Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 10:49

Indications bibliographiques :
-Auteur/s : Eva Ibbotson26167673_6123714.jpg
-Titre : Recherche sorcière désespérément
-Edition : 2006, collection Wiz, édition Albin Michel Jeunesse.
Genre : Ce livre est un roman fantastique, humoristique et sentimental.  
Thème principal :
Un grand sorcier exerçant la magie noire décide de se marier avec une sorcièr e (« noire » aussi) pour avoir un enfant qui pourra le remplacer.


Résumé :
Arriman, grand sorcier exerçant la magie noire, décide de se marier avec une sorcière tout aussi noire que lui pour avoir un descendant. Il décide alors de créer un concours pour départager les sorcières. Il invite toutes les sorcières de Todcaster (sa ville natale). Il y avait sept sorcières à Todcaster : la sirène Mlle Varech, Estelle Bagafoin, les sœurs jumelles Nancy et Nora Gheulhard, la Mère O’Dboudin, Belladonna et Jemmy Fore qui ne participa pas au concours car elle était couverte de boutons. Mais la maléfique Mme Olympia ne tarda pas à arriver. Elle n’était pourtant pas de Todcaster mais elle insinuait qu’elle avait acheté la maison de Mlle Palude qui, elle, était partie en voyage. En se promenant, la belle Belladonna (sorcière blanche !!!) rencontre un garçon : Terence. Il avait un ver de terre comme animal de compagnie et vivait dans un pensionnat car il était orphelin. Belladonna alla le voir, discuta puis elle remarqua la directrice. Elle enracina la directrice. Enraciner les gens était de la magie noire, or Belladonna était blanche. Elle et Terence se dirent alors que Rex le ver de terre avait un pouvoir car elle le tenait dans la main lorsqu’elle avait enraciné la directrice.
Mlle Varech était le numéro 1 au concours organisé par Arriman; elle reçut la note de 4 sur 10 pour son tour, tout comme Estelle Bagafoin qui était  la numéro 2. Nancy Gheulhard était la troisième, avait parfaitement réussi son tour, elle avait créé un trou sans fond,  jusqu’au moment où elle se chamailla avec sa sœur qui tomba dans le trou sans fond. Nancy se retrouva éliminée du concours. La mère  O’Dboudin fut la cinquième. Et la sixième était…Mme Olympia !!! Son tour fut terrifiant, plein de magie noire : elle fit apparaître des rats qui devinrent gros comme des chiens !!! Puis ils s’entremangèrent. Le dernier se dévora lui-même. Elle obtint la note de 9 sur 10.   
Belladonna  souhaitait réveiller le chevalier Simon (c’était un fantôme qui demeurait dans l’antre d’Arriman) et le ramener à la vie. Mais Rex avait disparu ; or Belladonna ne pouvait faire de magie noire sans lui. Terence embaucha alors un acteur pour jouer le rôle du chevalier Simon revenu à la vie. Mais Belladonna ne savait pas qu’il était introuvable. Au moment de son tour, elle prit la boite où était censé se trouver Rex. Elle fit son tour. Le chevalier Simon  apparut !!! Elle l’avait réveillé d’entre les mort et pour de vrai car Terence apprit vite que l’acteur qu’il avait embauché pour jouer le rôle du chevalier avait eu un accident. Or Belladonna n’avait pas Rex avec elle lors de sa prestation.
Terence était retourné au pensionnat car les policiers l’avaient remarqué. À un moment, la directrice voulut le frapper;  il ferma les yeux et la transforma en araignée. Terence était donc le futur successeur d’Arriman ; il pouvait se marier avec Belladonna et faire des enfants (la couleur de leur magie n’aurait plus d’importance puisque Terence était là). Ils se marièrent heureux !!!
 

 

Passage remarquable :
« Et puis quand je les ai entendues raconter que je mordais tellement fort alors que j’étais encore tout bébé, ça a fait un tilt, et quand la dirlo s’est ruée vers moi, j’ai juste fermé les yeux et… eh bien voici. »
Sur  ces mots, il tendit la boîte, à l’intérieur de laquelle l’araignée cavalait furieusement d’une paroi à l’autre.


