Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 mai 2012 3 30 /05 /mai /2012 14:44

Victor Hugo né à Besançon, le 26 février 1802., fils de Léopold et Sophie Hugo, meurt le 22 mai 1885 après avoir été victime d'une congestion pulmonaire.

Hernani de Victor Hugo est paru en 1830. Le livre que j'ai lu a été édité par "POCKET"  dans la collection classique.9782266199872.jpg

Hernani peut être rattaché au courant littéraire dominant de Victor Hugo, le Romantisme.

Ce livre est une pièce de théâtre rentrant dans le drame romantique car l'histoire ne se finit pas bien les héros principaux dont le héros éponyme meurent.

Cette pièce de théâtre relate l'histoire amoureuse de deux personnages: Hernani (Jean d’Aragon), Dona Sol (nièce de Don Ruy Gomez)


L'histoire commence par la présentation d'une servante de Dona sol puis avec l'apparition d'un personnage inconnu qui demande à la servante Dona Josefa de le cacher car il vient rendre visite à celle qu'il aime en secret mais Dona sol n'étant pas au courant de la présence de cet inconnu attend bien gentiment la venue de son amour qui n'est autre que Hernani mais à son arrivée il demande qu'elle fasse un choix entre lui ou le duc (entre riche et pauvre, entre course à l'échafaud ou richesse) celle-ci décide de suivre Hernani. Cela ne se passe pas comme prévu l'homme sort de sa cachette et va croiser le fer avec celui-ci quand Don Ruy Gomez arrive et les surprend, alors l'inconnu dévoile son visage et prend comme alibi qu'il est  venu pour voir le duc de ce logis et lui apprend une nouvelle : l'empereur d’Allemagne Maximilien est mort.

C’est là que donc on apprend que l'inconnu n'est autre que Don Carlos, roi d’Espagne et il fait part de son projet de devenir empereur d’Allemagne à Don Ruy Gomez. Mais par sa présence, on se doute que le but de sa venue n'est autre que pour voir et courtiser son amour secret, Dona sol. Il  entend une conversation de Hernani et Dona sol qui ont rendez-vous le soir.

Il veut donc enlever celle-ci le soir même et tendre un piège à son concurrent amoureux. Mais cela échoue car Hernani rusé avait prévu le coup, Don Carlos essaye tant bien que mal de l'emmener avec lui mais celle-ci refuse. Hernani arrive et aide sa belle mais refuse qu'elle l'accompagne dans les dangers qui l'attendent. Un moment et puis elle rentre chez elle et confie son amour à son oncle amour qu'elle lui porte (malgré son véritable amour pour Hernani). Quelqu'un vient sonner à la porte du logis et demande asile, cette personne n'est autre  que Hernani mais Don Ruy avait décidé de voir essayer une robe de mariage à Dona Sol. Heureux il accueille son hôte gracieusement mais celui-ci (Hernani) apercevant sa belle en robe perd le sang-froid et veut en dévoilant son identité se rendre mais personne ne le croit que c'est lui , il injurie Dona sol puis ils se réconcilient et ils décident de partir ensemble mais son oncle qui avait accueilli son hôte gracieusement tombe des nues quand tout dans coup le roi Don Carlos arrive et demande la tête de Hernani, Don Ruy le cache et refuse de le livrer alors Don Carlos enlève Dona sol.

Hernani jure de ramener celle-ci et après avoir fait cela il donnera sa vie à Don Ruy Gomez, il confie un cor au duc. Quand il pensera que son heure est arrivée, il soufflera dedans.

Don Carlos pendant ce temps à Aix-la-Chapelle rassemble un groupe d'assassin, mais ceci se retourne contre lui et ils veulent sa mort. Dans le groupe se trouvent Hernani et Don Ruy Gomez. Ayant prévu le coup Don Carlos qui avait fait infiltrer des soldats dans la chapelle les arrête tous.

Hernani dévoile son visage et dit qu'il est Jean D'Aragon fils d'un noble haut placé qui s’est fait exécuter par le père de Don Carlos. Celui-ci tombe des nues et décide de pardonner à tout le monde pour ce qu'ils sont fait et ce qu'il a fait; tout retourne dans l'ordre. Hernani ( Jean d’Aragon ) va épouser Dona sol; mais lors des nonces Hernani dans la chambre nuptiale entend le cor qu'il avait donné à Don Ruy Gomez qui indique que c'est l'heure de mourir. Celui-ci apparait avec un masque sur la tête et dit à Hernani que c'est l'heure de mourir il lui donne une fiole empoissonnée qu'il doit boire mais dona Sol qui refuse la mort de son bien aimé boit avant lui la moitié de la fiole. Celui-ci ne pouvait pas la laisser partir seule dans l'autre monde alors qu'il avait fait la promesse de mourir sur la tête de son père, il  boit la fin de la fiole, ils meurent tous deux très rapidement mais meurent heureux dans des noces de funérailles enlacés. DON Ruy Gomez réalisant ce qu'il a fait se donne la mort.


Hernani : est un personnage éponyme qui devient bandit à la suite de la mort de son père, il reste tout le long de l’histoire un personnage noble, qui a une vengeance à accomplir et garde la tête haute

Dona sol : ce personnage est comme un objet de convoitise de la part de deux rivaux qui vont se battre pour l’avoir.

Don Carlos : roi d’Espagne ce personnage se sert de son influence pour résoudre les problèmes mais il échoue quand même et perd son objet de convoitise (Dona sol)

Le registre de cette pièce est un registre courant car Hernani qui est devenu brigand avait perdu les manière de la noblesse et dans la parole aussi. A la fin de chaque vers,la dernière syllabe rime avec la fin du vers suivant.

