Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 21:40

Indications :

Auteur : Anton Tchekhov504368_2846018.jpg

Illustrateur : Philippe Dumas

Titre : Histoires pour rire et sourire

Collection : Médium

Éditeur : L’école des loisirs

 Genre :  C’est un recueil de contes et nouvelles

Thème principal : Ce sont des contes et nouvelles inspirés de la vie quotidienne en Russie vers la fin du XIXè siècle

 Résumé du livre :

C’est un recueil de 11 petites histoires russes qui mettent en scène des personnages typiques (des chasseurs- des brigands- des paysans- des militaires- des princes …) à qui il arrive des aventures et elles nous font penser à un dicton ou une morale.

Dans une histoire, il y a trois personnes qui volent de l'argent et au final, elles vont s'entretuer.

Une autre histoire raconte la découverte par une femme d'un miroir déformant et elle ne pouvait plus s'en passer car elle se croyait belle comme quand elle était jeune.

Dans une autre, c'est l'histoire d'un maire qui veut toujours de nouvelles médailles et à peine en a-t-il eu une qu'il pense à comment en obtenir une autre...

Il y a également l'histoire d'un général qui avait mal à une dent mais personne n'avait pas pu le soulager donc il se l'arracha lui-même.

Il y en une autre qui raconte l'histoire d'une marieuse qui rencontre un client qui souhaite une femme exactement comme elle et au final ils se marièrent.

Dans une histoire, trois pêcheurs finissent par attraper une lotte mais au lieu de la ramasser ils sont restés l'admirer mais elle s'est sauvée et ils ont tout perdu.

Enfin, une autre histoire raconte qu'un homme n'avait pas ciré ses bottes lui-même car il était malade mais il ne les retrouvera jamais.

 

Dans ce livre, les thèmes abordés sont : le bien et le mal, le travail, l'amour et le rêve.

 Passage remarquable :

« Trois acteurs ambulants, Smirov, Popov et Balaikine, suivaient un beau matin les traverses de la voie ferrée, quand ils trouvèrent un portefeuille. L’ayant ouvert, à leur grand étonnement et émerveillement, ils y virent vingt billets de banque, six billets à lot du deuxième emprunt et un chèque de trois mille roubles. Leur premier réflexe fut de crier « hourra », puis ils s’assirent sur le talus et  s’abandonnèrent à l’enthousiasme.

- Ça nous fait combien chacun ? dit Smirnov en comptant l’argent. Saints du paradis !

Cinq mille quatre cent quarante-cinq roubles ! Mes amis, mais c’est à mourir, une somme pareille ! »

 

Ce passage montre bien que l’histoire se passe en Russie car les personnages ont des noms et une  monnaie russes.

Dans ce passage, l’histoire démarre : ils viennent de trouver une somme d’argent sur une voie ferrée, c’est le début d’une intrigue…

Jugement et critique :

Les histoires sont parfois compliquées à lire et à comprendre mais par contre le fait d’avoir plusieurs petites histoires variées, ça permet de ne pas s'ennuyer.

Alexandre N, 20/11/2012

************************************************************

Nom de l’auteur: Tchekhov Anton.

Titre du recueil: histoire pour rire et sourire.

Édition: L’école des loisirs.

Collection: Medium.

Titres des nouvelles que contient ce recueil: Un nom chevalin, la lotte, les bottes, le portefeuille, lion et soleil, le navet, zinotchka, une bonne fin, une femme sans préjugés et le miroir déformant.

 

1) Un nom chevalin: L’histoire se passe au dix neuvième siècle. Les personnages principaux sont: le général de brigade en retraite et le dentiste.

Le général de brigade en retraite est grincheux car il est souffrant d’une dent. Extrait du livre: « qu’il l’arrache! Je ne peux plus l’endurer » décida-t-il. Le dentiste lui était sûr de lui: «je vais curer votre dent et vous ordonner de la quinine, ». déclara-t-il. Pages 8 et 9. C’est le meilleur exemple que j’ai trouvé.

2) la lotte: l’histoire se passe au dix neuvième siècle en été.

Les personnages principaux sont: un paysan aux yeux bridés et un bûcheron.

 Le paysan est calme: « Il se baignait tranquillement dans la rivière.

Le bûcheron lui aussi est calme: « Il se baignait pendant deux heure sans bouger ». Page 15 et 17. C’est le meilleur exemple que j’ai trouvé.

3) Les bottes: l’histoire se passe au dix neuvième siècle.

Les personnages principaux sont: l’accordeur de pianos (Mourkine) et sont fils (Simon).

Mourkine l’accordeur de piano est un homme glabre, (dépourvu de poils) sale et au le teint jaune. « Un homme glabre au teint jaune, le nez plein de tabac et de la ouate (coton) dans les oreilles ». Page 27 à 28.

C’est le meilleur exemple que j’ai trouvé.

Simon lui a le visage pâle. « A voir son visage effaré, on aurait pu croire que le plâtre du plafond lui était tombé sur la tête ».page 27 a 28.C’est le meilleur exemple que j’ai trouvé.

4) Le porte feuille: l’histoire se passe au dix neuvième siècle.

Les personnages principaux sont: Smirnov, Popov et Balabaikine.

