Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 mai 2013 3 15 /05 /mai /2013 13:51

Auteur : Philippe Kerr
titre: Les enfants de la lampe magique / TOME 1 : Le tombeau d' Akhenaton Les-enfants-de.jpg
édition:bayard jeunesse
Thème principal : deux jeunes enfants se découvrent des dons extraordinaires 
Le sujet:A 12 ans John et sa sœur jumelle Philipa mènent une vie normale à New York jusqu'au jour où John se réveille en découvrant une étrange fissure  sur le mur de sa chambre et peu après il découvre avec sa sœur, un oncle nommé Nemord qu'ils avaient vu une seule fois dans un rêve qui leur a été commun. 
Cet oncle va leurs révéler leur véritable identité ! Et oui ! John et Philipa sont des djinns ou autrement dit des génies. 
Ils vont être emportés dans de grandes aventures pour lutter contre le mal tout en 
Cachant leur véritable identité. tout leur périple les mène au Caire puis en Angleterre, ils vont beaucoup voyager et et sauver leur oncle à maintes reprises .
Un passage choisi
"-Vous voulez dire que nous sommes des djinns, comme dans les Mille et une Nuits ? s'écria John. ceux qu'on déniche au fond des vieilles lampes à huile,tout ça ?
-Je suis sûr  que c'est une blague,répéta Philipa.
-C'est un peu difficile à croire,je sais, en convint Nemord.
-Un peu beaucoup, oui !
-Toutefois si vous réfléchissez aux étranges événements auxquels vous avez été mêlés depuis votre opération, vous admettrez qu'une explication aussi étrange soit envisageable. "

jugement personnel : J'ai beaucoup apprécié ce roman qui m'a fait voyager dans un monde tout à fait surnaturel, c'est un livre facile à lire.

Marie-Reine, 4C, mai 2013 

Repost 0
Publié par Etlire - dans K
commenter cet article
15 mai 2013 3 15 /05 /mai /2013 10:31

Auteur : Hervé Jaouen

L-OR-BLANC.jpg

Titre : L’or blanc du Loch Ness

Edition : 1998 ; Gallimard Jeunesse 

 

Genre : roman policier

Thèmes : l’Écosse, la recherche scientifique, l’espionnage  

Résumé :

Rogis, Annie et son fils Alec Matallan habitent en Écosse. Cette famille est passionnée d

e pêche. Ils tiennent une auberge. Le père est guide et garde de pêche et Alec veut lui succéder. Un  jour, trois hommes dont un myope arrivent à l’auberge dans l’intention de pêcher de l’aube au crépuscule. Lors de la première soirée, Lord Kemberley, détective , crache du sang. Le myope dit qu’il est médecin et fait les premiers soins. Le médecin du village arrive et pense qu’on a administré un tonique à Lord Kemberley.

Le lendemain, ils sont tous allés à la pêche,  accompagnés d’Alec, le fils. Le myope est avec Alec dans la barque mais il laisse Alec pêcher car il ne sait pas. Ils font un déjeuner sur l’île. Les trois voyageurs disparaissent. Alec découvre Lord Kemberley poignardé et enlève le couteau de sa poitrine. Découvrant le meurtre Alec s’enfuit chez Fiona son amie d’enfance. La police arrive chez elle mais elle discute pour qu’il puisse se cacher au refuge de Nessie, dans une bergerie.

A la tombée de la nuit Fiona lui envoie des pulls, des couvertures et de la nourriture. Un berger Maclaglen  surprend les jeunes. Puis un autre écossais arrive équipé d’une cornemuse. Les deux bergers se disputent. Alec et Fiona en profitent pour prendre la fuite. Un hélicoptère passe au  dessus d’eux et s’arrête brutalement comme s’il avait atterri. Au loin, ils voient une moto qui passe à vive allure. Alec et Fiona descendent dans la tourbière. Ils se perdent dans le labyrinthe et découvre un laboratoire, une ville souterraine, et la moto. Fiona découvre ses brebis qui avaient été vendues  la veille. Ayant découvert un laboratoire sous le château, 

Fiona et Alec s’enfuient avec la moto très rapidement. Ils veulent prendre le train vers l’Angleterre  pour annoncer leur découverte à la télévision mais ils se font encercler par deux hommes et sont emmenés au studio de la BBC. Là les journalistes expliquent que le laboratoire effectuait des manipulations génétiques des brebis. Les espions pensaient que les policiers étaient à la poursuite des jeunes et cela leur avait permis de les prendre en fragrant délit. En récompense, Alec et Fiona déjeunent chez la reine dans le Buckingham palace.