Cette pièce de théâtre a un rythme soutenu surtout avec les monologues de Don Carlos acte 4 scène 2 et avec celui de Hernani acte 1 scène 4 accompagné de long tirade de Hernani et Don Carlos. Il y a des allusions à plusieurs reprises à Don juan

L'intérêt d'une lecture de ce style d'oeuvre est d'avoir des connaissances personnelles sur les types de théâtre mais cette  pièce, personnellement ne m'a pas plu.    

Clément R, 2nde 2

utlign9

Hugo Victor est né à Besançon le 26 février 1802 et mort à Paris le 22 mai 1885. Il est l'auteur de "Hernani" paru pour la première fois en 1830. Ce livre a été édité chez "pocket" dans la collection "classiques" avec plusieurs autres œuvres de Victor Hugo.

Hernani est un texte dont le courant littéraire est entre le romantisme et le courant. Cet pièce de théâtre est dramatique car on ne sait pas où l'on se trouve ni quand nous sommes la pièce s'étale sur des mois entier.

Le roi d'Espagne Dom Carlos rentre dans la chambre de Dona Sol dont il est amoureux. Caché il voit la rencontre entre Dona Sol et Hernani qui est banni et l'enfant d'un homme fa    it décapiter par le père de Dom Carlos, il s'est promis de venger sa mort. Le roi sort de derrière un armoire et les deux hommes ennemis sont près a se battre quand Dom Ruy Gomez de Silva qui est promis a Dona Sol entre dans la pièce, le duc stupéfait de voir deux hommes cher sa nièce. le roi se découvre la tête et justifier sa presence et celle de hernani en le faisant passer pour un serviteur. Le duc qui venait d'apprendre le décès de son grand-père.

Dom Carlos souhaite enlevé Dona Sol avant Hernani, il convaint Dona Sol mais tombe sur hernani qui lui propose un duel, le roi refuse et laisse Hernani et dona sol partir. Mais les troupes du roi son a la poursuit de hernani qui s'enfuit avec ses bandit mais sans Dona Sol.

Le jour des noces de Dona Sol et de Ruy Gomez, Hernani se fait passe pour un pèlerin frappe à la porte du château de Da Silva. Sa tête est mise à prix, mais le Duc défend ne veut pas le dénonce, Don Carlos arrive. Après son départ Ruy Gomez et Hernani complote pour tuer le roi. Hernani promet à Don Ruy qu'en cas de victoire, il lui donnera sa tête.

Don Carlos a été mis au courant du complot. Au moment de sa prise de pouvoir à la tête de l'empire sous le nom de Charles Quint, ses soldats s'empares des conjurés Hernani et Ruy Gomez. Le roi veut inaugurer son règne par une mesure de bonté et unit Dona Sol et Hernani qui est en réalité Juan d'Aragon, un grand d'Espagne.

Au palais d'Aragon après le mariage quand retentit le son d'un instrument, Don Ruy rappelle à Hernani sa promesse. Dona Sol et Hernani s'empoisonne avec une fiole et Don Ruy se poignarde sur les deux mort.

 

Thomas B, 2nde 2, 31/05/12

utlign9   

Victor Hugo a vécu de 1802 à 1885. Il a écrit Hernani, une pièce de théâtre dramatique, d’où sa première parution en 1830. Ici, ce livre a été édité aux éditions « Pocket », dans le registre Classique. Il vient du romantisme. Dans le livre, les personnages principaux sont :

·         Doña Sol ; est une noble qui doit se marier avec Don Ruy Gomez de Silva, son oncle. Elle a comme amant Hernani, avec qui elle va tenter de s’échapper mais cette tentative va échouer. Elle va finalement finir par se marier avec son amant et mourir d’empoisonnement dans ses bras avec lui.

·         Hernani ; il est le fils de l’ancien roi de Castille. Il s’appelle en réalité Jean d’Aragon. C’est l’amant de Doña Sol.

·         Don Ruy Gomez de Silva ; est l’oncle de Doña Sol, il veut se marier avec. C’est un duc d’Espagne.

·         Dos Carlos ; C’est le roi d’Espagne et un amant de Doña Sol.

L’histoire se passe en Saragosse. Don Carlos, le roi d’Espagne est fou amoureux de Doña Sol, qui elle doit se marier avec son oncle, Don Ruy Gomez de Silva, un duc. Mais elle aime Hernani. Le roi va un jour décider d’aller se cacher dans la chambre de la personne qu’il aime, mais va la surprendre avec Hernani, qui sont tous les deux en train de comploter pour s’enfuir le lendemain à minuit. Mais l’oncle de la belle va entrer dans la chambre et être surpris de voir autant de personnes dans la chambre de sa fiancée. Don Carlos va trouver une excuse et prétendre qu’Hernani l’a accompagné, et qu’il est avec lui. Le lendemain, au rendez-vous prévu, Don Carlos va se faire passer pour Hernani pour pouvoir enlever Doña Sol. Hernani va arriver, et le roi, ayant peur de l’autre va lui laisser Doña Sol. Arrive le jour des noces entre Don Ruy Gomez & Doña Sol. Hernani vient s’opposer. Tout le monde est surpris de le voir, car la rumeur disait qu’il était mort. Le futur marié refuse de prévenir le retour du revenant à Dos Carlos. Malheureusement il arrive et propose un ultimatum à Don Ruy ; livrer Hernani ou laisser Doña Sol au roi. Il va choisir de laisser sa future épouse. Mais Hernani et le duc vont comploter contre le roi, celui-ci va être au courant et va décider de marier Hernani et Doña Sol. On découvre qu’Hernani est en fait Jean d’Aragon, une grande personnalité d’Espagne. Ils vont donc se marier. Mais Don Ruy Gomez rappelle à Hernani la promesse qu’il lui a faite ; s’il bat le roi, il lui offre sa tête. Hernani et sa femme vont donc boire du poison, et mourir dans les bras l’un de l’autre. Don Ruy Gomez va décider de se poignarder.