Ce passage est très important car c’est à ce moment-là qu’Arriman découvre que son futur successeur était Terence. Ce qui permet donc à Belladonna et à Arriman d’avoir des enfants sans se soucier de la couleur de leur magie.


Remarque personnelle :
Ce livre est très intéressant car il a de tout. L’amour, le suspens et la magie sont les trois grands atouts de ce livre. J’ai beaucoup aimé et je vous conseille fortement de le lire. Il te quelques mots difficiles mais il est très agréable à lire. Il est très passionnant.

Albane H, 5D, 25/01/12

 

barrefleur15fx3

 

Présentation de  l'éditeur
 

713242-gb.jpg

Marion, 5A, 28/11/08

Je rédige une suite à cette présentation :

Comme elle est prête à tout pour l'épouser, elle décide de faire le sort le plus maléfique qui ait existé :

Partager cet article

Repost0
22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 10:48

Titre : Lisa et le cheval abandonné 1300568_3210721.jpg

Auteur : Bonnie Bryant

Collection : Grand Galop

Edition : Bayard Poche Jeunesse

Genre : Roman

Thème : La vie au centre équestre

L'histoire : Carole, Lisa et Steph forment le groupe du Grand Galop. Tous les jours elles vont au centre équestre.
Un jour, une personne arriva au centre car il y avait des animaux à soigner. Lisa rencontra un cheval qui venait d’arriver. Elle l’adorait. Lisa lui trouva un nom : BC car il adorait les sandwichs au Beurre de Cacahouète.
Malheureusement, les parents de Lisa se séparèrent car son père avait mentionné un voyage en Californie pour son travail.
Un jour, un coup de téléphone bascula la vie de Lisa. Le propriétaire venait chercher BC. Steph ne savait pas comment lui apprendre cette terrible nouvelle. Elle et BC s'étaient tellement rapprochés, elle ratait même les cours de cheval pour aller le voir. Le propriétaire arriva au centre et reprit BC. Lisa était en larmes mais heureuse d’apprendre que le propriétaire l’autorisait à venir le voir et à le monter.
Passage remarquable : "Steph et Carole se demandaient comment annoncer la fatidique nouvelle à leur amie. Lisa adorait ce cheval. Jamais elle ne supporterait de le quitter. Quand elles eurent traversé l’allée d’accès, Lisa emmena BC dans la carrière de saut d’obstacles, maintenant déserte, et décrocha sa longe. Agitant sa crinière, il trotta vers l’autre bout de l’enclos, loin du Club du Grand Galop."
Avis Personnel : J’ai adoré ce livre, il parle d’aventure, il est quelquefois triste mais en revanche on a beaucoup de plaisir à lire ce livre et à découvrir ce qui se passe. Ce livre correspond surtout aux passionnés de chevaux.

Partager cet article

Repost0
19 janvier 2012 4 19 /01 /janvier /2012 23:06

FAST FOOD C'EST FOU
Auteur : Fanny joly9782747013611FS.gif
genre : récit humoristique
Thèmes: vacances, petits boulots

Résumé:
C'est l'histoire de Marion et Charles (frère et sœur).
Leurs  parents leur annonce que cet été pas de vacances au soleil puisque ils refont la cuisine.Charles décide de se faire embaucher au fast food de leur ville pour payer des vacances avec ses amis.Mais Marion refuse de passer ses vacances chez elle alors en cachette elle va se faire embaucher au même fast food que son frère.
Elle a beaucoup de mal à suivre le rythme et renonce. Pourtant Marion finira par passer des vacances agréables.

Passage retenu:
" pourquoi pas toi?
Tu cherches un job pour les vacances?
tu as envie de travailler mais pas d’expérience? Rejoins une équipe dynamique et sympa !
L’équipe fast burger n'attend que toi !"
Cet extrait est le message que Marion voit au fast burger et qui lui donne envie d' y travailler aussi.