Choix d’un passage remarquable

« -J’ai le plaisir d’accueillir en direct sur le plateau du journal télévisé les jeunes Ecossais héros de cette histoire, ainsi que M. Le ministre de l’intérieur et M. John  Sterling, des services spéciaux américains.

Avec la surabondance de mots familiers  à tous les hommes politiques, le ministre fit un véritable discours qu’il convient ici de résumer en toute simplicité. En association avec leurs collègues américains et à la suite d’intuitions scientifiques (« intuitions, cher Alec ! »,

 chuchota Fiona), des chercheurs britanniques s’étaient  livrés à des manipulations génétiques sur des brebis, jusqu’au résultat espéré : l’obtention d’un lait de brebis sélectionnées contenant des protéines capables des soigner les maladies génétiques, jusqu’à  ce jour incurables. Une découverte révolutionnaire, fondamentale.

-ainsi, conclut le ministre, les brebis les plus chères du monde vivent-elles désormais en Ecosse. Un litre du lait de ces brebis peut être estimé aujourd’hui à quelque chose comme dix mille livres. »

Commentaire

Les deux jeunes deviennent célèbres car ils découvrent les trois espions. Le laboratoire caché sous le château fait une découverte révolutionnaire. Grâce au lait de brebis, les chercheurs vont pouvoir guérir des maladies incurables.


Jugement critique personnel

Le  livre est étrange car la police fait semblant de poursuivre les deux jeunes afin de piéger les espions. On pense que le laboratoire est dirigé par les méchants puisqu’ils modifient le lait de brebis. En fait, ce laboratoire est contrôlé par le pays britannique afin de faire progresser la médecine. Fiona est courageuse car elle a protégé son ami face à la police. Ensuite elle l’a aidé à s’enfuir et est partie avec lui dans la nuit. Mr Lord  Kemberley que l’on croyait assassiné n’est  que blessé car le poignard a heurté la boite à hameçon. Le livre se termine bien.

Repost 0
Publié par Gaëtan, 5C - dans J
commenter cet article
14 mai 2013 2 14 /05 /mai /2013 21:58

Auteurs: Matthew Morgan, David Sinden et Guy Macdonaldsociete-protectrice-des-monstres--tome-3---alerte-aux-troll.jpg

Titre: Alerte aux trolls

Edition: Pocket jeunesse

Genre: Ce livre est un roman d’aventure

Thème Principal: Une chauve souris alerte des sauveteurs d’une menace pour les trolls qui eux arrêteront  sûrement les braconniers.

Résumé :  

Il y a un homme qui s’appelle le baron Marackaï et qui veut détruire la SPM (société protectrice des monstres). Alors il décide de commencer par tuer tous les Trolls qui vivent dans un tunnel. Il met le feu au tunnel et là un gobelin sort du tunnel en cachette et se cache derrière un arbre. Il écoute tout ce que dit le baron et décide d’envoyer une chauve-souris messagère à la SPM.

C'est une chauve-souris messagère qui donne l'alerte à la SPM : les trolls de la Montagne sont en danger ! Une horrible chasse aux monstres se prépare et ils pourraient devenir une proie facile.

 

Passage remarquable :

 

« Bone le rejoignit avec le tuyau.

-C’est toujours moi qui me coltine les travaux pénibles ! protesta-t-il.

-Toi, tu te charges du pétrole ; moi, je suis le tireur ! Si t’es pas content, t’a qu’à en parler au baron !

