Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mai 2012 4 31 /05 /mai /2012 20:43

   Henri Beyle est connu sous le pseudonyme littéraire de Stendhal. Il est né le 23 janvier 1783 à Grenoble et est mort le 23 mars 1842 à Paris.

   Le livre présenté ici s'intitule La Chartreuse de Parme. Il est paru pour la première fois en 1839.

   L'éditeur est Pocket et ce livre paraît dans la collection Pocket Classiques.

   On peut rattacher l'œuvre au courant romantique.

   Cette œuvre a un caractère épique ( historique ) mais également autobiographique.

   Lors de l'entrée de Napoléon-Bonaparte et des soldats français le 15 mai 1796 à Milan, le lieutenant Robert est alors logé chez le marquis del Dongo. Robert séduit la marquise, d'où nait Fabrice del Dongo. Ce dernier se réfugie au château de Grianta avec son père et son frère, son père est lui fervent de la monarchie. C'est au bord du lac de Côme que Fabrice va se découvrir une passion ecclésiastique au près de l'abbé Blanès. Fabrice est partisan de l'empereur, ainsi il émet le souhait de  rejoindre les troupes françaises. Il se retrouve alors miraculeusement à Waterloo, où il n'est point acteur mais purement spectateur de ce violent affrontement. Le fils du marquis del Dongo s'acquiert de multiples conquêtes comme Marietta. Fabrice s'attire donc des ennuis suite à cet engouement de plusieurs relations qu'il entreprend , et est obligé de fuir. Sa tante, Gina Pietranera, aime particulièrement Fabrice et le sort de situations délicates comme la prison. Pour finir le Livre Premier, Fabrice est désormais à Florence et possède le titre ecclésiastique de Monsignore.

 

   Ce qui fait de ce roman à priori banal ( mise à part de sa grande taille : plus de 500 pages ) un roman auquel on peut associer le nom de chef d'œuvre romantique, c'est qu'il est écrit de manières complexes. Stendhal mêle le registre épique à l'autobiographie. Il fait référence à la guerre de Waterloo ou bien l'évocation de « Bonaparte » qui sous-entend l'Armée française, caractéristiques du registre épique. Le point de vue est omniscient car on connaît tout de l'histoire, on est présent à tout moment, et l'on connaît chaque détail plus ou moins important. La Chartreuse de Parme traduit aussi la passion que Stendhal porte à l'Italie qui est « terre de liberté et d'héroïsme », c'est donc une autobiographie passionnelle. Ce roman est séparé en deux volumes. Le niveau de langue ici utilisé est plutôt courant voire assez soutenu comme « frac » ( p.130 ) peu employé au XIXe siècle par le peuple. Le romantisme est exprimée dans le récit  par le bonheur, par l'art, par l'énergie et surtout par l'amour.

  

   Pour illustrer cela, on peut choisir la page 41 à partir de « A la lecture de ce billet » à « cent francs. » car dans celle-ci est exprimée le romantisme avec l'amour et l’héroïsme de la déclaration de la tante de Fabrice, Gina Pietranera.

  

   Cette œuvre a pour intérêt de dévoiler au monde la beauté de l'Italie, le pleuple cher à l'auteur. Elle se doit ici de prouver la puissance des troupes françaises de Napoléon-Bonaparte.

 Flavio D S, 2nde 2, 30/05/12

barre46

 

 

 

Henri Beyle, plus connu sous le nom de Stendhal, est né le 23 janvier 1783 à Grenoble et décédé à Paris le 23 avril 1842. La Chartreuse de Parme est une des œuvres majeures de Stendhal, celle qui lui donna la célébrité. Elle fut publiée en deux volumes en mars 1839.

Ce roman est publié dans plusieurs collections dont les Classiques de l'éditeur Pocket.

Le courant littéraire de cette œuvre est le romantisme, c’est un roman historique.

