Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 décembre 2013 6 14 /12 /décembre /2013 11:40

Titre: La seule amie du roi

Auteur: Sophie Chérerla-seule-amie.gif
Genre: Roman, récit de vie

Sujet du livre: Une grand-mère raconte à ses petits-enfants sa jeunesse. Quand elle avait 10-12 ans, vers 1789, elle avait rencontré un jeune enfant âgé de 7 ans. Cet enfant, était le petit roi de France. Le fils du Roi Louis XVI. Elle s'amusait avec lui, jusqu'à l'aimer, ils  étaient très complices, mais cet enfant était très triste, puisqu'il était en "prison", avec sa famille. Elle allait lui rendre une visite très souvent, jusqu'à ce que ce petit roi, change complètement à cause de son oncle.


Qu'est-ce que j'ai appris:

 J'ai appris des dates, la vie des rois, des citoyens en 1789.

Page 15: "Quand j'étais une petite fille, le roi de France s'appelait Louis XVI. C'était un brave homme mais il n'avait ni  les qualités ni les défauts d'un roi. Il n'était pas fort, il n'était pas autoritaire, il n'était pas rusé, il n'était pas vif, il n'était pas réfléchi, il n'était décidé à rien."

Page 48:"Il était plus jeune et plus petit que moi, il était enfermé, il était menacé. J'étais grande, j'étais libre, j'étais du côté des vainqueurs et pourtant j'avais envie de me mettre sous sa protection. On a dû lui parler de moi  car il me dit  tout de suite:
-Vous êtes mademoiselle Angèle?

 -Oui, Monseigneur, pour vous servir.
Et je refis ma révérence en rougissant comme une tomate. Il rit de bon cœur..."

Cinq  mots pour présenter ce livre:


Royal: On parle d'une famille royale.
Facile: On a de la facilité à le lire, grâce au texte mais également parce que les personnages principaux ont notre âge.
Tristesse: Car je trouve le livre très triste, les morts, les injustices..
Histoire: On apprend beaucoup de choses, sur Louis XVI, sa famille, son fils.
Politique: Énormément de politique dans ce livre.

Je publierais ce livre car il est facile à comprendre, et nous apprend énormément de choses sur l'histoire, les lois, la royauté, les citoyens. Je trouve ça plus facile à comprendre en lisant un livre, une histoire. De plus, les personnages principaux ont notre âge, on peut facilement se mettre dans leur peau, ce qui facilite énormément     la lecture, je comprends mieux. Enfin la façon dont c'est raconté (récit de vie) est plus intéressante.

Donna, 4 A, décembre 2013

 

Partager cet article

Repost0
14 décembre 2013 6 14 /12 /décembre /2013 10:45

Vanille, flibustière des Antilles
Nicole Maymat
Seuil
Romanvanille--flibustiere-des-antilles-ou-le-tresor-d-ix-chilam-.jpg

Ce sont cinq équipages de pirates (nouvelle-Espagne, indien caraïbes, arawaks, sirena negra et lourds galions espagnols) qui se battent sans relâche pour un trésor appelé d’ix chilam balam.


Mes cinq mots sont :

 Bataille car ils se battent.
Amis car il y a quand même des amis.
Trésor car ils se battent pour un trésor.
Pirates car ce sont des pirates.
Bateaux car les pirates sont sur des bateaux.

Moi je n’aime pas les livres de pirates du XVI e siècle mais j’aurais quand même décidé de publier ce livre car il y a des personnes qui aiment ce genre de livre.

Ce livre était trop compliqué pour moi. Il y avait trop de mots difficiles.

Extraits représentatifs :

« Si Bravy avait eu connaissance des états d'âme de Malamuera à son égard, il en aurait souri, et peut-être aurait-il été inconsidérément rassuré. Heureusement pour lui, il ignora tout des sentiments contradictoires du vieux forban. Une seule chose lui importait : Vanille, et il comprit très vite que s'il voulait la retrouver, il n'avait rien de mieux à faire que de rester à bord de la Sirena negra. C'est encore là qu'il avait le plus de chances de la rencontrer ! C'était risqué. Très risqué. Mais Bravy aime et il est prêt à tout. »

 

« Ils avaient osé !