En grommelant, Bone planta le tuyau dans le trou et ouvrit le robinet.

Après un long gargouillis, le pétrole jaillit. Blud sortit une boite d’allumette.

-Allez !il est temps de réchauffer les petites bêtes !

… » Page 91/ligne11

 

Ce passage est important car il montre que le troll est en danger et que les deux personnages dans ce passage ne sont pas si content de faire ce travail surtout un des deux. Cela montre donc qu’ils n’ont pas été manipulés par leur chef.

 

Jugement critique personnel : Ce livre est très bien et facile à comprendre et à lire. Il me convient surtout car l’écriture est en gros caractères donc cela est plus facile à lire à cause de mes problèmes de vue. Je le conseille car l’histoire est très intéressante et l’auteur est imaginatif.

Adrien, 4C, mai 2013 

Repost 0
Publié par Adrien, 4C - dans M
commenter cet article
12 mai 2013 7 12 /05 /mai /2013 15:04

Titre : Bilbo le hobbitbilbo.jpg

Auteur : J.R.R.Tolkien

Edition : J’ai lu

Genre : roman fantastique

Thème principal : Le voyage initiatique  d’un hobbit

Résumé : Bilbo, un jeune hobbit (semi-homme) vit dans un trou paisible de la Comté, il y mène une vie tranquille jusqu'à ce qu’un jour il retrouve le magicien Gandalf. Ce dernier lui propose de participer à une quête, pour aider les nains à retrouver Erebor leur cité perdue, gardée par un dragon. Le voyage semble difficile et périlleux. Bilbo hésite.                                             

Après avoir longuement réfléchi, il accepte enfin et se met en route avec ses nouveaux compagnons. Son rôle dans le groupe ? Être pour eux cambrioleur, car il est petit, rapide et très discret. Mais les nains vont douter de sa fidélité de nombreuses fois. Après de longues journées de marche ils décident de se reposer. Mais leur moment de calme est vite troublé par l’arrivée de trois trolls affamés. Bilbo, plus petit et plus malin que les nains les fait se transformer en pierre grâce à la lumière du soleil. Et c'est comme cela que la grande quête se remet en marche, le groupe suivi par les gobelins qui veulent se venger de la mort de leur Roi. Bilbo va risquer sa vie de nombreuses fois, contre les elfes ou dans la forêt de Mirkwood mais aussi découvrir un mystérieux anneau qui va changer son destin.

Passage remarquable :

« Il devina de son mieux et rampa un bon bout de chemin, jusqu'au moment où sa main rencontra soudain un objet qui lui parut être un minuscule anneau de métal froid, gisant sur le sol du tunnel. C'était un tournant de sa carrière, mais il n'en savait rien. Il mit l'anneau dans sa poche presque machinalement, l'objet ne paraissait certes d'aucune utilité sur le moment. » 

Avis personnel :

Ce livre m'a beaucoup plu. J'aime  le genre « héroïc fantasy » et ce livre le reflète très bien. Tolkien a imaginé un monde fantastique avec une multitude de détails qui nous transportent dans un univers qui nous semble réel. On y trouve de l'aventure, du courage mais aussi de la nostalgie car Bilbo quitte sa petite maison et la Comté pour la première fois. Il vivra de nombreuses épreuves et nous fera rêver de dragons, d'elfes, de trolls et autres créatures toutes plus extraordinaires les unes que les autres.   

Fanny, 4C, mai 2013 

Repost 0
Publié par Fanny, 4C - dans T
commenter cet article
6 mai 2013 1 06 /05 /mai /2013 22:20

Le-rapport-Brodeck.jpgCe livre a attendu longtemps sur ma table de chevet : l'illustration de couverture et le sujet abordé me faisaient reculer l'instant de m'y plonger malgré le bonheur que j'ai toujours trouvé à lire Philippe Claudel. Mais voilà, je l'ai lu et il ne me quitte plus ! Vous raconter l'histoire serait un peu vain tant ce livre a connu de succès. Je propose donc cet abécédaire, portrait en 26 touches d'un roman inoubliable. Puisse-t-il vous donner l'envie de le lire, d'y penser, d'en parler. 

