta seul sur son navire, et finalement fut emporté par une inflammation de la poitrine.

FIN…

 Passage remarquable (p16-p17) : « De la sorte, à la fin du panier, on tomba d’accord. De mauvaises cotonnades, de la poudre, des pierres à feu, trois barriques d’eau -de- vie, cinquante fusils mal raccommodés furent donnés en échange de cent soixante esclaves. Le capitaine, pour ratifier le traité, frappa dans la main du Noir plus qu’à moitié ivre, et aussitôt les esclaves furent remis aux matelots français, qui se hâtèrent de leur ôter leurs fourches de bois pour leur donner des carcans et des menottes en fer ; ce qui montre bien la supériorité de la civilisation européenne. Restait encore une trentaine d’esclaves : c’étaient des enfants, des vieillards, des femmes infirmes. Le navire était plein. Tamango, qui ne savait que faire de ce rebut, offrit au capitaine de les lui vendre pour une bouteille d’eau de vie la pièce. L’offre était séduisante. Ledoux se souvint qu’à la représentation des Vêpres siciliennes à Nantes, il avait vu bon nombre de gens gros et gras entrer dans un parterre déjà plein, et parvenir cependant à s’y asseoir, en vertu de la compressibilité des corps humains. Il prit les vingt plus sveltes des trente esclaves. Alors Tamango ne demanda plus qu’un verre d’eau- de- vie pour chacun des dix restants. Ledoux réfléchit que les enfants ne paient et n’occupent que demi-place dans les voitures publiques. Il prit donc trois enfants ».

J’ai choisi ce passage car il évoque l’embarquement des esclaves dans le navire négrier : marchandés comme du bétail et échangés contre des objets de peu de valeur.

Jugement critique personnel : ce livre est très intéressant et agréable à lire. Il met l’accent sur l’exploitation des noirs, le racisme, et le danger d’être à la quête du profit à n’importe quel prix.

Maël G, 4A, novembre 2012

utlign1

Quintin le 3 juin 2014

Très cher Prosper Mérimée,

Je vous écris cette lettre pour vous parler de votre nouvelle, Tamango. Je l’ai trouvée particulièrement réaliste grâce aux descriptions très précises des lieux où on suit Tamango et le capitaine Ledoux.

D’autre part, vous m'avez beaucoup appris sur le commerce triangulaire et plus particulièrement sur l'esclavage et sur la traite négrière.

Vous avez aussi donné beaucoup de détails sur la marine en parlant du capitaine Ledoux comme par exemple les grades.

J'ai vraiment apprécié Tamango.

Mes très sincères salutations,
Dylan R. 4C

utlign1

 

Nom et prénom de l'auteur : Prosper Mérimée.

Titre du livre : Tamango.

Edition : Magnard

Collection : Classique et contemporains.

Titre de la nouvelle : Tamango

 

Abécédaire des mots clés.   

                

A. Aide-timonier "Il avait commencé par être  simple matelot, puis il devint aide-timonier".Pg.9

B. Brick  "Ce fut la construction qu'il dirigea lui même d'un Brick destiné à la traite".Pg.10

C. Corsaire "Il servit, en qualité de second lieutenant, à bord d'un corsaire".Pg.9

D. D'ébène "Le  capitaine Ledoux devint un homme précieux pour les trafic de bois d'ébène".Pg.10

E. Entreponts "Il voulut que les entreponts, étroits et rentrés, n'eussent que trois pieds quatre pouces de haut".Pg10 et 11

F. Fourbe "La fourbe, toute grossière qu'elle était , trouva créance auprès d'homme encore plus grossiers".Pg.30

G. Gréée "L'espérance partit donc un vendredi bien gréée et bien  équipée".Pg.12

H. Harangues "Dans ses harangues, il ne servait que du dialecte des peuls. Pg28

I. Impétuosité " Se levant, avec impétuosité, courut vers le gaillard d'arrière".Pg.24

J. Jouait "Je l'arrangerais  si elle me jouait quelque tour".Pg.26

K. Kingston "Et quand la Bellone aborda à Kingston , Tamango était en parfaite santé".Pg.44

L. Lugubre "Les hommes de garde entendirent d'abord un chant grave , solennel , lugubre , qui partait de l'entrepont".Pg.27