En avant du charnier, une croix était dressée. Ils avaient osé planter une croix devant le bûcher ! Bravy s'était précipité, d'un geste d'une violence inouïe, de ses deux mains l'avait brisée.

Ricardo, le chirurgien de bord, avait tenté de s'interposer :

« Arrête ! Tu profanes !

- Je profane ? Tu oses dire que je profane !

- Tu profanes et tu blasphèmes !

- QUOI ? »

Épouvanté par le sacrilège, l’équipage regardait Bravy, complètement stupéfié.

Mais Ricardo insistait :

« Celui qui a été sur cette croix n’est pas coupable !

- Ils ont dévoyé sa parole ! On tue, on massacre en son nom ! Et tu veux que je dise amen ! AMEN ! »

Bravy hurlait, au paroxysme de sa colère.

« Heureux, les pauvres de cœur : le royaume des cieux est à eux !

Heureux, les doux : ils auront la terre en partage !

Heureux, ceux qui pleurent : ils seront consolés !

Heureux, ceux qui ont faim et soif de la justice : ils seront rassasiés !

Heureux ! Heureux ! Heureux ! » martelait-il, en écho aux cris et aux combats de son enfance… »


04/12/13 Karim, 4c

Partager cet article

Repost0
12 décembre 2013 4 12 /12 /décembre /2013 22:53

Auteur : Christophe Renault

Titre : « Le cœur plus gros que le ventre »

2094030845 1

Edition : « Petit à petit » - Janvier 2007

 Collection « lignes de vie » -

Genre : Roman, récit initiatique

Thème principal : La vie de Marie-Louise dite Marilou depuis qu’elle a reçu un mystérieux mot d’amour.

 

Résumé du sujet : C’est l’histoire de Marilou, une adolescente de 15 ans mal dans sa peau. Un jour, elle décide de sécher les cours pour aller dans un café. A ce moment, un garçon lui remet une mot, enroulé dans un ruban rouge. C’est un mot de Samuel, un garçon blond aux yeux bleus, un message d’amour de quelqu’un qu’elle ne connaît pas.

Marie-Louise se rend ensuite à l’hôpital où son grand-père séjourne. Ils ont ensemble l’habitude de répéter la pièce de théâtre que Marilou va bientôt jouer. Cette pièce se nomme « Antigone » et Marilou joue le rôle de la nourrice. Elle dit au revoir à Papy Tambour et s’en va.

Marilou est rattrapée par sa mère qui lui passe un savon parce qu’elle a séché les cours. C’est à ce moment qu’elle se découvre, qu’elle dévoile tout ce qu’elle a sur le cœur…

Plus tard, une excellente nouvelle attend l’héroïne. En raison de l’absence d’Estelle à la représentation, c’est Marilou elle-même qui jouera le rôle d’Antigone. Sera-t-elle prête à temps ? Que va –t-il se passer avec Samuel ? Va t-on enfin lui laisser suivre sa route ?

 Passage remarquable d’une dizaine de lignes (Page 42 ) « J’eus dans mes lar

 mes l’envie de hurler, à la face de ma mère comme à celle de la rue ! De hurler que j’en avais marre d’eux et de leur foutue raison qu’il faut toujours garder ! De hurler que c’était facile de suivre le droit chemin quand on a la bonne taille pour avancer ! Mieux vaut tout oublier. Toujours continuer… Sans dire un seul gros mot, sans répondre aux moqueries, en suivant tous ses cours et son bonhomme de chemin ! Et bien, non ! Merde ! Ras-le-bol de m’abîmer : moi je suis hors gabarit. Laisser moi prendre ma route, la vôtre est trop étroite ! Je m’y arrache les ailes. Ça me blesse : je suis toute écorchée ! Je ne veux plus faire d’effort ! »

      Ce passage du livre est un passage important car c’est le moment où Marilou se rebelle. Elle ne veut plus que ses parents fassent des choix pour elle. Elle ne veut plus se faire insulter. Elle veut montrer sa vraie personnalité.