Avis personnel:
J'ai aimé ce livre car il est drôle mais il est aussi très simple.

Partager cet article

Repost0
18 janvier 2012 3 18 /01 /janvier /2012 12:16

Yaël Hassan
Momo petit prince des bleuets
SYROS jeunesse,
Souris sentiment9782841466436FS.gif
 
 
Un jeune garçon se fait des amis  en lisant…
 
Mohammed dit Momo est un garçon de dix ans qui vit dans une cité, la cité des bleuet où il n ‘y a ni bleuet ni arbre …
Un jour sa directrice d’école primaire sonne à sa porte et discute longuement avec la mère de Momo .La directrice conseille à Momo de lire certains livres. Tous ceux-ci sont des classiques et sa sœur promet d’aller avec Momo pour emprunter des livres à la bibliothèque municipale.
Le lendemain, Momo s’installe  sur le banc  près de l’entrée de la cité et voit qu’il n’est pas le seul. Momo se présente poliment mais la personne qui semble bien âgée est plongée dans son livre et ne peut répondre. Cela ne déplaît pas  à Momo qui sait ce que c’est d’être plongé dans un livre et il fait de même. Au bout d’un quart d’heure, la personne se rend compte de la présence de Momo et de ses salutations et se lève et fait à son tour  ses salutations au jeune homme, ils se lient d’amitié. A partir de ce jour-là, Momo venait souvent rendre visite à son ami à la maison de retraite.
Parmi les amis de Momo, il avait aussi Souad qui venait avec le bibliobus  toutes les semaines et qui apprit à connaître monsieur Édouard, l’ami de Momo car elle connaissait une infirmière qui le soignait. Mais, un jour,  Momo apprit que  monsieur Édouard était  décédé et que des femmes de ménage étaient en train de ranger tous les souvenirs et photos de monsieur Édouard  dans des cartons, alors  il partit en courant, les larmes aux yeux. Le lendemain  une personne sonna à la porte de Momo. Il vit que c’était l’une des femmes qui débarrassaient la chambre la veille ; elle lui dit  que monsieur Édouard  l’aimait beaucoup  et qu’il lui  léguait ses livres. Plus tard,  Momo devint écrivain et son premier livre eut pour sujet monsieur Édouard.
 
 
Extrait choisi,  pages 47,48 :
« Bonjour, Mohammed, lui dit elle en lui adressant un sourire remplit de fleurs  et de lumière, je t‘attendais, tu as tardé, c’est la responsable de la bibliothèque qui m’a parlé de toi. »
 
Ce  livre, je l’ai aimé tout particulièrement car il montre que l’on peut apprendre à aimer lire en côtoyant des personnes qui lisent aussi, je le conseille car il est amusant et un peu émouvant, ce livre est très facile à lire et à apprécier je peux vous le garantir, il est très bien.

Partager cet article

Repost0
15 janvier 2012 7 15 /01 /janvier /2012 22:27

Auteur : Francine Pascal

Titre : Mon premier amour et autres désastres 9782211010795FS.gif

Édition: Médium

Genre: Roman d'amour

Thème principal : Victoria vient d'avoir ses quinze ans et part comme fille au pair à Fire Island. Le beau Jimmy lui aussi  passe son été là-bas, l'occasion pour Victoria de le rencontrer.