Le niveau de langue est niveau assez soutenu d’époque puisqu’il s’agit de personnes hautement placées dans la société. Le rythme est assez rapide, néanmoins il n’y a que du dialogue puisque c’est du théâtre.

 

Marie C, 2nde 2, 31/05/12

utlign9

 


Partager cet article
Repost0
30 mai 2012 3 30 /05 /mai /2012 14:06

Henri Beyle, plus connu sous le nom de Stendhal, nait le 23 janvier 1783 à Grenoble et meurt à Paris le 23 avril 1842. Il écrit de nombreux romans au cours de sa vie, comme Vie de Rossini (1823), Le Rouge et le Noir (1830) ou La Chartreuse de Parme en 1839.

9782266214339.jpgCe dernier est publié dans plusieurs collections dont Les Classiques de l'éditeur Pocket.

Ce roman fait partie du courant littéraire romantique.
Stendhal écrit La Chartreuse de Parme sur la vie d'une jeune noble et partisan de Napoléon, Fabrice Del Dongo. Il change sa voie militaire pour l'Eglise et devient l’adjoint de l'archevêque de Parme où il est recueilli par sa tante. Malgré ses voeux, il a de nombreuses aventures et il se fait arrêter à la tour de la Fournèse car il s'est enfui suite à l'assassinat de Giletti. Mais, il s'échappe grâce à Clélia Conti, la fille d'un des gardiens de la prison. Clélia jure d’obéir à toutes les volontés de son père si le gouverneur survit aux somnifères que lui a administrés Fabrice afin de fuir. Elle épouse donc le marquis de Crescenzi. Mais la liaison entre les deux jeunes personnes renoue et forme une famille. Malheureusement, leur enfant mourra très rapidement, ainsi que sa mère. Fabrice se retire donc dans une chartreuse où lui aussi mourra.
Ce roman a un niveau de langage courant, l'auteur écrit de façon simple afin que tout le monde puisse comprendre. La répartition entre le récit et le discours est très inégale, la partie récit et description est beaucoup plus longue, ce qui donne un rythme lent.
La Chartreuse de Parme nous apprend la vie d'ex-révolutionnaires, de nobles et d'Hommes d'églises au XIXème siècle, avec le point de vue d'auteur de l'époque.

Typhaine B. 2nde 2, 30/05/12barre46

La Chartreuse de Parme a été écrit par Stendhal en 1938, il est né en 1783 et mort en 1842. Le livre a été publié en 2 volumes en 1839. Le Rouge et le Noir est également  un roman écrit par Stendhal, ce sont les deux plus grands romans qu’il publiera. La Chartreuse de Parme est un roman Historique, le bonheur est le sujet du livre.

Résumé du livre 1 : Fabrice del Dongo est né d’un père soldat français et d’une mère Italienne. Il a grandi dans le château de Grianta en Italie. En 1815, l’enthousiasme héroïque du jeune homme le conduit jusqu’à la Bataille de  Waterloo : il veut servir Napoléon, mais comprend à peine ce qui se passe autour de lui. Fabrice s’engage sans en avoir envie dans la carrière ecclésiastique à Parme. Une de ses aventures le conduit à tuer un comédien au cours d’un duel. Le jeune homme est enfermé à la tour Farnèse, où il a le bonheur de voir chaque jour Clélia, la fille du gouverneur de la prison, mais il risque la mort.

La duchesse parvient à le libérer. Clélia, amoureuse de Fabrice, doit malgré tout épouser le marquis Crescenzi. Le jeune homme, devenu grand prédicateur, parvient à rejoindre Clélia, mais la mort de Sandrino, leur jeune enfant, provoque celle de Clélia, qui voit là un châtiment divin. Fabrice se retire alors dans la chartreuse de Parme, où il meurt peu de temps après.

 

Personnages principaux :

-         Fabrice del Dongo

-         Clélia, maitresse de Fabrice.

-         Sanseverina, tante de Fabrice.

 

Mathilde R, 2nde 2, 30/05/12

barre46

   

1-      L’auteur de La Chartreuse de Parme  est Stendhal, de son vrai nom Henry Beyle. Il est né le 23 janvier 1783 à Grenoble et est décédé dans la nuit du 22 mars 1842 d’une attaque.

2-      Le titre du livre est la chartreuse de Parme. Il est paru pour la première fois en 1839.

3-       L’éditeur de la Chartreuse de Parme est Ambroise Dupont.

4-      La Chartreuse de Parme appartient au courant du réalisme.

5-      genre de l’œuvre : C’ est un roman.

6-      Résumé : 

Fabrice Del Dongo nait en 1797. En 1815, son enthousiasme le conduit jusqu’à Waterloo. Il veut servir Napoléon mais il comprend à peine ce qui se passe autour de lui. Auprès de sa tante, la duchesse   de Sanseverina, Fabrice s’engage  dans la carrière ecclésiastique à Parme. Une de ses aventures le conduit à tuer un comédien. Le jeune homme est enfermé à la tour Farnèse, où il découvre  Clélia Conti. Mais il risque la mort. Il parvint à se tirer d’affaire. Clélia et Fabrice sont amoureux l’un de l’autre mais elle doit tout de même épouser un autre homme : le marquis Crescenzi. La duchesse sauve pour la deuxième fois Fabrice et il ne tarde pas à la rejoindre mais la mort de Sandrino, leur fils, provoque la mort de Clélia. Fabrice décide de se retirer de la chartreuse de Parme et ne tarde pas à décéder à son tour.  

Les personnages :

Fabrice : Héros du livre, vit un amour secret avec Clélia

Clélia : vit un amour secret avec Fabrice, avec qui elle aura un enfant

7-      Le registre n’est pas courant.

8-      Image représentative

 

parme-garibaldi.JPGPlace Garibaldi à Parme

http://jaime.litalie.free.fr

 

9-      Le livre est assez long et difficile à comprendre par moment.