 Jugement critique personnel : Personnellement, je n’ai pas aimé ce livre car il y a beaucoup de métaphores (« Voiture » comme indiqué ci-dessus, maisons…). Cela rend la lecture difficile. De plus, je n’apprécie pas le personnage de Marilou, par son insolence et des habitudes étranges (elle se fait des cicatrices) Des moments du texte sont difficiles à comprendre. Je n’aime pas le style de l’auteur pour tout ce qui est description. Je conseille ce livre à ceux qui aiment les histoires d’amour, le suspens et les métaphores.

Pauline, 5D novembre 2011

SeparateurNeutre

Titre :     Le cœur plus gros que le ventre.

Auteur : Christophe RENAULT.

Edition : Petit à petit.

Genre : Roman de vie.

Le sujet du livre :

Marilou se fait critiquer à l'école, elle ne voit que par son grand-père qui est à l’hôpital et le théâtre. Mais grâce au théâtre elle réussit à se divertir, elle répète  souvent dans la chambre de son grand père, quand vient un jour, où, un jeune garçon nommé Samuel l'entendit et tomba amoureux. Quand son grand-père décède d'une maladie, les deux jeunes se rapprochent et apprennent à se connaître davantage.

 Qu'est ce que j'ai appris :

J'ai appris que le théâtre pouvait aider certaines personnes, à se libérer et à s’exprimer plus aisément.

 Représentation en 5 mots :

Une histoire d'amour entre Samuel et Marilou.

Son grand-père qui est si cher à ses yeux.

Le théâtre, qui est sa grande passion.

La maladie de son grand-père.

Le complexe que Marilou a par rapport à son corps.

 Conclusion :

Je ne publierais pas ce livre car je ne l'ai pas spécialement aimé, en effet, il manque beaucoup d'actions ce qui m'a procuré une sensation d’ennui.

Cependant la fin de ce roman est un peu plus intéressante car des événements se succèdent enfin : la mort de son grand-père et le rapprochent de Samuel et Marilou.

 Théoline, 4A, décembre 2013

                                                                                  04 Décembre 2013, Théoline 4A.


Partager cet article

Repost0
11 décembre 2013 3 11 /12 /décembre /2013 19:52

Titre : Louison et monsieur Molière

Auteur : Marie Christine Helgerson

moliere.jpg

Édition : castor poche

Genre : Roman

 C'est l’histoire d’une petite fille dont les parents sont  comédiens et elle veut devenir comme sa mère une grande actrice. Or, un jour ses parents sont  invités à jouer au théâtre du palais Royal. Et la petite fille Louison va rencontrer Molière, un grand acteur. Quelques jours plus tard, quand elle revoit Molière, elle joue à faire le  singe et Molière lui dit qu’elle pourra être une grande actrice.

 Qu'est ce que vous avez appris …?

 Que les acteurs été mal vus !

Page 23 : « -Tu ne diras surtout pas que tes parents travaillent au théâtre. Les comédiens sont considérés comme des amuseurs de foire. Et les religieuses jugent que c'est un péché. Tu serais renvoyée tout de suite. »

"Lire, c'est beaucoup plus facile que je ne pensais. Je suis bientôt la première de la classe.

Quant à l'écriture, c'est la danse d'une ligne sur l'ardoise avec une craie. Mais c'est plus difficile. Les lettres sont irrégulières. J'apprends même quelques phrases en latin pendant la messe.

Un jour, la catastrophe arrive : Soeur Marie-Séraphine s'approche de l'arbre contre lequel je suis appuyée. Elle me demande ce que je veux faire plus tard. Je lui réponds sans réfléchir :

"Je sais ce que je veux devenir ! Une actrice, bien sûr, comme mes parents."

Soeur Marie-Séraphine s'effraie :

" Une actrice, mon enfant ! Est-ce que tu comprends ce que cela veut dire "être actrice"? 

On fait venir Frosine. Au moins j'ai eu le temps de recevoir un double enseignement : lire et écrire."

Que les pièces de théâtre  été souvent montées sur des tables sauf dans les grands théâtres.

Les cinq mots représentatifs de ce livre :

Acteurs car le livre parle beaucoup d acteurs.

Pièce : Il parle de pièces, surtout Louison.