 

A comme animal « L’homme est un animal qui toujours recommence » Mais que recommence-t-il ? Ses erreurs ou la construction de ses fragiles échafaudages qui parviennent parfois à le hisser à deux doigts du ciel ? (P 175)

B comme Brodeck, « Je m’appelle Brodeck et je n’y suis pour rien » dit celui qui a pour mission d’écrire le rapport sur la disparition de L’Anderer (l’autre), ce rapport dont les commanditaires attendent qu’il consigne bien tout ce qui s’est passé, tout, sauf leur monstruosité. Mais Brodeck écrit en secret un autre rapport.

C comme Claudel, auteur mais pas narrateur du Rapport de Brodeck mais aussi des Ames Grises, de La Petite fille de Monsieur Linh, de Parfums… une vingtaine de livres souvent primés, précise l’éditeur.

D comme Diodème, l’instituteur qui écrit des romans ; le tiroir de sa table recèle des secrets bien gardés.

E comme Emilia, la Juste, qui chantonne sans cesse, les yeux dans le vague, corps sans âme

F comme Fédorine, femme sans âge, "échappée du ventre pourri de l’Europe », p 28

G comme Göbbler, le voisin, un méchant, toujours puant le poulailler, toujours menaçant.

H comme Herz : l’entrée de la ferme du maire du village est ornée d’une poterne où est inscrit « Böden und Herz geliecht », « Ventres et cœurs unis » !

I comme inventaire de la flore des montagnes et même de la faune, Brodeck s’y applique avec méticulosité.

J comme « Je n’ai jamais couru aussi vite de ma vie.                                     …………..    Jamais. »                                   

K comme Kelmar, compagnon de Brodeck à S puis durant les cinq jours vers le wagon vers le camp mais « pas plus loin ».

L comme langue : « Ces soldats qui venaient en vainqueurs partageaient nos coutumes, parlaient une langue tellement proche de la nôtre qu’il suffisait de peu d’efforts pour la comprendre et la manier. » ( p 262)

M comme Monsieur Socrate, l’âne de L’Anderer et Mademoiselle Julie, son cheval bai.

N comme neige qui tombe dru sur le village et sur la camp.

O comme Ohnmeist le mystérieux et unique chien du village, chien de personne.

P comme Peiper, le prêtre du village qui se réfugie dans l’alcool au lieu de remplir ses fonctions et comme la peur qui a mené Brodeck aux bourreaux parce « Quelle avait saisi quelques-uns à la gorge » p  271 . Et surtout comme Poupchette l’enfant au doux babil, fruit de l’horreur et promesse du renouveau.

Q comme les quatre uniques exemplaires du précieux Liber florae montanarum dont le village se débarrasse en même temps que de l’Anderer son propriétaire.

R comme renard : pourquoi les renards meurent-ils aux abords du village ? Est-ce qu’ils se suicident ? Pourquoi est-ce un renard « très beau, très vieux », qui précède Brodeck dans sa fuite ?

S comme sacrifice : celui d’Aloïs Cathor sacrifié, décapité en place publique pour que chacun comprenne ce que les bourreaux nomment loyauté.

T comme tout : « Je sais tout Brodeck. Tout. Et tu ne peux même pas imaginer ce que ce Tout veut dire », confie le curé Peiper à Brodeck p 163

U comme Ulli Rätte, l’université de S. où Brodeck est allé étudier grâce aux villageois qui s’étaient cotisé pour en faire un futur instituteur du village.

V comme vouloir : dans l’apologue du tailleur Bilissi, celui-ci choisit de ne rien vouloir de crainte de tout perdre.

W comme « WR », les initiales entrelacées sur le brassard noir de l’étudiant qui sème la terreur en pourchassant les Femdër dans les rues de S

X pour les noms inconnus que Brodeck a préféré ne pas voir sur le testament de Diodème.