Romain B. 2nd II, 30/05/12

barre46

 

Henri Beyle (Stendhal) : 23 janvier 1783 / 23 mars 1842

« La chartreuse de Parme » (Publiée pour la première fois en mars 1839)

Éditeur : Pocket ; Collection : Classiques

Courant littéraire : Romantique

Genre de l’œuvre : Romanstendhal

 

Présentation du propos (Je n'ai lu que la première partie du livre.) :

 

         Tout commence avec l'arrivée de Bonarparte et de son armée dans Milan où le lieutenant Robert, un des soldats de l'armée, logera chez le Marquis del Gondo et tombera sous le charme de la Marquise, un an après naît Fabrice del Gondo, qui passera sa jeunesse à Grianta avec sa famille et c'est en 1815 que Napoléon et son armée rentreront en France, ainsi que Fabrice où il sera pris pour un espion puis arrêté mais s'évadera. Fabrice va donc à Waterloo où il combattra avec l'armée que l'empereur a reconstituée. Là-bas, il fera la connaissance d'une femme qui le protégera. Fabrice ne vit presque que pour la guerre, il aime se battre mais sera par la suite dénoncé par son frère Ascarne. Avec sa mère et sa tante, Gina, ils décident de retourner à Milan mais seront arrêtés en route et c'est Gina qui les fera sortir. Fabrice se cachera pour échapper à la police Autrichienne car celle-ci possède Milan. Gina, elle, rencontrera le Compte Mosca avec qui elle ira à Parme, il lui proposera un mariage par la suite avec un vieux duc, ainsi, elle disposera du palais, de la fortune et pourra être la maîtresse du Compte Mosca qui deviendra Premier Ministre et dirige la carrière de Fabrice. La relation intime entre Fabrice et sa tante devient de plus en plus passionnée, mais par la suite, le jeune homme séduira Marietta, une actrice, en risquant sa vie avec l'amant de celle-ci, il retourne donc à Grianta mais pour peu de temps puisqu'il rentrera à Parme par la suite où sa tante vient d'hériter du palais après la mort de son mari. Fabrice quitte Parme et sur la route, il croise l'amant de Marietta qui le provoque, Fabrice le tue et décide de passer la frontière. Il rencontrera Ludovic dans une auberge avec lequel il se rendra à Bologne. Un des valets de sa tante lui apportent des faux passeports. Par la suite, tout Parme l'accusera du meurtre de l'amant de Marietta, d'ailleurs, il la retrouvera à Bologne mais séduira une grande chanteuse mais l'amant de celle-ci se venge, Fabrice le provoque mais ne le tue pas. Fabrice fuit de nouveau Bologne et part pour Florence où il échangera des courriers avec Gina qui lui en veut mais finira par lui pardonner.

Avis sur le degré d'intérêt d'une telle lecture :

 

Personnellement, je n'ai pas aimé ce livre, il est assez compliqué à comprendre et je trouve que c'est une œuvre trop grande à étudier.

Elodie L Q, 2nde 2, 30/05/12barre46

Beyle Henri est un écrivain français, plus connu sous le nom de Stendhal . Henry Beyle est né le 23 janvier 1783 à Grenoble et décédé   le  23 mars 1842 à Paris. Il est à la croisée de deux mouvements littéraires souvent opposés : le réalisme et le romantisme.

Le titre de l'œuvre que nous allons étudier est La Chartreuse de Parme, sa première parution fut en mars 1839, en deux volumes.

L'éditeur est Pocket et la collection est Classiques. Le courant littéraire de cette œuvre est le romantisme.

Le genre de l'œuvre est un roman d'apprentissage ou de formation.

La partie de ce roman  que nous allons étudier est le Livre 1.

Ce livre 1 se situe à Milan lors de l'arrivée de l'armée française le 15 mai 1796. Deux ou trois ans après, dans le château de  Grianta, est né le héros de l'histoire Fabrice del Dongo  (chapitre 1). La tante de Fabrice del Dongo s'appelle Gina. Elle est veuve et veut aller à Grianta en 1814 car elle se croit âgée. Fabrice a appris le retour de Napoléon de l'île d'Elbe et donc il va combattre avec lui. Il participe à la bataille de Waterloo. Dans cette bataille, il a vu  un général que la marquise Del Dongo avait hébergé. Au retour de la bataille, il a aperçu Clélia Conti qui s'est fait arrêter par des policiers avec son père. Gina se marie avec le duc  de Sanseverina mais il meurt bientôt donc elle décide d'habiter à Parme où se trouve le comte Mosca (futur premier ministre). Fabrice part rejoindre sa tante, ce qui énerve le comte Mosca car il est amoureux de Gina. Fabrice est agacé mais Marietta va lui venir en aide pour l'empêcher de faire une bêtise. Mais, en plus, Le frère aîné de Fabrice a dénoncé aux Autrichiens qu'il avait fait partie de la bataille de Waterloo.

Il décide de retourner à Grianta secrètement pour voir l'abbé Blanès qui lui annonce qu'il ira en prison. Fabrice est attaqué par  Giletti ( l'amant de Marietta) mais Fabrice le tue. Alors il s'enfuit à Ferrare, ensuite à Bologne pour retrouver Marietta.

Le niveau de langage est courant, la description est longue donc le rythme de ce roman est assez lent.

Je conseille ce livre à de bons lecteurs qui se passionnent pour des histoires de héros et qui aiment les romans et l'aventure.

Pierre C.2nde2, 30/05/12

barre46

Stendhal, de son vrai nom Henry BEYLE, est né à Grenoble le 23      Janvier 1783 et mort à le 22 Mars 1842. Fils d'un avocat, il perd sa mère a l'âge de 7 ans, il fut éduqué par son grand-père maternel. En 1800 il entame une carrière militaire et rejoint l'armée d'Italie, mais il veut entamer une carrière d'auteur dramatique. Il écrivit son premier livre en 1814 nommé : Vies de Haydn, de Mozart et de Métastase.