Théâtre : car c’est l'endroit qu'ils aiment le plus.

Palais Royal : lieu de travail des parents de Louison.

Frosine : dame qui s’occupe de Louison et qui aide Louison à devenir une grande actrice

 Je déciderais de publier ce livre car j'aime bien ce livre, il est très intéressant , et il parle un peu ce qu'on faisait au temps de Molière (XVIIe siècle ou temps de Louis XIV) , ce livre parle beaucoup du théâtre de Molière, il est très enrichissant .

 Antoine 4C 3 Décembre 2013

Partager cet article

Repost0
11 décembre 2013 3 11 /12 /décembre /2013 19:26

Titre : l’homme qui a séduit le soleil.

l-homme-qui-a.jpg

Auteur : Jean-Comes Nogués

Adition : poket jeunesse

Genre : c’est un roman

 Le sujet de ce livre : Gabriel fait du théâtre et de jour en jour il commence à s’améliorer jusqu’à devenir un comédien plein de talent . Il va même jouer dans une pièce de Molière devant le roi Soleil 

J’ai appris que Molière était un comédien qui jouait pour le roi Soleil et que c’était un bon comédien.

                                                           Corentin, 4C, 4 décembre 2013 

 

Partager cet article

Repost0
11 décembre 2013 3 11 /12 /décembre /2013 18:47

Titre : Coup de Théâtre au Cithéa

Auteur : Jérôme Lucascoup-theatre-cithea_22_20-4.jpg

Édition : Editions Récits

Genre (documentaire, roman ou un autre genre) : Il s’agit d’un roman.

Quel est le sujet de ce livre ?

Ce livre parle de la 2nde guerre mondiale, et plus particulièrement des résistants, dont une plaque commémorative fera l’objet de curiosités pour un petit groupe d’adolescents. Ces jeunes communiqueront avec un esprit de cette époque.

Qu’est-ce que vous appris en lisant ce livre  ?

- J’ai appris qu’il existe un bâton, le brigadier, avec lequel trois coups sont sonnés avant le début d’une pièce de théâtre (voir page 21 : « _Le brigadier, le bâton qu’on utilise pour sonner les trois coups avant le début d’une représentation théâtrale. »)

- J’ai aussi connu le nom d’une des pièces de Molière que je ne connaissais pas, « Le médecin volant ».(voir page 20-21 : « Il s’agissait en fait d’un extrait d’une pièce de Molière, ‘’Le médecin volant ‘’».

S’il fallait représenter ce livre à partir de cinq mots, quels seraient ces mots ?

Je choisirais les mots « adolescents », car les personnages principaux sont des adolescents, « enquête », car les adolescents mènent une enquête, « XXème siècle », car ils enquêtent sur un évènement du XXème siècle, « 2nde guerre mondiale », car cet événement est cette guerre et « paranormal », car les adolescents pratiquent le spiritisme, la communication avec les esprits.

Si je pouvais décider de publier ou non ce livre, je le publierais. Ce livre raconte une histoire très bien faite, avec du suspens, qui peut plaire à tout type de lecteurs. Le langage des personnages est compréhensible, ni trop vulgaire, ni trop soutenu. 

 Ensuite, dans l’histoire racontée, on retrouve deux histoires : celle des découvertes que feront les personnages sur la scène du théâtre, et ensuite, l’histoire d’amour, qui n’a pas beaucoup de rapport avec les découvertes des personnages, mais qui s’insère très bien dans la narration.

 Raphaëlle, 4 C, Mercredi 4 Décembre 2013.

 

Partager cet article

Repost0
11 décembre 2013 3 11 /12 /décembre /2013 18:25

Titre : L’année de la grande peste.l-annee-de-la-grande-peste.jpg

Auteur : Pamela Oldfield.

Edition : Gallimard jeunesse.

Genre : Journal.

Ce livre parle d’une jeune fille, Alice Paynton qui vit à Londres pendant l’année de la grande peste au 17ème siècle. Elle voit tout le monde être contaminé et fait tout pour ne pas l’être elle aussi.