Résumé du livre 1 : Fabrice del Dongo est né d’un père soldat français et d’une mère Italienne. Il a grandi dans le château de Grianta en Italie. En 1815, l’enthousiasme du jeune homme le conduit jusqu’à la Bataille de Waterloo : il veut servir Napoléon, mais comprend à peine ce qui se passe autour de lui. Fabrice s’engage sans en avoir envie dans la carrière ecclésiastique à Parme. Une de ses aventures le conduit à tuer un comédien lors d’un face à face. Le jeune homme est enfermé à la tour Farnèse, où il découvre  Clélia Conti, la fille du gouverneur de la prison, mais il risque la mort. La duchesse parvient à le libérer. Clélia, amoureuse de Fabrice, doit malgré tout épouser le marquis Crescenzi. Le jeune homme, parvient à rejoindre Clélia, mais la mort de Sandrino, leur fils, provoque celle de Clélia. Fabrice décide alors de se retirer de la chartreuse de Parme, et meurt peu de temps après.

Le registre de ce roman est courant et soutenu , mais la répartition entre la narration et le discours est très inégale, la partie narrative et descriptive est plus longue, ce qui donne un rythme lent a celui-ci.

Les personnages principaux sont : Fabrice Del Dongo: le personnage principal.

Clélia : maitresse de Fabrice.

Illustration représentative : bataille de Waterloo

800px-Andrieux - La bataille de Waterloo

Je n’ai pas aimé ce livre, il est compliqué, j’ai également eu du mal à rentrer dans l’histoire et son volume est assez important

Alan N, 2nde 2, 31/05/12

barre46

Auteur :

Nom : Beyle

Prenom : Henry     

Naissance :  1783

Décès : 1842

Livre :

Titre : La Chartreuse de Parme

Année de parution : 1839

Editeur : Pocket

Collection : Classiques

Courant littéraire : Romantisme, Réalisme

Genre :

liste de personnages : le lieutenant Robert, Le marquis del Dongo, Gina del Dongo, ...

 

Résumé :

L’histoire commence à Milan vers 1796 ou le Del Gondo qui est pour l’Autriche accueille des soldats Français dont Robert. Mais Robert fut un fils de la marquise Del Gondo qui se nommera Fabrice. Quelques moments plus tard Fabrice décida de rentrer dans l’armée pour défendre sa patrie, c’est à 17 ans qu’il arrive à Waterloo pour la bataille qui ne fut pas très brillante. Pendant ce temps le mari de sa tante Belle Gina assassiné elle alla s’installer avec le Comte Mosca. Fabrice sans autre solution pour se loger alla rejoindre sa tante à  la cour de Parme, en quittant l’armée il fit quelques rencontres amoureuses dont une qui le poussa à tuer un acteur ce qui l’a donc conduit en prison mais Fabrice réussit grâce à un complot à s’en échapper mais l’homme un peu trop naïf se refait arrêter et emprisonner mais dans une forteresse. Mais dans cette forteresse il tombe amoureux de Clélia Conti la fille du directeur de la prison grâce à elle il parvient encore une fois à s’évader. 

 

On a une focalisation interne.

 

Le tableau de la bataille de waterloo (ci-dessus) peint par Clément-Auguste Andrieux en 1852, qui est presente au debut du livre. Cette lecture peu aider a comprendre certains fais historiques de l’époque.

 Marc T, 2nde 2, 31/05/12

barre46

   

jeune-stdh.gifHenri Beyle connu sous le pseudonyme littéraire de Stendhal, né le 23 janvier 1783 à Grenoble et mort le 23 mars 1842 à Paris, est un écrivain français.

C'est le 3 septembre 1838 que Stendhal écrit « la Chartreuse de Parme », un roman qui  est publié en deux volumes en mars 1839. La collection est « classiques » et l’éditeur est  « Pocket ».

La Chartreuse de Parme est un roman de formation, c'est dire que le roman nous fait voir  une évolution positive ou négative, d’un personnage vers la compréhension de lui-même.