                               

                Le roman La Chartreuse de Parme a été écrit en 1838 et  publié pour la première fois en 1939 en deux volumes. Celui que nous avons est dans la collection « Pocket classiques » et de l'édition « Pocket ». Le courant littéraire du livre est le réalisme et le naturalisme.

« La Chartreuse de Parme » est un roman historique.

 

 

Fabrice DEL DONGO : le personnage principal, deuxième fils du Marquis DEL DONGO

Le Marquis DEL DONGO

La Marquise DEL DONGO

Ascagne DEL DONGO : frère aîné de Fabrice

Gina : la sœur du marquis qui est devenue la comtesse PIETRANERA

Le comte PIETRANERA: le mari de Gina mais aussi sous lieutenant dans la légion italienne.

Lieutenant ROBERT

 

L'histoire se passe à l'époque de Napoléon, lorsque Napoléon reprend Milan aux Autrichiens le Marquis DEL DONGO décide de partir au château de Griana, en laissant sa femme gérer le château et Fabrice sous la responsabilité de sa tante : La comtesse PIETRANERA. Alors que son père ne s'occupe que d' Ascagne le futur héritier, la marquise veut que son fils revienne. Au château Fabrice se prend d'amitié pour le curé, alors la comtesse qui vient de perdre son mari revient elle aussi au château avec l'autorisation de son frère le marquis. Peu de temps après Fabrice décide d'entrer dans l'armée du côté de Napoléon. En route, il se fait emprisonner car on le prend pour un espion à cause de son accent. Mais la femme du geôlier l'aide en échange de son silence, elle lui explique ce qu'il doit dire et lui dit de parler le moins possible. Fabrice n'a qu'une idée en tête: se battre. En chemin il rencontre  une cantinière qui lui donne des conseils. En route Fabrice rencontre le Colonel LE BARON qui lui confie la mission de protéger le pont, où il se fait blesser. Après quelques soins, il part et reçoit une lettre de sa tante lui disant de s'arrêter car son frère l’a dénoncé en tant qu'espion. Alors qu'il revoit sa mère et sa tante, il rencontre la jeune Célia. Fabrice après quelques années arrive à la cour de Parme où il vit avec Marietta alors qu'il n'est pas amoureux d'elle.

 

 Le niveau de langue est soutenu, il y a plus de récit que de dialogues, le récit est long à commencer car on raconte ce qui se passe avant la naissance de Fabrice.

J'ai eu quelques difficultés à rentrer dans l'histoire de ce récit, car il y a beaucoup de descriptions géographiques et historiques. Je pense que ce roman s'adresse principalement à des lecteurs intéressés par l'histoire, pouvant se référer aux combats de NAPOLEON.

Manon B. 2nde 2, 30/05/12

barre46

 

 

 

Partager cet article
Repost0
21 mai 2012 1 21 /05 /mai /2012 17:51


Testez votre culture littéraire avec les quiz de Babelio.com

Mon score : 100%
5 bonnes réponses sur 5
1 minute 5 secondes



Q1: Comment s'appelle le professeur dans la bande dessinée L'élève Ducobu ?

1. Léonie Gratin

2. Gustave Latouche

3. Molard

4. Mademoiselle Rateau


Répondre >>

T

dyn005 original 333 79 gif 9088acd107a2d031b8ed3a052b4d8f9L'Ecole de la littérature


Testez votre culture littéraire avec les quiz de Babelio.com

Mon score : 100%
5 bonnes réponses sur 5
19 secondes



Q1: Chez Molière, qui va à l'école ?

1. Les femmes

2. Les gonzesses

3. Les daronnes

4. Les bourgeoises


Répondre >>

Thème : école

Bibliotheque

Partager cet article
Repost0
25 avril 2012 3 25 /04 /avril /2012 15:37

L’auteur est Jacques Roubaud. Il est né à Caluire-et-Cuire le 5 Décembre 1932. C’est à la fois un dramaturge, un poète, un écrivain, un traducteur et un professeur de mathématiques. Étant un élève moyen, il a tout de même reçu en 1986 le Prix France Culture pour Quelque chose de noir ; en 1990 le Grand Prix National de la poésie et du ministère de la culture pour l’ensemble de ses œuvres et en 2008 le grand prix de la littérature Paul-Morand de l’académie française pour l’ensemble de ses œuvres. Il a écrit plus d’une soixantaine d’œuvres de 1944 a 2009 dont les plus connues sont : Quelque chose de noir, Poésie juvénile, Les Animaux de tout le monde, Les Animaux de personne, .... Il fait partie du groupe de l'Oulipo, Ouvroir de Littérature Potentielle

les_animaux_de_tout_le_monde.gifLe recueil que nous étudions s’intitule « Les animaux de tout le monde »
A partir du titre de ce recueil, les mots et associations de mots qui nous viennent à l’esprit sont : Un animal pour chacun, un animal correspond à une personne.
 Sur la couverture, on voit un âne habillé d’une veste rouge et d’un foulard jaune tenant sur son épaule un oiseau  blanc avec un foulard rouge et un béret bleu et sur son bras gauche, un escargot avec un chapeau marron. Derrière cet âne, un ours avec un pull rouge et une écharpe verte à pois blancs. La couleur dominante est le violet prune car c’est la couleur de fond.
Cette première de couverture attire car on se demande dans quelle situation les animaux sont habillés comment cela. Elle aide un peu à comprendre le titre du recueil car les animaux sont habillés comme des personnes, comme tout le monde.
La table des matières contient les titres des poèmes. Le titre qui semble le plus lié au recueil est « Le pélican de Jonathan » que voici :


Le capitaine Jonathan
revenant d'Extrême-Orient
prend avec lui son pélican
pour le montrer au docteur Lacan

"Voici, dit-il, un pélican.
Il pond, voilà, un œuf tout blanc
d'où sort un autre pélican
vous l'avouerez, très ressemblant."