J’ai appris, en lisant ce livre que la maladie de la peste est une maladie très grave, qu’elle a fait beaucoup de morts et qu’elle est très contagieuse. « Il a dit que la maison devait être fermée, que nous ne pourrions pas en sortir pour éviter de contaminer les autres », p57.

J’ai aussi appris qu’au 17ème siècle, la plupart des familles aisées avait des servantes. « La voisine de notre servante Maggie », p6.

Pour présenter ce livre en cinq mots je dirais :

-Émouvant car Alice se bat pour ne pas être contaminée et pour protéger sa famille  mais au final sa tante meurt de la maladie.

-Instructif car ce livre nous apprend beaucoup de choses sur le 17ème siècle.

-Courage car Alice a beaucoup de courage pour essayer de protéger les gens qu’elle aime de la maladie.

-Maladie car le sujet principal de ce livre est la maladie de la peste.

-Ville car toute la ville de Londres est contaminée.

Je publierais ce livre car je pense que c’est bien de lire un livre comme ça, ce livre nous apprend beaucoup de choses sur le 17ème siècle à travers le journal d’une jeune fille de notre âge, nous pouvons donc nous dire que l’on a de la chance de vivre à notre époque.

Ce livre est assez émouvant parce que l’on voit une jeune fille se battre pour protéger sa famille et pour ne pas être contaminée pas la maladie, ce livre peut donc nous inciter à être plus gentils les uns envers les autres car finalement, ce livre nous apprend que tout peut basculer d’un jour à l’autre.

05/12/13, Klervie, 4ème C

barre46

Auteur : Pamela Oldfield

Éditeur : Gallimard Jeunesse

Genre : Journal

 Sujet : L’arrivée puis la propagation de la peste à Londres. Il est aussi question de la flotte anglaise.   

 J’ai appris qu’on a beau être beaucoup, on peut tout de même perdre une bataille :  « Nous avons pris de nombreux bateaux à l’ennemi parmi  les meilleurs, et perdu pas plus de sept cents hommes alors que nous en avons tué presque dix mille de l’autre côté » (p27).

 Les cinq mots que je trouve représentatifs de ce livre sont :

Ancien : pour les photos et les pages

Triste : les couleurs ne sont pas joyeuses

Peste : parce que c’est la maladie que raconte l’histoire

Impressionnant : La preste se propage rapidement

Londres : parce que c’est où ça se passe

 

 

 

 

Je ne le publierais pas ce livre car je trouve qu’il n’est pas très captivant. Déjà sa présentation visuelle ne donne pas vraiment envie mais à la fin, quand on lit, ça peut aller.

 

Louis, 4C, décembre 2013 

 

Partager cet article

Repost0
11 décembre 2013 3 11 /12 /décembre /2013 17:43

Nom de l’œuvre : « De jour en jour : Les brûlures du jour »lES-BRULURES.gif

Auteur : Hubert Ben Kemoun

Editeur : Nathan Poche®

Personnages : Romain (personnage principal ), Sabine et Jean Corrèze

Epoque : Notre époque ( 21ème siècle ) 

Romain est un jeune collégien, il fait partie d’une troupe de théâtre menée par le célèbre réalisateur Jean Corrèze. Celui-ci a effectué une sélection pour recruter de jeunes comédiens dans le collège de Romain, qui a été choisi.

Un jour, alors qu’il allait à sa répétition habituelle en vélo, Romain se fait renverser par un scooter. Il tombe à terre et se blesse. Son agresseur revient sur ses pas non pas pour s’excuser mais pour « l’achever » ! Son agresseur lui vole son vélo et son lecteur de cassettes où il écoutait en boucle le texte de sa pièce :  Le Cid,  de Corneille. Il arrive donc en retard à la répétition. Dans le spectacle,  il joue le premier personnage masculin, Rodrigue, qui est fou amoureux de Chimène. Chimène est jouée par Sabine, une amie du collège de Romain.

Max, le petit ami de Sabine est jaloux de la relation entre Romain et Sabine alors il vient à la répétition vérifier si l’amour théâtral de Rodrigue et Chimène ne se poursuivrait pas en Romain et Sabine.