Y comme les yeux de l’Anderer « très ronds, d’un beau vert jade », ils « sortaient un peu de sa face ce qui rendait son regard encore plus pénétrant. » p 24

Z comme la Zeilenesseniss et son nourrisson – « La Mangeuse d’âmes » qui ne manque jamais la pendaison hebdomadaire au camp.

Repost 0
Publié par JBicrel - dans C
commenter cet article
6 mai 2013 1 06 /05 /mai /2013 20:38

Auteur: Gérard Herzhaft
 Titre: Catfish Blues 
 Edition...: Edition SEUIL ; Année 1997  
 Genre: Roman d'aventure 

catfishThèmes principaux: musique, passion, célébrité

Résumé : 
Théodore Roosevelt Young est un petit garçon qui vit à côté du Mississippi, c'est un noir élevé par sa mère. Son oncle Eddie qui est un grand chanteur de blues est son unique modèle. Son père est décédé quand il était gamin et sa mère, lui, ses frères et sœurs travaillent pour Mr Boss More le Directeur de la plantation où ils travaillent.

Tous les Dimanche ils allaient tous à la messe car son père était l'ancien Révérend, et le midi L'Oncle Eddie venait manger avec eux et jouer de la guitare. Mais Mama Young, la mère de Théodore, n'aimait pas trop ce genre de musique. Une fois Eddie avait laissé Théodore jouer de la guitare et ils étaient tous bouche-bé par le jeune artiste. Eddie décida de nommer Théodore Roosevelt Young, Catfish King car il adorait aller pêcher et ne rien faire d'autre. Un second dimanche Eddie arriva avec un gros paquet et le donna à Catfish King qui était émerveillé devant ce cadeau, c’était une guitare toute neuve pour lui tout seul. Il n'arrêtait pas d'en jouer. Un jour Mr Boss More décida de remarier Mama à Mr Ike McClure qui était en apparence un gentil homme. Mais... une fois marié, il battait ses enfants et sa femme. Mais Catfish King était parti le soir des noces de sa mère, il était allé à Memphis dans un cabaret où il était laveur de latrines. Eddie réussit à le retrouver et lui dit que sa famille était malheureuse et qu'il fallait qu'il retourne la voir. Ils partirent donc tous les deux en direction de Memphis. En cours de route, ils traversèrent pleins d'aventures. Arrivé là-bas Ike McClure était sage et n'était pas comme toujours car il connaissait Eddie et ne l'aimait pas trop. Au début il était gentil mais à la fin il sortit son fusil et tenta de tirer sur Eddie sans parvenir. Jugeant la situation trop dangereuse CatfishKing et Eddie étaient repartis pour Memphis mais en route ils rencontrèrent un Mandaguing : c'est une personne qui sait lire l'avenir. Celui-ci leur dit d'aller à Chicago car le destin de Catfish King y était. Ils décidèrent donc de sauter dans un train direction Chicago mais seul Catfish King y parvint. 

Passage choisi : 
"[...] Les yeux brillant, avec des mouvements maladroits, le jeune Young entreprend de dévoiler l'objet. - je sais ce que c'est, dit-il à son oncle, j'ai rêvé que tu m'en apportes une.

-Vraiment ? Vraiment ?

Mais quand le corps de la guitare apparaît une petite Gene Aurtry, le modèle présenté sur le catalogue Sears & Roebucjk, il n'ose pas la toucher.

-C'est...ma...guitare ? Pour de bon ?

- Oui elle est à toi. Tu pourras rendre la lessiveuse à ta mère.[...]"

Ce passage est important pour la suite du livre car c'est avec cette guitare qu'il va commencer à se faire connaître et à vraiment jouer pour la première fois dans le cabaret à Memphis où pour la première fois il est applaudi par un autre public que sa famille et il va avoir beaucoup de félicitations et de remerciements de gens qu'il a fait ressentir des émotions encore inconnues chez eux. 