Résumé :

Après Bonaparte, un lieutenant arriva à Milan en 1796 : un an plus tard, Fabrice del Dongo voyait le jour. En 1815, l’enthousiasme du jeune homme le conduit jusqu’à Waterloo : bataille à laquelle il assiste en pur spectateur.  Il veut être le serviteur de  Napoléon. Avec sa tante qui l’adore, la duchesse de Sanseverina, Fabrice s’engage sans enthousiasme dans la carrière ecclésiastique à Parme après avoir été rejeté par son père. Une de ses aventures le conduit à tuer un comédien au cours d’un duel (assassinat de l’acteur Giletti). Il prend la fuite. Convaincu par de fausses promesses de pardon, il se fait emprisonné au sommet de la tour de Farnèse où il a le bonheur de voir chaque jour Clélia Conti, la fille du gouverneur de la prison. Mais il risque la mort.

            La duchesse parvient à le tirer (avec un puissant somnifère qui a été administré au  gouverneur de la prison pour permettre la fuite de Fabrice) presque malgré lui, de cette bienheureuse et terrible prison. Clélia, amoureuse de Fabrice, doit malgré tout épouser le marquis Crescenzi. Les intrigues des ennemis de Mosca et celles de la duchesse, amoureuse de Fabrice, se combinent. Elle doit le sauver une seconde fois. Le jeune homme, devenu grand prédicateur, parvient à rejoindre Clélia, mais la mort de Sandrino, leur jeune enfant, provoque celle de Clélia, qui voit là un châtiment divin. Fabrice se retire alors dans la chartreuse de Parme. Fou de chagrin, Fabrice se retirera dans une chartreuse où il ne tardera pas à pousser son dernier soupir.

Ce fils de la marquise del Dongo est un être généreux et lumineux. Son vrai désir est moins la gloire qu’il recherche à la suite de Napoléon, que la félicité qu’il trouve dans les hauteurs carcérales de la tour Farnèse. Loin de Clélia, il ne peut que s’éteindre, et il la suivra dans la mort. La duchesse Sanseverina est bien souvent le moteur dramatique du récit. Elle aide son neveu, l’élève, le protège, le sauve plus d’une fois, et finit par l’aimer pour de vrai. Clélia Conti, plus timorée, est la jeune fille amoureuse de la tradition romanesque, qui n’hésite pas à trahir son père pour sauver son amant, mais qui, en tentant de composer avec ses scrupules moraux et religieux, met en péril leur bonheur.

P.S : Pour le résumé, je me suis inspiré du site ci-dessous. (S’inspirer ne veut pas dire un simple « copier-coller »).

http://livres.ados.fr/Stendhal/livres/la-chartreuse-de-parme/

SIMON Romain, 2nd II, 31/05/12

barre46

Chartreuse-de-Parme-2.0.png 

JOHANN G. 2nde2, 05/06/12

barre46

 


Partager cet article

Repost 0
Publié par 2nde 2 - dans S
commenter cet article

commentaires

J.Bicrel 10/06/2012 21:38


Attention ! Il faut respecter la méthodologie attendue et disponible en ligne sur rienquepourvous là http://rienquepourvous.blogspot.fr/2009/11/lycee-faire-une-fiche-de-lecture.html#links


Rappel ! 1839 c'est encore le temps du Romantisme, pas encore celui du réalisme et encore moins celui du naturalisme !

Présentation

  • : LIRELIRE
  • LIRELIRE
  • : Ce blog est destiné à recevoir et à diffuser vos avis de lecteurs à propos des livres que vous avez choisis (élire) et lus (lire) Pour envoyer vos fichiers ouvrez ce lien, donnez l'identifiant Lierelire et donnez le mot de passe : http://outils-n.archive-host.com/upbf.php?id=vJxkEuFnbtxh
  • Contact

Rechercher

Classement Alphabétique Des Auteurs

  • M (93)
  • C (83)
  • B (74)
  • D (63)
  • G (52)
  • S (45)
  • H (43)
  • P (41)
  • F (37)
  • L (34)
  • J (31)
  • R (26)
  • T (26)
  • A (23)
  • K (23)
  • V (17)
  • W (16)
  • N (13)
  • O (10)
  • E (7)
  • GESTION (5)
  • Z (3)
  • I (2)
  • quizz (2)
  • Q (1)
  • Y (1)