 

Sauf qu’un autre drame arrive ! Stéphanie, une femme folle amoureuse de Jean Corrèze s’est fait rejeter par son amant. Du coup, elle décide de prendre en otage les comédiens de la troupe dont Sabine, Romain et ……Max qui était présent dans la salle ! Stéphanie et Max ont bien un point commun,  ils sont tous deux sous la prise des brûlures de la jalousie …

Dylan, 4C

Partager cet article

Repost0
11 décembre 2013 3 11 /12 /décembre /2013 00:04

Titre : LES COLOMBES DU ROI SOLEIL- Les comédiennes de Monsieur Racine

Auteur : Anne-Marie DESPLAT-DUC

Edition : Flammarionles-comedienness.jpg

Genre : roman

Le livre raconte l’histoire des jeunes Colombes du roi Soleil qui vivent à la maison Royale de Saint –Louis. Un jour les jeunes filles doivent faire une représentation d’une pièce théâtrale de Racine devant le Roi. Le but des Colombes est de se faire remarquer par sa Majesté.

   J’ai appris que la vie à la maison de Saint-Louis n’était pas toujours facile, il fait froid, les murs sont très humides ce qui favorise l’apparition des maladies : « les murs des bâtiments suintent d’humidité. Le salpêtre qui tache les murs et l’air putride favorisent l’éclosion de toutes sortes de maladies. »

  J’ai appris que si les jeunes filles tombaient malades à la maison de Saint-Louis, elles n’étaient pas forcément soignées et elles pouvaient en mourir : « c’est (l’infirmerie) est un lieu de mort effrayant. D’ailleurs Françoise de Saint-Martin et Catherine de Montmorant y sont mortes l’hiver dernier. » (p.47)

Je représenterais le livre avec les mots suivants : demoiselles, théâtre, règlement, secrets et religion.

Demoiselles, car c’est l’histoire de jeunes filles et non de garçons même si parfois elles parlent de jeunes hommes qu’elles apprécient.

Théâtre, car il est question de théâtre tout au long du roman.

Règlement, car les Colombes sont soumises à un règlement très strict et si elles l’enfreignent, elles sont sanctionnées. Elles n’ont pas le droit de parler, d’exprimer des sentiments d’amitié avec les autres et bien sûr de parler ou de penser à un garçon.

Secrets, car les quatre amies, Charlotte, Hortense, Isabeau et Louise, se racontent quelques secrets le soir dans leurs lits, or ils sont bien défendus.

Religion, car elle est très présente et le catholicisme leur est enseigné, elles participent aux messes tous les jours. Certaines sont converties si elles ne l’étaient pas, et elles n’ont pas le droit de pratiquer une religion autre que celle qui est imposée.

Si je devais décider de publier ce livre, je pense que je dirais oui.

OUI , car c’est un livre très intéressant ; en effet on y découvre le quotidien des jeunes filles comme par exemple le fait qu’elles prient tous les jours, qu’elles répètent leurs rôles et qu’elles ne voient seulement leur famille que quatre fois par an. De plus, le suspense est présent ; on veut savoir qui va être choisie par monsieur Racine et qui va réussir à bien interpréter son rôle dans la pièce. Et surtout, on veut savoir qui va attirer l’attention du roi. L’élue aura peut-être la chance d’être présentée à une personne de la cour, de se marier, et ainsi de commencer une nouvelle vie plus confortable financièrement.

 

02 /12 /13 Marie R. 4C 

Partager cet article

Repost0
10 décembre 2013 2 10 /12 /décembre /2013 23:47

Titre : Les orangers de Versailles                 

Auteur : Annie Pietri

Edition : Bayard  jeunesse

Genre : Roman historiqueLes-orangers-de-Versailles--T1----Annie-Pietri.jpg

Quel est le sujet de ce livre ?  

Le sujet de ce livre est une enquête que Marion (fille d’un des nombreux jardiniers de Versailles, servante de la Marquise, madame de Montespan) effectue sur un complot qui se trame dans le dos de la reine et son fils. L’auteur de ce complot est malheureusement la marquise qui veut reprendre sa place de reine et de l’épouse du Roi Soleil.

Qu’est ce que tu as appris en lisant ce livre ?