L’histoire : Victoria dans son lycée avait vu Jimmy, le plus beau garçon de son lycée. Justement cet été, ses parents ont enfin accepté de la laisser partir comme fille au pair à Fire Island dans la famille de Cinthya et de ses deux enfants, David et Deedee.
Là-bas elle tombe amoureuse de Jim qui passe ses vacances avec son ami Barry. Il avoue à Victoria qu'il l'aime.
Victoria est réveillée tous les matins à sept heures car Deedee brûle d'impatience de déjeuner et d'aller à la plage.
Jimmy, lui, sort avec une fille, Gloria, Jim invite Victoria dans une boîte de nuit "Le Singe" Cinthya avait conseillé à Victoria d'éviter de fréquenter ces endroits, Victoria aime Jim elle ne peut donc pas refuser cette invitation.
Victoria, pendant ses vacances va devoir résister au grand-père des enfants car Cinthya est divorcée et tant que son mari ne lui aura pas versé l'argent quelle souhaite, elle interdit au père de son ex-mari de voir leur grand-père. A plusieurs reprises, il appelle à la maison pour pouvoir parler aux enfants. Victoria craque et donne le téléphone aux enfants alors qu'il lui était interdit de le faire. Le grand-père vient aussi un mardi lorsque que Cinthya est absente à cause d'un rendez-vous. Il emmène les enfants pêcher. Victoria le laisse faire sauf que Cinthya rentre plus tôt que prévu. La nuit tombe, les enfants et monsieur Landry ne sont toujours pas rentrés, Cinthya est en colère contre Victoria. Ils se rendent accompagné de Barry à la plage et Victoria, Jim, Barry vont dans le bateau  appartenant à Barry afin de chercher les enfants. Ils finissent par les trouver et les ramènent jusqu'à la côte. Jim s'est montré insolent pendant la recherche des enfants alors Victoria le quitte et noue des liens d'amitié avec Barry quelle trouve beaucoup plus attachant que Jim.


Passage choisi pages 56-57:

C'est Barry, le garçon dont je vous ai parlé, celui qui passe son temps à me regarder, celui de l'école, le copain de Jim.
"Oh, salut, Barry", dis-je, et je m'essuie la bouche en vitesse pour éliminer toute miette de cornet égarée, rentre mon ventre et souris de toutes mes dents en essayant, mine de rien, de repérer si Jim est dans les parages. Avec deux secondes de plus, j'arriverais à me passer un rapide coup de brosse dans les cheveux, de véritables queues  de rats, à coup sûr. Mais je crois qu'il n'y a pas de quoi s'affoler, je ne vois pas trace de Jim."Hé", s'exclame Barry en s'approchant de nous, "je ne savais pas que tu viendrais ici."
Et il a l'air si charmant si souriant, que je me dis qu'il ne sera pas très difficile de me lier d'amitié avec lui.

Commentaires: Ce passage explique comment Victoria va connaître Barry et se lier d'amitié avec lui.

Jugement critique personnel:
J'ai beaucoup aimé ce livre une fois que j'avais commencé à le lire je n'ai pas pu m'arrêter de le lire. Il est drôle et il y a du suspense, la façon dont il est écrit rend attachants les personnages du livre.

Partager cet article

Repost0
15 janvier 2012 7 15 /01 /janvier /2012 20:02

9782700226362FS.gifÉdition : RAGEOT POCHE, 2000-2007, diffusion Hatier
Auteur : Anne–Marie Desplat-Duc
Titre : Vétérinaire c’est super
Genre : récit initiatique, roman d’aventure
Thème principal : un enfant veut devenir vétérinaire

Le sujet : C’est l’histoire d’un garçon, Tanguy, qui veut devenir vétérinaire. Il est passionné par les animaux. D’ailleurs il veut un.  Mais sa mère a la phobie des animaux et n’en veut pas chez elle.
Tanguy, dès qu’il trouve un animal en détresse, il le soigne. En cachette, bien sûr !  Quand on lui demande de s’occuper de chatons abandonnés, il les recueille de bon cœur.
Comment faire pour que ses parents ne se doutent de rien ? Et il y en a beaucoup sur la terre à soigner. De plus, il n’a pas tout le matériel d’un vétérinaire. Va-t-il avoir besoin d’aide ?