M. Marin : Le capitaine Ledoux était un bon marin.

N.Nègres "Ledoux imagina de placer dans cet intervalle d'autres Nègres".Pg11

O.Obstruer  "Alors les plus hardis des noirs remontèrent sur le tillac et le débarrassèrent des débris qui l'obstruaient".Pg.37

P. Perfide "Perfide! Imposteur! S’écriaient ils , c'est toi qui as causé tous nos maux".Pg.37

Q. Quart "… lui arrache son fusil, et s'en sert pour tuer l'officier de quart".Pg.32

R. Ratifier "Le capitaine, pour ratifier le traité, frappa dans la main du noir plus qu'à moitié ivre".Pg.16

S. Sinuosité "Il pourrait joindre le brick, dont les sinuosités devaient retarder la marche".Pg.19

T. Tillac "Ceux-là se couchaient sur le tillac dans un morne abattement".Pg.38

U : Une chaloupe, l’ayant abordé, y trouva une négresse morte et un nègre si décharné et si maigre, qu’il ressemblait à une momie.

V. Vieillard "Allons à un autre! s'écria Tamanoir en visant un vieillard tout cassé. Pg.17

W. Wolof "On s'assit , et un matelot qui savait un peu la langue wolofe servit d'interprète".Pg.14

X Je n'ai pas trouvé de mots en x.

Y Yeux : Lorsque le cadavre du dernier blanc, déchiqueté et coupé par morceaux, eut été jeté à la mer, les noirs, rassasiés de vengeance, levèrent les yeux vers les voiles du navire, qui, toujours enflées par un vent frais, semblaient obéir encore à leurs oppresseurs et mener les vainqueurs, malgré leur triomphe, vers la terre de l’esclavage.

Z Je n'ai pas trouvé de mots en z

Mon avis: Ce livre est très intéressant car il montre l'exploitation du commerce des noirs et montre le racisme à l'époque de Tamango.

L T Delwin, 4D Le 02/10/2014

utlign1

 

Auteur: Prosper Mérimée

Titre: Tamango

Édition: Magnard

Collection: Classiques et Contemporains

Titre de la nouvelle: Tamango

 

Abécédaire :

 A: Africain: « Ainsi équipé, le guerrier africain croyait surpasser en élégance le petit-maître le plus accompli de Paris ou de Londres ». Page 13, Tamango   

B: Bois: « Son bois d'ébène se maintenait sans avaries. ».Page 22, Tamango

C: Capitaine: « Le capitaine Ledoux était un bon marin ». Page 1, Tamango

D: Discussions: « Une nouvelle bouteille fut débouchée, et la discussion recommença ». Page 16, Tamango

E: Exhorter: « Cependant Tamango, renfermé avec les autres esclaves, les exhortait jour et nuit à tenter un effort généreux pour retrouver leur liberté. ».Page 28, Tamango

F: Force: « Grâce à sa force prodigieuse, il parvint à se relever. ». Page 21, Tamango

G: Gréée: « L'Espérance partit donc un vendredi, bien gréée et bien équipée de tout. ».Page 12, Tamango

H: Héroïque: « La résistance du noir fut héroïque. ».Page 21, Tamango

I: Impétuosité: « Se levant avec impétuosité. ».Page 24, Tamango

J: Jurement:«  Puis, murmurant quelques jurements affreux, il se leva comme pour rompre tout marché avec un homme aussi déraisonnable ». Page 16, Tamango

K: Kingston: « Le chirurgien s'en empara, lui donna des soins, et quand la Bellone aborda à Kingston, Tamango était en parfaite santé. ».Page 44, Tamango