"Bon, je mets ces deux pélicans
ici, l'un à côté de l'autre
je voudrais savoir maintenant
lequel des deux est le Grand Autre ?"

"Aucun, dit le docteur Lacan,
c'est Mille Francs."


Les principaux thèmes sont les animaux, la nature, les mathématiques…. Nous sommes plus sensibles  aux poèmes sur les animaux car il les imagine dans des drôles de situations.

Partager cet article
Repost0
24 avril 2012 2 24 /04 /avril /2012 18:03

1272574_3176348.jpg

L’auteur du livre Une pluie de Poésie est Rolande Causse. Notre auteur est née le 1er mai 1937. Elle est auteur de littérature jeunesse française : romans et poèmes.
Rouge Braise, Ricochet jeunes, Gallimard jeunesses, Coll. Folio Junior 1998.
 
La guerre de Robert, Albin Michel jeunesse 2007.
Martin de Marseille, Thierry Magnier, Coll romans ados, 1999.

Elle a fondé une association nommée La Scriture. Elle est écrivain et librettiste (auteur de livrets d’opéra).


Le titre de ce recueil fait penser à plein de poèmes qui tombent du ciel, comme de la pluie. On aperçoit une mouette, une trompette et une lune qui décorent cette première de couverture de couleurs vanille et violet. Cette couverture est attirante car le titre évoque des rimes (pluie/ poésie) et les illustrations sont réussies… Cela donne envie de lire ce livre rempli de poèmes. En revanche les illustrations n’ont aucun rapport avec le titre du recueil.

Dans ce livre rempli de poèmes il n’y a pas de table des matières. Les titres que je trouve les plus liés au titre du recueil sont : « La lune à la une » car sur la couverture il y a une lune de dessinée et aussi le poème « Petit Matin » car au matin il y a la rosée et cela fait penser à la pluie. Les poèmes sont souvent en rapport avec la nuit, « La lune ». Le plus touchant est « Chanson » car les paroles sont magnifiques. Le voici :

 

Entre la plainte du jour
Et le rire des étoiles,
Sous les drapés de toile
Les rêves s'effilochent.

Entre le parchemin du ciel
Et la gravité des cœurs,
Marchent sans fin
Tant d'êtres humains.

Entre l'éclaircie juvénile
Et l'orage boueux,
Un collier de pensées
A l'imagination échevelée.

Entre la plaine lumineuse
Et le lac ensauvagé,
Cueille la chanson qui luit.

Partager cet article
Repost0
23 avril 2012 1 23 /04 /avril /2012 19:05

Jean Pierre Siméon est né à Paris le 6 Mars 1950. Il est l’auteur de cinq romans, de livres p9782903705305.jpgour la jeunesse, de huit pièces de théâtre et de recueils de poésie. Il est l'auteur du livre La nuit respire qui est un recueil poétique.

 

L'image qui illustre la première de couverture est sombre, inquiétante, la couleur bleue est dominante mais il y a aussi u n peu peu de beige. L'image nous aide à comprendre le titre La Nuit respire car le bleu représente la nuit  et le beige les nuages, l’air, la respiration. Martine Mellinette est l'illustratrice, elle a utilisé la technique du collage.

 

Dans des poèmes de ce livre nous avons ressenti des émotions et perçu des sensations :


La couleur : « Les couleurs de l'invisible »

La nuit : « La nuit respire »

Le silence : « Apprenti du silence »

 

Voici quelques exemples de poèmes de ce recueil :

 

Les Couleurs de l’invisible

Je vous dirai la couleur
des choses invisibles
la couleur qu'on entend
la couleur qu'on respire

La guirlande bleue du violon
et la pourpre des guitares
le vert profond du vent
dans le soir
et l'or fragile
d'une caresse

Je vous dirai la voix perdue
dans l'indigo des solitudes
et le calme orangé
près des yeux doux qu'on aime

Je vous dirai l'arc-en-ciel
qui naît en vous
de la patience et de l'oubli
de la défaite du silence
et du geste réconcilié

car comme vous j'aime et je vis
dans l'arc-en-ciel de mes songes.

 

La nuit respire

 

La nuit respire

Qui va qui vient

Qui rôde et nous regardelar2--2-.jpg

Dans les failles de la nuit ? 

 

Le vent traque un loup d'ombre 

Sur les murs

 

Des oiseaux frôleurs

Ferment leurs ailes froides

Sur la lune

 

La ville s'égare

Dans ses futaies de pierre

 

La nuit respire

Et nous dormons tranquilles

Les yeux dans l'aube

Partager cet article
Repost0
20 avril 2012 5 20 /04 /avril /2012 14:59

  L’auteur de ce recueil est Bernard Friot. Ecrivain français il est né à Saint Piat en Eure-et-Loir Friot-Bernard.jpgen 1951. Cet auteur de livre jeunesse pour les éditions Milan, Thierry Magnier, la Martinière ou encore Gallimard jeunesse était professeur de Lettres dans un collège à Lille puis responsable du Bureau du livre de jeunesse à Francfort pendant quatre ans. Aujourd’hui il s’est installé à Besançon où il se consacre à l’écriture et à la traduction française des livres allemands. Il a écrit de nombreux ouvrages notamment le recueil Je t’aime, je t’aime, je t’aime, des récits Histoires pressées et Nouvelles histoires pressées et Encore des histoires pressées ou Accord et désaccord qui est un roman adolescent.

Le livre que nous étudions s’appelle À mots croisés et c’est un recueil poétique qui est paru en 2009 dans l’édition Milan poche.

En lisant le titre et en regardant la couverture on pense à une distraction ludique ; à quelque chose d’amusant ; à des jeux de mots, de lettres.