Passage remarquable :

« J’aspire une grande goulée d’air pour me donner du courage. J’entre dans la maison et j’appelle :
- Maman ! Viens voir !
Elle sort de la cuisine :
- D’où viennent ces couinements ?
J’ouvre un peu le bras. Elle découvre les chatons.
- Où as-tu trouvé ces bestioles ? C’est quoi ? Des rats ? Jette-moi ça dehors ! Tu deviens complètement fou avec tes animaux !
- Ce sont des petits chats ! Leur mère est morte, enfin presque, et … »

La mère du petit garçon n’aime pas les animaux et en voit chez elle.
Ce qu’il y a de drôle dans ce passage c’est que sa mère a confondu des chatons avec des rats. L’enfant sait déjà ce que sa mère va lui répondre et donc il essaye de la convaincre de garder les chatons.


Jugement critique personnel :

Ce livre est bien parce qu’il y a du suspens et de l’aventure. Je le conseille aux passionnés d’animaux. Les dialogues sont humoristiques et émouvants. De plus, le livre est illustré ce qui nous permet de mieux le comprendre et de mieux imaginer l’histoire.

Partager cet article

Repost0
4 janvier 2012 3 04 /01 /janvier /2012 15:54

Indications bibliographiques

Auteur : Marie-Aude Murail9782211092630FS.gif

Illustrations de la couverture : Robert Combas (peintre) 

Titre    : Baby-sitter Blues

Collection : Médium poche

Éditeur: Jean Lamour

Date: 03/1993

Éditions : école des loisirs

 Genre : récit de vie

 Thème principal : quelqu’un qui fait du baby sitting

 Résumé

C’est un garçon qui s’appelle Émilien. Il décide de se lancer dans le baby sitting  pour gagner de l’argent et avoir les mêmes choses que ses copains. Émilien raconte plein de mensonges à plusieurs personnes et une fois il s’est fait attraper par les familles dont il gardait les enfants. Il a gagné suffisamment d’argent pour acheter ce qu’il voulait. Finalement il s’aperçoit qu’il aimerait avoir un frère.

 Choisir un passage remarquable :

Page 12

« Maman se retourna lentement. De temps en temps, quand je la sens en colère, je ne sais pas pourquoi, mais je me recule un peu. Je ne suis pas un môme, pourtant.

On est presque de la même taille maintenant.

-       Si tu as tellement besoin d’argent, me dit-elle doucement, pourquoi est-ce que tu n’en gagnes pas ?

-       Ah non merci ! Cent sous pour vider la poubelle. Tu m’as regardé ?

-       Oui, tu es moche !

-       Si tu te crois belle…

On s’est regardés en plein et on a rigolé parce que, pour la beauté, franchement, on est à égalité.
C’est comme ça ma mère et moi. On s’énerve, on crie, on crie. Tout le monde crain
t le pire, le flot d’injures, la mare de sang, la paire de claques. Pour finir on rigole. »

 

J’ai choisi ce passage parce qu’il y a des réponses drôles.

 

Jugement critique personnel

 

J’ai trouvé le livre drôle : les mensonges qu’il racontait, les réponses au quart de tour. J’ai trouvé ce livre très facile à lire.

utlign1

 

Une présentation complémentaire est disponible sur le site de l'éditeur, voyez là 

Partager cet article

Repost0
4 janvier 2012 3 04 /01 /janvier /2012 15:09

L'auteur : Marie Desplechin est née à Roubaix en 1959. Elle écrit des romans pour la jeunesse mais aussi pour les adultes. C'est en 2008 que paraît « les yeux d'or » dans la collection «l'école des loisirs».yeux-or-desplechin.jpg

Le titre : Les Yeux d'or

Le genre : C'est un roman fantastique et initiatique.

Le thème principal : L'histoire d'un enfant solitaire délaissé par ses deux parents qui va plonger dans un univers magique grâce à sa rencontre avec Edmée.

Le résumé : Pierre, un jeune garçon de dix ans a disparu. Son père l'élève seul et le délaisse au profit de son travail à l'Observatoire de Paris. Il lui arrivait de confier la garde de son fils, le soir, à des collègues de travail. C'est ainsi que Pierre a fait la connaissance d'Edmée, une jeune femme très secrète avec qui il tisse des liens très mystérieux.