Jugement critique personnel:
J'ai tout aimé et je trouve que ce livre est bien. Je conseille ce livre car il n'est pas long et il y a pleins d'aventures et on ne veut jamais s'arrêter de lire. Pour ceux qui aiment la musique dont le blues et les histoires de famille je leur conseille ce livre. La progression du personnage principal est flagrante et on a l'impression qu'une partie de nous a grandi avec lui. C'est vraiment génial !

Morgane, 5C, mai 2013  

Repost 0
Publié par Morgane, 5C - dans H
commenter cet article
5 mai 2013 7 05 /05 /mai /2013 17:36

Indications bibliographiques :

 Marie DesplechinLa-belle-adele.jpg

 La belle Adèle

 Edition (Aout 2010 ; Gallimard ; Gallimard Jeunesse)

 Genre: Roman psychologique et social

 Thème principal : Une jeune fille tente de s'intégrer à son collège.

 Résumé :

 C'est l'histoire d'une jeune adolescente prénommée Adèle et qui a du mal à s'intégrer dans son collège .Elle ne comprend pas pourquoi toutes les autres filles se maquillent et font un effort pour s'habiller et surtout elle ne comprend pas pourquoi elle serait obligée d'en faire autant !

C'est apparemment le seul moyen d'être "normal" et de se faire une place dans la  société qu'est le collège ; il a d'ailleurs le soutien de la tante d’Adèle, Sopha, qui la pousse à se comporter comme une adolescente assez "girly" mais elle n'est pas du tout de cet avis. 

Dans sa classe , un prénommé Frédéric semble très gentil , ils font donc connaissance et elle remarque qu'il est tout à fait d'accord sur le fait que ce n'est pas normal de faire comme toute le monde et respecter des sortes de "règles" pour être normal, avoir sa place au sein du collège et ne pas être regardé de travers dans la cour de récréation et même tout au long de la journée. Frédérique est d'ailleurs dans le même cas qu'Adèle car il refuse de rentrer dans le jeu des autres élèves et de faire exactement comme eux, ils veulent donc se démarquer.

Et c'est donc ensemble qu'ils vont essayer de remédier à ce problème avec toutes sortes de techniques mais ça n'est pas gagné d'avance !

 Passage que je trouve remarquable, page 2

-Evidemment, continuait Sopha sur sa lancée, il faudrait qu'elle apprenne à choisir ses vêtements …

Je suis disponible pour l'accompagner. Tu sais que je suis dingue de shopping. Tu peux me la confier un de ces week-end. On se fera une bonne virée toutes les deux. Hein, ma chérie ?

"Ma chérie" m'était destiné, sans doutes possibles.

Il n'était pas trop tôt. Je commençais à me sentir singulièrement exclue de toute cette histoire.

-J'aime pas trop le shopping, ai-je hasardé.

-Avec moi, tu vas adorer! a affirmé Sopha.

Et je me suis juré de l'éviter pendant les quarante années à venir.

Je trouve que ce texte est significatif de l'histoire car il illustre bien la relation entre Adèle et sa tante Sopha et leur désaccord sur la beauté, le shopping …

D'ailleurs on voit bien qu’Adèle n'a pas vraiment le choix et qu'on ne lui demande pas particulièrement son avis ou alors qu'on ne le prend pas en compte.

Jugement critique parsonnel : J'ai vraiment aimé ce roman mais je l'ai trouvé un petit peu long sur la fin.

Ce que j'ai aimé dans ce  livre c'est la vérité qui peut ressortir car c'est vrai que dans un collège il peut y avoir des jugements selon l'attitude ou le physique d'un élève s’il n'est pas dans "les normes " et cela peut blesser la personne. Les élèves qui sont différents doivent être respectés et ne doivent pas faire de démarches pour être acceptés parmi les autres.

Je conseille donc de lire ce roman que j'ai trouvé très bien et  intéressant.