La couverture nous attire grâce à son illustration composée de couleurs chaudes (jaune, orange …) et car on y voit de multiples petits personnages qui se parlent entre eux, tous en pleine activité. Cette illustration nous aide à mieux comprendre le contenu du livre en nous proposant A-mots-croises.jpgdéjà des mots dans tous les sens comme dans les mots croisés.

La table des matières est composée des titres des 48 poèmes contenus dans le recueil regroupés en cinq thèmes :

« Je n’ai pas envie de tourner la page »

« J’ai envie de commencer par la fin »

« Je n’entends pas ce que tu dis »

« J’aime les mots qui ont l’accent »

« J’écoute aux portes »

Les titres qui nous semblent le plus liés au recueil sont :

« J’aime les mots qui ont l’accent » car on parle de types de mots (avec accent)

« J’écoute aux portes » car lorsque l’on écoute aux portes on entend des mots.

« Je n’entends pas ce que tu dis » car quand on entend ce sont des bruits ou des mots.

Les thèmes principaux sont l’ouïe car certains titres ont un verbe de perception comme « J’écoute » ou « Je n’entends », et l’envie car on retrouve souvent ces mots « J’ai envie » ou « Je n’ai pas envie » qui donnent au poème toute sa valeur.

 

Nous sommes plus sensibles au thème de l’envie car il nous faut souvent la contrôler.


Choix de poèmes


Je n'ai pas envie de tourner la page

pas envie d'aller au bout de la ligne.

j'ai trop peur du point final

trop peur de la page blanche.

*****

Mots doux, mots sucrés, mots bonbon à sucer sur le bout de la langue

Mots durs, cassants, blessants, mots lame à raser qu’on enfonce en plein cœur

Grands mots, ronflants, gonflants, gonflés, mots ballons qui s’en vont au vent

Petits mots de tous les jours, mots cailloux à semer sur mon chemin

Mots comme ci et mots comme ça

Mots d’ici et mots de là-bas.

Tout un tas de mots

à moi.

*****

On dit... c’est fou tout ce qu’on dit.

On dit même que c’est fou tout ce qu’on dit

ce qui prouve bien que tout ce qu’on dit est fou

Du moins c’est ce qu’on dit.

*****

J’aime les mots qui ont l’accent

accent aigu

accent grave

accent circonflexe

accent pointu

et puis ceux qui roulent les rrrr

ceux qui zozotent un peu

qui chuchotent, qui chuintent

ceux qui sifflent aux oreilles.

J’aime les mots qui chantent

j’aime les mots qui sentent…

Partager cet article
Repost0
19 avril 2012 4 19 /04 /avril /2012 09:26

L’auteur de ce recueil est Michel Cosem. Il est né en 1939 à Tunis. Après des études de Lettres et de Sciences politiques à Toulouse, il exerce le métier de documentaliste puis Il fonde en 1960 la revue  Encres vives et devient directeur de collection. Il n’est pas seulement poète mais il est aussi romancier, conteur, éditeur, anthologiste. Il écrit énormément de livres dont son premier roman, Haute Serre en 1972 et son premier recueil de poésie, Le Temps Des Sèves en 1967… Ses distinctions littéraires sont : le prix Antonin Artaud en 1986, le prix Malrieu en 1993, le prix Renaudot Jeunesse en 2002…barrefleur15fx3

Le receuil Lisières futiles et rieuses est paru le 16 Novembre 2000. Son éditeur est Lo PaÏs  et sa collection est « d’Enfance ».

Les mots qui nous viennent à l’esprit à partir du titre du receuil sont : la nature, l9782910998394FS.gife rire, la légèreté, les choses sans importance ...

Sur la couverture nous voyons un champ avec des arbres pas comme les autre s : les troncs et les branches sont des mains auxquelles une feuille est rattachée à chaque bout de doigt. Derrière il y a une montagne et devant il y a une grosse fleur jaune. On dirait que le champ et que la montagne sont faits de papier. Ce paysage est encadré par des bouts de bois.

Cette illustration nous attire car les couleurs sont vives et joyeuses. Les couleurs font très été. La couverture aide à comprendre le titre sauf pour le mot « futile » qui qualifie quelque chose de sans importance or la couverture nous montre la nature qui est importante. Sinon le mot « rieuse » se reflète bien dans les arbres non communs (formés par des mains) car c’est assez drôle et le mot « lisières » se reflète bien l’encadrage (les angles) car une lisière c’est le bord ou la limite de quelque chose.

Les principaux thèmes communs à plusieurs poèmes du receuil sont : les saisons, la nature, les animaux …

Le thème auquel nous sommes le plus sensibles est la nature car Michel Cosem nous montre un aspect irréel de la nature : un coquelicot avec des lèvres carnivores et des yeux ombrés, un arbre qui chuchote son histoire de lait et de colline…


Les oiseaux du matin
rêvent de voyages
d’îles bleues
qui dansent avec les palmiers
de terres aux lèvres rouges
de volcans comme de petits frères
allant sagement boire à l’océan

Les oiseaux du matin
aux ailes de dentelle
aux becs de sable
rêvent de lacs à la peau sauvage
et de légendes toutes enneigées de safran

barrefleur15fx3

Partager cet article
Repost0
18 avril 2012 3 18 /04 /avril /2012 17:48

Titre : Et patati, et patata ! Les objets ont la parole

Auteur : Pierre Coran


A . Entrer dans l’univers du recueil1291183_3190786.jpg

Le nom de l’auteur est : Pierre CORAN
  
Les mots et associations de mots qui viennent à l’esprit à partir du titre de ce recueil sont : et puis ceci, et puis cela, parler, les objets sont vivants.