J’ai appris sur les modes de vie à Versailles, l’intérieur des grands bâtiments de Versailles  (p.8)  «  Mais pour l’avoir aperçue dans le parc, lors des promenades du roi […]  d’ailleurs, tout ce qui l’entourait respirait la majesté : les miroirs de Venise, l’or des boiseries, les tentures raffinées, les tapis soyeux venus d’Orient, les cristaux des lustres émiettant les reflets dorés de l’éclats des bougies… » J’ai aussi appris la vie d’une servante, (p. 122)  Marion à son amie : « Pour le roi et son entourage nous sommes transparents, aveugles et sourds ils nous considèrent comme des murs. ».

S’il fallait représenter ce livre à partir de cinq mots, quel seraient ces mots ?

Mes cinq mots seraient :

Royauté car l’histoire se passe à Versailles, chez une marquise, et on parle aussi du roi Louis XIV.

Servante car l’héroïne de l’histoire est une servante.

Enquête car un complot se trame dans le dos de la reine et que Marion mène son enquête.

Orangers car Marion se confie aux arbres de Versailles, qui sont des orangers, quand elle a besoin de réconfort. Son père en cultive.

Versailles car l’histoire se passe à Versailles et on y découvre la cour et ses jardins.

Si tu pouvais décider de publier ou non le livre, que déciderais-tu ?

Je déciderais de le publier car ce livre m’a vraiment plu car il y a beaucoup de suspense et il donne envie de continuer à lire plus loin. Il est bien écrit et les phrases sont recherchées et faciles à comprendre.

 

Ce livre apprend également beaucoup de choses donc instruit en même temps. Je le publierais car il est attirant par sa couverture, par la taille de l’écriture qui était assez grosse donc plus facile à lire et moins lassante (même si le livre était bien.) 

Chloé, 4C, décembre 2013

ligne separateur

Titre : Les orangers de Versailles

Auteur : Annie Pietri

Edition : Bayard Jeunesse

Genre : Roman

Sujet de ce livre : Marion, fille d’un jardinier de Versailles, est choisie pour entrer au service De la marquise de Montespan. Capricieuse et exigeante, la marquise est difficile à satisfaire. Grâce à son don, Marion est capable de créer des parfums qui plaisent à la marquise. Mais, bientôt, Marion découvre que la marquise a préparé un terrible complot contre la reine.

Ce que j’ai appris sur le XVIIème siècle : j’ai appris que les rois et reines raffolaient de promenades et de goûters (page 127 «  La promenade avait bel et bien commencé »)

Et j’ai découvert qu’à l’époque, quand deux personnes appartenant à une maison voulaient se marier, elles devaient demander au maître ou à la maîtresse de la maison si elles pouvaient se marier  (page 173 «  Martin et moi voulions nous marier. Il en a fait la demande, comme il se doit, mais elle a refusée »)

Les 5 mots qui me semblent représentatifs du livre sont  :

Émouvant car à la fin on apprend des choses tristes.

 Suspense car au fur et à mesure que l’on lit on sent le suspense monter.

Aventure parce que Marion réussit à s’introduire sans qu’on ne la voie dans les appartements de la Montespan.

Étonnant parce que je n’ai jamais vu un don tel que celui de l’héroïne.

Intrigant car on ne pense pas tout de suite que la marquise est capable de vouloir tuer la reine pour que Louis XIV l’épouse.

Si je pouvais décider de publier ou non ce livre , je choisirais de le publier car il regroupe tout ce que je cherche dans un livre : émotion, suspense, un peu d’aventure et intrigue.

 

Mais je choisirais de le publier surtout parce que, pour que j’aime un livre comme celui-ci, il faut que l’histoire soit accrocheuse dès le début sinon je mets du temps à le lire.

 

Marion 4eme C, décembre 2013

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : LIRELIRE
  • : Ce blog est destiné à recevoir et à diffuser vos avis de lecteurs à propos des livres que vous avez choisis (élire) et lus (lire)
  • Contact

licence et trace carbone

Lirelire   Josiane Bicrel est mis à disposition selon les termes de la licence creativecommons by-nc-sa/4.0

Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions 

Lirelire est neutre en carbone.

 

Rechercher

Classement Alphabétique Des Auteurs