Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 décembre 2011 1 12 /12 /décembre /2011 17:58

Auteur : Yves Pinguilly

 

Titre :Direct au coeur

Edition : du Jasmin

Genre : c'est un roman policier

Thème principal : une adolescente voyage à travers les USA pour voir son père boxer.

 Résumé :

Une adolescente nommée Jessica traverse les États-Unis en bus avec un jeune homme nommé Boyd qui lui fait découvrir plein de choses fantastiques. Elle avait un ours en peluche nommé Toby. Arrivée à destination, elle rencontra son père la veille du combat. Son père devait se laisser vaincre sur ordres de son entraineur. Quelques heures avant le combat, la jeune fille alla dans le bureau de l'entraineur de son père et découvrit un cadavre sur le mur. Au moment même où son père rentrait  sur le ring, elle appela la police pour signaler cette découverte macabre. Son père gagna le combat et resta champion du monde.

Le lendemain, après le combat, ils reçurent un coup de téléphone de la police pour demander à la jeune fille d’aller identifier un suspect. Elle l'identifia le suspect, c'était son compagnon de voyage.  

Il avait aussi tué deux jeunes filles avec une corde de guitare.

Le père de la jeune fille resta champion du monde.

Jugement critique personnel :

Ce livre était intéressant car il y avait du suspense et de l' action. Parfois, il est difficile à comprendre, surtout à la fin.
étoiles :**** Je le conseille .

Ronan G, 5B, 14/12/2011

 utlign1

 

Auteur : Yves Pinguilly

 Titre : Direct au coeur 
 Illustrateur de couverture : Tatiana Domas  

Résumé

Jessica a 13 ans. Après le collège elle sort pour se rendre à New-York pour assister à un match de boxe de son père. Elle voyage en bus pendant plusieurs jours avec son sac à dos et son ours en peluche. A côté d'elle un garçon appelé Boyd devient vite son ami ; Il décide de la protéger. C'est un garçon très bavard, il voyage toujours avec sa guitare.

Arrivée à New-York elle se précipite à Chinatown chez le manager de son père : Cornel Lee. Elle trouve un homme mort : Un policier. Elle quitte les lieux aussi vite qu’elle peut sans avoir prévenu la police. Jessica se rend au match de boxe. Quand son père l'aperçoit il décide de ne plus tenir compte des plans de son manager. Il ne se couche pas mais gagne le match. Pour son dernier match, il est devenu champion du monde.

Mais il reste un homme mort qui avait tenté la malhonnêteté. Jessica donnera t’elle l’identité du meurtrier à la police ?

Passage remarquable :

"Elle trébucha sur une chaise renversée et s'étala à moitié sans lâcher sa lampe. Aie ! Juste la, devant son nez deux yeux la regardaient. Des yeux fixes. Deux yeux morts. Des yeux verts. Des yeux d’homme avec des sourcils épais. Elle voulut hurler, mais son cri resta coincé dans sa gorge et il ne résonna qu’en elle. Une douzaine de secondes se passèrent avant que ses membres acceptent de lui obéir de nouveau. Quand elle se fut relevée, elle éclaira tout le corps."

Appréciation : J’aime bien ce livre car il traite d’aventure. Il y a beaucoup de suspense et de crimes. Conseillé surtout pour les garçons.

Etoiles :***

Léna V, 5B, 12/12/2011

utlign1


Ce roman d' Yves Pinguilly est publié aux éditions Jasmin. La couverture est illustrée par Tatiana Domas.

Les quinze chapitres sont répartis en trois parties :


La première partie, chapitres 1 à 5, parle du trajet de Jessica et Boyd jusqu'à New-York.
La deuxième partie, chapitres 6 à 12, parle de tout ce qui se passe quand elle est à New-York.
La troisième partie parle de Jessica qui doit aider à mener une enquête policière, elle doit reconnaître un homme parmi huit et elle en reconnaît un, c'est Boyd.

Ce que j'ai aimé dans ce livre, c'est l'aventure qu'endure la jeune fille et on se dit qu'on pourrait être à sa place car elle a environ notre âge.

Justine, 3D, 07/10/2008

Partager cet article
Repost0
12 décembre 2011 1 12 /12 /décembre /2011 14:01

Auteur :Anne Perry-Bouquet

Titre : Un petit cheval et une voiture9782070527458FS.gif

Edition : Gallimard, 1966

Genre : récit de vie

Thème principal : l’admiration pour l’école

Résumé :

C’est l’histoire d’une jeune fille qui rêve de devenir institutrice. Mais ses parents ne sont pas de cet avis. Ils veulent l’envoyer à l’ouvroir des bonnes sœurs où il faut repasser, coudre… Cette jeune fille ne veut pas faire cela. Ses parents finissent par céder et elle ira dans une grande école. Dans cette école, il y a deux professeurs. On les surnomme la Grande et la Guitoune. La jeune fille éprouve beaucoup de sympathie pour la Grande.

Un soir elle découvre une arme à feu dans la chambre de ses frères. Elle apprend alors qu’ils sont résistants. La police vient fouiller la maison pour prouver que Jacques et Daniel, qui sont les grands frères de la fille, sont des résistants. Ils arrêtent Daniel mais ne trouvent pas Jacques. La mère qui était déjà malade décède sur le coup.