Après une dispute avec son père, Pierre décide de fuir vers Amiens, la ville de sa mère. Il se construit un univers dans un jardin et rencontre un étrange corbeau.

C'est grâce à la détermination de l'inspecteur de police Fabien, de Sonia et d'Edmée que Pierre est retrouvé.

Un passage déterminant : pages 108-109
 « Elle aurait pu m'appeler. Elle l'aurait fait si elle m'avait aimé un peu........Avec un peu de chance, je trouverai ».

 L'histoire bascule. Pierre se sent délaissé une fois de plus et une fois de trop : ses parents et maintenant Edmée, C'est à ce moment qu'il décide de partir.

 Jugement critique personnel :
Le roman comporte trois parties : attendre, partir et revenir.

Le jeune homme est un peu naïf mais il va traverser des obstacles dans sa vie de tous les jours et dans sa vie rêvée, qui vont le faire grandir.

J'ai aimé le côté fantastique de cette histoire qui fait grandir, le suspens à partir d'éléments pourtant naturels : les étoiles, le jardin, l'Observatoire, l'appartement d’Edmée.

utlign1

Ecoutez sur le site de télérama cette interview sur ce roman 

Partager cet article

Repost0
2 janvier 2012 1 02 /01 /janvier /2012 20:13

Auteur : Marie-Sophie Vermot vie-a-part.jpg

Titre : Une vie à part

Edition : Médium , 1997
Genre: roman nostalgique, récit initiatique
Thème principal :  La vie d'une adolescente après la mort de sa mère
 Le sujet :
Jeanne a seize ans. Sa mère était peintre et ne sortait jamais de son atelier. Jeanne se rappelle avoir cessé un jour de l'admirer. C'était il y a longtemps. Elle avait trop d'heures à attendre et à supplier sa mère de lui ouvrir derrière la porte close de l'atelier. Depuis elle la détestait. Jeanne était triste et avait un petit caillou pointu qui s'était installé dans sa gorge. Depuis la mort de sa mère, Jeanne vivait seule avec sa grand-mère. Son amie, Angèle, était folle amoureuse d'un garçon, alors que Jeanne s'intéressait plutôt à sa soeur, Esther. Elle parvint à devenir amie avec elle , mais cette amitié ne dura pas longtemps, et fut rompue. Alors Jeanne commença à sécher les cours en allant dans un café. Elle se faisait passer pour ce qu'elle n'était pas et fit la rencontre de Blanche et Luca ...
Passage remarquable :
Maman est morte il y a deux moi. Est-ce que j'ai encore une chance d'être triste, vraiment triste avant qu'il ne soit trop tard ? Ils croient tous que je le suis. C'est faux. Ce petit caillou pointu dans ma gorge, c'est bien avant la mort de maman qu'il s'est installé. (Page 11.)
Ce passage est très important pour livre, car c'est ici qu'on comprend presque tout. C'est ici qu'on peut voir ce qui arrive à Jeanne. Ce qu'elle affronte, ce qu'elle subit.
Jugement critique personnel
J'ai beaucoup aimé ce livre car il m'a inspirée et car je l'ai trouvé très intéressant. Par contre, j'aurais aimé que la fin soit mieux construite, et qu'on en sache un peu plus. Je conseille fortement ce livre aux lecteurs car il est très intéressant.

Partager cet article

Repost0
28 décembre 2011 3 28 /12 /décembre /2011 21:55

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : LIRELIRE
  • : Ce blog est destiné à recevoir et à diffuser vos avis de lecteurs à propos des livres que vous avez choisis (élire) et lus (lire)
  • Contact

licence et trace carbone

Lirelire   Josiane Bicrel est mis à disposition selon les termes de la licence creativecommons by-nc-sa/4.0

Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions 

Lirelire est neutre en carbone.

 

Rechercher

Classement Alphabétique Des Auteurs