Smirnov est rêveur comme ses amis Popov et Balabaikine. « Qu’est-ce que se serait bien si on allait à Moscou».page 36. C’est le meilleur exemple que j’ai trouvé.

5) Lion et soleil: L’histoire se passe en été au dix neuvième siècle.

Les personnages principaux sont: Rakhat-Hélam un dignitaire persan et Stéphane Koutsyne le maire de la commune (pas de nom).

Rakhat-Hélam est saint homme. « Il était titulaire de trois médailles, l’ordre de Stanislas de 3ème classe, médaille de la Croix-Rouge et de la Société Sauvetage ».

Page 42 et 43. Car c’est le meilleur exemple que j’ai trouvé.

Stéphane lui est raciste au début. « Hum!…c’est un gros bonnet ce persan! Page 41. C’est le meilleur exemple que j’ai trouvé.

6) Le navet: L’histoire se passe au dix neuvième siècle.

Les personnages principaux sont: Le grand-père, la grand-mère et Serge.

Le grand-père et la grand-mère étaient heureux. « Grand-père grand-mère vivaient très heureux … ».page 51.C’est le meilleur exemple que j’ai trouvé.

Serge leur fils était très laid. « Serge avait de longues oreilles et un navet à la place de la tête ».page 51et 52.C’est le meilleur exemple que j’ai trouvé.

7) Zinotchka: L’histoire se passe au dix neuvième siècle.

Les personnages principaux sont trois chasseurs (noms inconnus).

Ces trois chasseur étaient des vieux solitaires « Les chasseurs parlaient de chien et de bonne femme de quand ils étaient jeunes ».Page 53.C’est le meilleur exemple que j’ai trouvé.

8) Une bonne fin: L’histoire se passe au dix neuvième siècle.

Les personnages principaux sont le contrôleur Stytchkine et Mme Lioubov Grigorievna.

Le contrôleur Stytchkine est un homme sérieux, strict et positif. « mais comme toujours il est sérieux, positif et strict ».C’est le meilleur exemple que j’ai trouvé. Page 67.

Lioubov Grigorievna est une dame bien plantée, rondelette. « Lioubov Grigorievna, dame bien plantée , rondelette, d’une quarantaine d’années… ».C’est le meilleur exemple que j’ai trouvé. Page 67.

9) Une femme sans préjugés: L’histoire se passe au dix neuvième siècle.

Les personnages principaux sont Maxime Salutov et Hélène Gavrilovna.

Maxime Salutov est un homme fort et beau. « Maxime Salutov est un homme grand, large d’épaules, l’air imposant…les femmes poussent des cris et rougissent quand elles le voyaient…son corps athlétique… ».Page 77.

C’est le meilleur exemple que j’ai trouvé.

Hélène Gavrilovna est une belle femme, elle avait une grâce sur la glace.«Elle voletait sur la glace avec légèreté d’un duvet…elle était la seule à faire rougir Maxime Salutov. » Page 78 et 79.C’est le meilleur exemple que j’ai trouvé.

10) Le miroir déformant: L’histoire se passe au dix-neuvième siècle.

Les personnages principaux sont un homme qui est le narrateur et son épouse (nom introuvable). À la fin de la nouvelle quand ils sont devant le miroir l’homme devient: « …mon nez mange la joue gauche, mon menton est coupé en deux et tordu… »Page 92.

La femme elle a le visage ensorceleur: « …mais le visage de femme est ensorceleur … ».Page 92.Ce sont les meilleurs exemples que j’ai trouvés.

11) Le rêve: L’histoire se passe en hiver au dix neuvième siècle.

Les personnages principaux sont: Le capitaine en retraite et son estimateur (nom introuvable).

L’estimateur était pris pour un chien par son patron. « Selon la volonté de mon patron, je passais la nuit et faisais office de chien de garde ».Page 94.

Le patron lui prend son ouvrier comme un chien même exemple que celui ci-dessus.. 

 

Mon avis sur le livre: Titre un peu mensonger sauf dans la nouvelle « La lotte » ou là le titre « Histoire pour rire et sourire » était au rendez-vous.    

Gaetan 4D  04/10/15

Partager cet article

Repost 0
Publié par Alexandre N, 4A - dans T
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : LIRELIRE
  • LIRELIRE
  • : Ce blog est destiné à recevoir et à diffuser vos avis de lecteurs à propos des livres que vous avez choisis (élire) et lus (lire) Pour envoyer vos fichiers ouvrez ce lien, donnez l'identifiant Lierelire et donnez le mot de passe : http://outils-n.archive-host.com/upbf.php?id=vJxkEuFnbtxh
  • Contact

Rechercher

Classement Alphabétique Des Auteurs

  • M (93)
  • C (85)
  • B (74)
  • D (63)
  • G (53)
  • S (45)
  • H (43)
  • P (41)
  • F (37)
  • L (34)
  • J (31)
  • R (26)
  • T (26)
  • A (24)
  • K (23)
  • V (17)
  • W (16)
  • N (13)
  • O (10)
  • E (7)
  • GESTION (5)
  • I (3)
  • Z (3)
  • Q (2)
  • quizz (2)
  • Y (1)