Eva, 4A, mai 2013

Repost 0
Publié par Eva C, 4A - dans D
commenter cet article
29 avril 2013 1 29 /04 /avril /2013 21:25

 

Titre : Le temps des miracles

tempsdesmiracles--2-.jpg

Auteur : Anne Laure Bondoux

Collection : Millésime

Edition : Bayard jeunesse

Genre : Récit de voyage

Résumé du sujet L'histoire est racontée par un garçon âgé de 12 ans, Blaise Fortune, il a été sauvé lors d'un grave accident par Gloria Bohême, celle-ci est toujours restée aux côtés de Blaise, ensemble ils parviennent à quitter le Caucase en guerre.

Il nous raconte aussi toutes les aventures qu'ils réussissent ensemble.

 Passage :  Pages 31-32

 (C’est Gloria qui parle) « Autour de nous, d'autres personnes appelaient à l’aide, mais nous n’étions pas assez nombreux. J'ai pu faire sortir deux enfants par une brèche du

 cinquième wagon. Et c'est là que j'ai entendu l’appel d'une femme. [,,,] Je me suis glissée dans le wagon, et j'ai rampé entre les sièges tordus jusqu'à la femme. […] Cette femme avait le dos brisé, elle ne pouvait plus bouger, j'ai passé mes bras autour du bébé, et je l'ai pris. »

Point de vue personnel :

J'ai beaucoup aimé ce livre, je l'ai trouvé magnifique, on y trouve des moments tristes comme des moments pleins d'humours. Ce livre était très facile à lire, je le recommande fortement.

Théoline, 5C, 29 avril 2013


Anne-Laure Bondoux a créé un site internet sur ce roman afin de donner plus d'information sur l'histoire et les personnages à ses lecteurs,  cliquez ce lien :
ligne separateur

http://letempsdesmiracles.bondoux.net/index.html

 

 

ligne separateur

 

 

Le temps des miracles de Anne-Laure Bondoux (Bayard jeunesse.-Millézime 2009)


Blaise Fortune nous raconte comment il a quitté le Caucase en guerre, aidé par Gloria Bohême (celle qui l'a recueilli après un terrible accident). Leur voyage est peuplé de multiples aventures et rencontres.


Ce livre est magnifique. Beaucoup d'amour, de tendresse, d'humour et d'espoir...
Une écriture agréable, des chapitres courts qui donnent du rythme au récit.


 Bref, un très bon moment de lecture.

Véronique Nédellec, 18/11/2011

Repost 0
Publié par Véronique N, Théoline, 5C - dans B
commenter cet article
27 avril 2013 6 27 /04 /avril /2013 13:20

six_comp_chateau_maudit_prem.jpgTitre : Les six compagnons et le château maudit

Auteur: Paul Jacques Bonzon

Collection: bibliothèque verte

Date: juin 2007

Genre: roman d’aventure

Éditeur: Hachette livre

Thème principal : Tidou et ses amis n’aiment pas les questions sans réponses.

Résumé : Tidou  et ses amis voulaient retourner voir Mady. Elle habitait près d’un lac. La chaine de Gnafron, un ami de Tidou, cassa au bout d’un jour et demi de vélo. Ils s’arrêtèrent donc devant un château pour essayer de la réparer. Soudain un homme surgit et dit à la bande de partir. Le mécanicien du château leur dit :

« Je vais vous réparer votre chaîne de vélo. »

Gnafron monta alors sur un porte bagage d’un de ses amis. Quelques minutes plus tard ils arrivèrent  à Meillerie. Quand ils aperçurent Mady,  ils la rejoignirent.  Après avoir discuté longuement, ils se dirigèrent vers un hangar en tôle. Il n’était pas fameux, mais pourtant c’est dans ce lieu  que la bande des « Gros cailloux » allait passer ses vacances. Ils rentrèrent dans le hangar et passèrent à table. Après un très bon repas, les amis allèrent se promener pour visiter les alentours. À côté de leur hangar, il y avait un lac splendide. La nuit tomba et toute la bande dut aller se coucher. Personne n’arrivait à s’endormir. Alors, Tidou décida d’aller faire un tour avec la bande d’amis sur le lac. Ils montèrent dans la barque qu’un homme leur avait prêtée. C’est à ce moment là que tout commença. Kafi le chien de Tidou était sur la barque lui aussi. Au bout de dix-minutes Kafi se mit à aboyer en direction d’une bouée. Les amis décidèrent d’aller voir ce qui se passait. Tidou était à  l’avant de la barque avec la lampe torche. Soudain il cria :