L: Lier: « aussitôt on lui lia fortement les pieds et les mains. ».Page 21, Tamango

M: Maladie: « Point de maladies contagieuses. ».Page 22, Tamango

N: Navire: « Le navire était plein »

O: Obstruer: « Alors les noirs  remontèrent sur le tillac et le débarrassèrent des débris qui l'obstruaient. ».Page 37, Tamango

P: Prodigieusement: « On cria, on disputa longtemps, on but prodigieusement d'eau-de-vie; mais l'eau-de-vie produisait un effet bien différent sur les deux parties contractantes ». Page 16, Tamango

Q: Quereller: « Le capitaine remonta sur le pont, de mauvaise humeur, et querella l'officier de quart sur la manœuvre qu'il commandait dans le moment. ».Page 27, Tamango

R: Régaler: « Quelquefois un matelot qui savait jouer du violon les régalait d'un concert. ».Page 23, Tamango

S: Séduisant: « L'offre était séduisante ».Page 17, Tamango

T: Tomber: « Tamango  tomba une seconde fois. ».Page 21, Tamango

U: Un: « voilà un gaillard. ».Page 14, Tamango

V: Vingt: « Il prit les vingt sveltes des trente esclaves. ».Page 17, Tamango

W: Wolofe: « On s'assit et un matelot qui savait un peu la langue wolofe servit d'interprète ». Page 14, Tamango

X: Aucun

Y: Yeux: « A ces mots, le capitaine descendit dans sa chambre, fit venir Ayché et tacha de la consoler ; mais ni les caresses, ni les coups même, car on perd patience à la fin, ne purent rendre traitable la belle Négresse ; des flots de larmes coulaient de ses yeux. ».Page 27,  Tamango

Z: Aucun

 

Mon avis:

Un livre très intéressant sur l'esclavage.

                        

                                                                                 B. Marc, 4D 04/10/14

utlign1

A=Affreux page 41 « La plupart demandèrent  qu'on les tuât avant de se séparer d'eux, »

B=Barbare  page 33 « Alors sans se décourager, Tamango, étreignant son adversaire de toute ses forces, le mordit avec tant de violence, que le sang jaillit  comme sous la dent d'un lion.

C=Cruel page 10/11 «  Il voulut  que les entreponts, étroits et rentrés , n'eussent que trois pieds quatre pouces de haut, prétendant que cette dimension permettait aux esclaves de taille raisonnable d'être commodément assis ; et quel besoin ont-ils de se lever ? »

D=Dangereux page 31 « Aussi trois noirs robustes avaient la charge de tuer  l'homme qui portait dans sa poche la clef des fers, et d'aller aussitôt délivrer leurs compagnon enchainés. »

E=Effrayer page 34 « Le peu de matelots qui restaient essayèrent d'implorer la pitié des révoltés ; mais tous, jusqu'à l'interprète qui ne leur avait jamais fait de mal, furent impitoyablement massacrés »

F=Fort page 44 « C'était un fort bel homme »

G=Gagnant page 33/34 « Tamango poussant un cri de triomphe, il perça de coups redoublés son ennemi déjà demi-mort »

H=Haineux  page 19 « Alors le pauvre Tamango versa un torrent de larmes, et poussa des cris de douleurs aussi aigus que ceux d'un malheureux qui subit une opération chirurgicale »

I=Idiot page 18 « Tamango, que de l'eau de vie  avait rendu furieux, ne se posséda plus en voyant qu'on s'opposait à ses volontés. Il frappa rudement sa femme de la crosse de son fusil. »

J=…/ K=…

L=Laborieux page 43  « Je ne sais pas combien de temps après, une frégate anglaise, la Bellone, aperçut un bâtiment démâté et en apparence abandonné de son équipage »

M=…

N=Naufragées page 38 «  Le matin, au réveil, nouveau désespoir. Pendant la nuit, un grand nombre de blessés étaient morts. Le vaisseau flottait entouré de cadavres, »

O=Obtus page 44 « En revanche, il buvait avec excès du rhum et du tafia. Il mourut à l'hôpital d'une inflammation de poitrine

P=…

R=Rager page 19 « A cette nouvelle, Tamango, stupéfait se frappa la tête, puis il prit son fusil… »

S=Sacrifié page 40/41 « C'était trop peu pour contenir environ quatre-vingts nègres encore vivants. Il fallut abandonner tous les blessés et les malades. La plupart demandèrent qu'on les tuât avant de se séparer d'eux.