Sur la première de couverture de ce recueil, il y a une reine. Sur la robe de cette reine il y a un cœur, derrière elle il y a la carte de cœur. En face de la reine, il y a un roi avec une lance de pic, et derrière lui il y a une carte. Le tout sur fond orange.
Sur la quatrième de couverture, il y a un personnage avec des altères, et plusieurs couleurs en fond de couverture : rouge, orange et bleu.
La couverture de ce recueil ne nous paraît pas attirante car on dirait un recueil pour jeunes enfants. Cependant, cette couverture illustre bien le titre car nous pouvons distinguer deux cartes tirées d’un jeu. Les personnages sur les cartes semblent discuter ensemble, comme le titre l’indique : « Les objets ont la parole. »

B . Étudier le recueil

L’auteur
Pierre CORAN, de son vrai nom Eugène DELAISSE, est né en 1934 à Saint-Denis en Brocqueroie, près de Mons. Pierre CORAN est un poète et romancier Belge de langue française. Il écrit ses premiers textes rimés à l’âge de 9 ans. Il se voit consacré en 1989, à Paris, par l’obtention du premier « Grand prix de poésie pour la jeunesse ». Il est le père de l’écrivain Carl NORAC.

Pierre Coran a été récompensé et nominé pour plusieurs prix littéraires :

- 1966 Prix Hainaut (littérature)
- 1976 Prix Jean de la Fontaine
- 1989 Grand Prix de poésie pour la jeunesse
- 2000 Candidat Belge au Prix Hans Christian Andersen
- 2006 Candidat Belge au Prix mondial Hans Christian Andersen

Ses principaux recueils sont Jaffabules , Le prince hibou, Animalicieux, Comptines pour ne pas chuinter, Printemps d’artistes, Le Castor paresseux, Comptines en mots d’ici et d’ailleurs, Comptines de bouche à oreilles…

A ses débuts Pierre CORAN était instituteur, directeur d’école, puis professeur d’histoire de la littérature au conservatoire royal de Mons. Ensuite, il fonde «Le Cyclope » revue autour de laquelle graviteront un groupe de jeunes auteurs. Par la suite il composera des poésies et des comptes pour enfants, par l’incitation de ses élèves. Il compose également de nombreux albums, traduits en une douzaine de langues. Il développe des activités de scénariste, d’animateur et de romancier. Pierre CORAN est scénariste d’une centaine de bandes dessinées programmées dans toute l’Europe.

La table des matières  du recueil contient les titres des poèmes.  Parmi ces titres ceux qui nous semblent les plus liés au titre du recueil ceux qui nomment des objets «le cartable », « la gomme », « le ballon », « le drap de lit », « la lampe de chevet », « le mouchoir », « la boîte aux lettres », « la carte à jouer », « l’horloge ». Ces titres reflètent bien le titre du recueil « les objets ont la parole », contrairement aux autres titres qui sont : «un, deux, trois, quatre, cinq, six, sept, huit, neuf et zéro ».

Les deux principaux thèmes de ce recueil sont : les objets et les chiffres.

Nous sommes plus sensibles au thème des objets car il nous semble plus facile d’animer les objets que les chiffres.

LA GOMME

 

Tel un chien de chasse,

Je suis à la trace

Les mots que les mines

Crayonnent, dessinent

Au gré des cahiers.

 

Tel un chien de chasse,

J’efface mes traces

Et je fais le pied

De grue

Comme une statue

Au fond d’un plumier.

 

PIERRE CORAN

Partager cet article
Repost0
18 avril 2012 3 18 /04 /avril /2012 16:11

Auteur : Timothée de  Fombelle

Titre : Vango, Entre ciel et terre51500619.jpg

 Édition : Gallimard Jeunesse

Genre : Roman d’aventures

Thème principal : Un enfant cherche à déterminer son identité et à

retrouver les assassins de ses parents.

 

Le sujet :

Vango, lorsqu'il n'était encore qu'un nourrisson, a échoué sur une île proche de la Sicile, avec sa nourrisse, Mademoiselle, qui l’éduque. Il ne connaît pas son histoire, avant cet échouage sur la plage. Sur une île proche de la sienne, il fait la connaissance de Zefiro, « padre » d’un monastère clandestin, appelé le « Monastère Invisible ». Celui-ci l’envoie faire un tour du monde à bord d’un zeppelin appartenant au commandant Eckner, un ancien ami de Zefiro. Durant ce voyage, Vango fait la connaissance de la charmante Ethel qui tombe éperdument amoureuse de lui.

Quelques années après avoir quitté le commandant et son zeppelin, il s’aperçoit qu’il est la cible des services secrets russes et fait tout son possible pour leur échapper  mais les Russes ne sont pas les seuls à lui vouloir du mal pour des raisons qu’il ne connaît pas…

Ce volume comme sa suite raconte les péri

péties de la recherche de ses origines par le jeune homme et de son entourage, durant la montée en puissance de l’Allemagne nazie.

 

Passage remarquable :

Page 81 : « Je me souviens quand tu es arrivé .Tu n’étais pas en meilleure forme qu’aujourd’hui. D’où viens-tu ? »

Il regarda attentivement son ami .Vango était épuisé, il venait de traversé la France, la Suisse, l’Allemagne en échappant  à la police qui le cherchait.

 

Jugement critique personnel :

J’ai aimé ce livre car l’histoire est agréable et très bien imaginée avec de l’action à couper le souffle …Cela nous entraine dans un livre émouvant, passionnant, je vous le conseille malgré l’écriture un peu compliquée.

 

******

Voici l'auteur qui nous présente la parution du tome 2 au salon du livre de Paris :

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : LIRELIRE
  • : Ce blog est destiné à recevoir et à diffuser vos avis de lecteurs à propos des livres que vous avez choisis (élire) et lus (lire)
  • Contact

licence et trace carbone

Lirelire   Josiane Bicrel est mis à disposition selon les termes de la licence creativecommons by-nc-sa/4.0

Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions 

Lirelire est neutre en carbone.

 

Rechercher

Classement Alphabétique Des Auteurs