« Un homme à la mer ! »

C’était Totor, leur ami, qui avait réparé le vélo de Gnafron. Ils le remontèrent et la bande lui demanda ce qui s’était passé. Totor avait sentit un choc dans le dos et il était tombé du yacht le « Bella vista ».  Il fallait éclaircir ce mystère et la bande ne croyait pas du tout à un accident. Le lendemain matin la bande des « Gros Cailloux » se mit à résoudre l’enquête.

La question était : qui en voulait à Totor ? Et pourquoi ? 

À vous de lire le livre qui répondra à ses deux questions.

 

Passage remarquable : "Un homme !... nous venons de le dépasser.  Vite Tidou rame en arrière ! »

C’était un homme, en effet. Il était accroché à un de ces flotteurs métalliques en forme de double cône, qui servent de repère aux pêcheurs pour leurs filets.

J’ai choisi ce passage car c’est à ce moment-là que la bande des « Gros Cailloux »  retrouve Totor.

Jugement critique et personnel : J’ai apprécié le suspens qu’il y a dans ce livre. L’auteur fait bien ressentir les sentiments des personnages du roman. J’aurais souhaité plus de dialogue entre les personnages du livre.  

Mathis, 4A, avril 2013

Repost 0
Publié par Mathis B - dans B
commenter cet article
26 avril 2013 5 26 /04 /avril /2013 19:45

Indications bibliographiques

Roald Dahl

James et la grosse pêchejames.jpg

Folio junior

Genre : roman fantastique et drôle

Thèmes principaux : Aventure, fantastique

Résumé James mène une existence malheureuse, en effet ses deux tantes le tourmentent sans cesse. Pour l’aider un vieil homme lui confie un sac rempli  de petites boules vertes, mais James les fait tomber au pied du pêcher. C’est alors qu’une pêche géante apparaît, celle-ci pourra-t-elle bouleverser la vie malheureuse de James ? …

Choix d’un passage : « Mais tandis que dehors la foire battait son plein, le pauvre James était enfermé à clef dans sa chambre et ce n’est que par les barreaux de sa fenêtre qu’il pouvait voir la foule qui se pressait dans le jardin […] Oh ! S’il vous plaît ! avait supplié le pauvre James. Ça fait des années et des années que je n’ai pas vu d’autres enfants. »

Ce passage montre le cruauté des tantes et la tristesse de James.

Mon jugement

Ce livre est bien car il est facile à lire et drôle

Thomas, 4A, avril 2013

Récit adapté au cinéma en 1996 : James et la Pêche géante (James and the Giant Peach) de Henry Selick

Repost 0
Publié par Thomas, 4A - dans D
commenter cet article

Présentation

  • : LIRELIRE
  • LIRELIRE
  • : Ce blog est destiné à recevoir et à diffuser vos avis de lecteurs à propos des livres que vous avez choisis (élire) et lus (lire) Pour envoyer vos fichiers ouvrez ce lien, donnez l'identifiant Lierelire et donnez le mot de passe : http://outils-n.archive-host.com/upbf.php?id=vJxkEuFnbtxh
  • Contact

Rechercher

Classement Alphabétique Des Auteurs

  • M (93)
  • C (86)
  • B (74)
  • D (63)
  • G (53)
  • S (45)
  • H (43)
  • P (41)
  • F (37)
  • L (34)
  • J (31)
  • R (26)
  • T (26)
  • A (24)
  • K (23)
  • V (17)
  • W (16)
  • N (13)
  • O (10)
  • E (7)
  • GESTION (5)
  • I (3)
  • Z (3)
  • Q (2)
  • quizz (2)
  • Y (1)