T=…

U=Unie page 40 « Tous les noirs baissèrent la tête avec respect et se serrèrent autour de lui »

W=… / Y= …/Z=…

Thomas P, 4B                                                                                                      16/10/2014

***********************************************

nom: Mérimée
prénom: Prosper
titre: Tamango
édition: Magnard
collection: classiques & contemporains


résumé:

C'est l'histoire du capitaine Ledoux qui est chef du bateau négrier " l'espérance " .Il part de Nantes pour aller au Sénégal afin d'acheter beaucoup d'esclaves pour les échanger contre les richesses des autres pays. C'est le commerce triangulaire. Il les achète à Tamango .Sous l'effet de l'alcool, Tamango vend sa propre femme Ayché . Se rendant compte de son erreur, il embarque sur "l'espérance" en tant qu’esclave. Les noirs dirigés par Tamango, se rebellent et tuent tous les blancs même le capitaine Ledoux. Tamango essaye de ramener le bateau vers le Sénégal mais sans succès. Beaucoup d'esclaves moururent de faim et de noyade .Son épouse Ayché mourut faute de quoi manger .Tamango fut recueilli par un navire anglais mais mourut peu de temps après d'une inflammation de la poitrine .

capitaine Ledoux : simple marin au départ, il devint capitaine (après avoir eu la main gauche amputée) du navire négrier " l'espérance «. Il est dur avec les esclaves, il leur laisse peu de liberté.

Tamango : guerrier et vendeur d'hommes noirs, fort ; parfois violent.

Ayché: une des épouses de Tamango, la plus jolie. Elle craint son mari.


Extrait choisi, page: 41 ligne 688 à 700 de "les deux embarcations ... à Ayché"

Ce passage m'a marqué car il me fait penser à ce que l'on entend aux informations actuellement à savoir: les migrants des pays en guerre qui montent sur des embarcations de fortune sans être certain de pouvoir gagner la terre ferme. Beaucoup meurent avant d'arriver car leurs bateaux trop chargés coulent.
Je fais le rapprochement avec le livre de Prosper Mérimée.

Mon avis: j’ai aimé ce livre car il m'a fait comprendre le fonctionnement du commerce triangulaire .Je trouve cela dur de traiter des humains de la sorte. Le racisme est très présent dans ce livre.

Erwan, 4D,  septembre 2015

Partager cet article

Repost 0
Publié par Maël G, 4A, Léonard, 4C, Dylan, 4C, Delwin, 4 D, Marc B, 4D, Thomas, 4B, Erwan, 4D - dans M
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : LIRELIRE
  • LIRELIRE
  • : Ce blog est destiné à recevoir et à diffuser vos avis de lecteurs à propos des livres que vous avez choisis (élire) et lus (lire) Pour envoyer vos fichiers ouvrez ce lien, donnez l'identifiant Lierelire et donnez le mot de passe : http://outils-n.archive-host.com/upbf.php?id=vJxkEuFnbtxh
  • Contact

Rechercher

Classement Alphabétique Des Auteurs

  • M (93)
  • C (85)
  • B (74)
  • D (63)
  • G (53)
  • S (45)
  • H (43)
  • P (41)
  • F (37)
  • L (34)
  • J (31)
  • R (26)
  • T (26)
  • A (24)
  • K (23)
  • V (17)
  • W (16)
  • N (13)
  • O (10)
  • E (7)
  • GESTION (5)
  • I (3)
  • Z (3)
  • Q (2)
  • quizz (2)
  • Y (1)