Passage du livre page 139 :

« Les garçons ont dû remarquer qu’on ne le remuait jamais. C’est une boîte noire. Je la reconnais avec dépit. Il s’agit de l’étui entoilé d’une bible que le curé a donné à Jacques. Mais comme c’est lourd ! J’ouvre,  je retiens un cri…

Et tout de suite je me dis que ça ne pouvait pas nous arriver À NOUS évidemment ! la chambre, avec sa tapisserie souillée et ses couvre-lits de sidi, n’est qu’un solide décor de film policier. Dans la glace ovale de l’armoire, je me vois exactement aussi pâle et méchue que la servante de l’hôtel qui va favoriser la fuite de l’assassin. Et le REVOLVER tremble entre mes doigts. »

Signification de ce passage :

J’ai choisi ce passage du livre car c’est à ce moment où l’héroïne découvre que ses frères Jacques et Daniel cachent un révolver dans un lit. Elle découvre en même temps qu’ils sont résistants et elle a peur.

Jugement critique personnel :

J’ai adoré ce livre car il raconte la  vie d’une jeune fille qui rêve de devenir institutrice. Et en même temps, cela  parle de la guerre 39/45 avec les frères qui sont résistants.

Je conseille ce livre pour ceux qui aiment la lecture de gros livres et ceux qui aiment lire des récits sur la vie de quelqu’un d’autre.

 

Partager cet article
Repost0
11 décembre 2011 7 11 /12 /décembre /2011 19:49

Titre : Sanguine

Auteur: Alex Cousseau (voir une interview de l'auteur ici)

Collection : Doadosanguine-alex-cousseau-9782841566747.gif

Edition : Rouergue, 2005,

Genre : Roman d' aventures et initiatique

 

Thème Principal : « Une petite fille qui devient une jeune fille »

 

Résumé :

           C'est l'histoire d'une jeune fille qui s'appelle, Anouk, cela se passe dans un collège, où elle retrouve ses deux meilleures amies, Adèle et Lou. Elle est amoureuse de Tom.

           La journée d’école finit, le soir même il y avait du théâtre : dans la salle, on joue « L’ombilic des Limbes. »

            Le lendemain matin, Anouk arrive au collège avec sa grande sœur. Elles vont toutes les deux en cours, puis à l'heure de midi , chacune retrouve ses copines, mais il y a des jours où Anouk mange toute seule, car ses meilleures amies  rentrent chez elles, alors elle va voir les autres filles de sa classe. A la sortie du self, la jeune fille est souvent toute seule dans la cour, elle attend que ses copines  reviennent. Mais cependant elle s'ennuie, alors Anouk se dirige vers les toilettes, où elle s'enferme, et tout d'un coup, il y a quelque chose qui se passe. Soudain, elle s'aperçoit  qu'il y a du rouge  sur ses sous-vêtements, « j’ai mes règles », se dit-elle. Après elle est ressortie des toilettes avec une poignée de papiers entre les jambes, elle va rejoindre ses amies ainsi que sa sœur. Elle est contente de retrouver Chloé pour lui confier : « J'ai quelque chose à te dire, tu sais j'ai mes règles, comment je peux faire ? » Chloé lui dit : « On va aller à l'infirmerie toutes les deux ». L’'infirmière accueille Anouk, elle lui explique le cycle et le rôle des règles, puis elle lui donne une serviette hygiénique. Tout s'est bien passé.

          Le cours avait repris, Anouk et Chloé arrivent en retard, mais l'infirmière a remis un billet pour signaler leur absence.

          Une fois arrivée à la maison, Anouk cache à sa mère qu'elle a ses règles, mais comme Chloé est maline, elle raconte tout à  sa maman…

 

Passage remarquable :

 

  « J’en ai marre alors je me lève, je marche un peu, je traverse le préau. Encore un bon quart d'heure avant qu’Adèle et Lou n’arrivent. Encore presque vingt minutes à trainer. Je croise Chloé et David, ils me sourient bêtement. Finalement, je m’enferme dans les toilettes. Debout derrière la porte, j’écoute un groupe de filles parler des garçons. Elles sont en troisième comme ma sœur, elles ont l'air de tout savoir. La cuvette est sale, je mets du papier dessus avant de m’asseoir. Quand je me relève je vois du rouge. Je passe ma main le long de ma cuisse et je vois un filet  de sang qui glisse sur ma peau. » Pages 21 et 22.

J’ai choisi ce passage car sa montre l'évènement principal et perturbateur de l' histoire.

 

Jugement critique :

J’ai bien aimé ce livre car il y a beaucoup d' événements et pour les filles, on voit comment ça se passe, alors je vous le conseille.

Partager cet article
Repost0
11 décembre 2011 7 11 /12 /décembre /2011 15:39

Titre : L’œil du loup

Auteur : Daniel Pennac

Illustration : Nathanl-oeil-du-loup.jpg

Responsable de la collection : Frédérique Guillard

Direction artistique : Bernard Girodroux, Claire Rébillard, Laurence Moinot.

Genre : roman intiatique, récit d'aventures

Résumé : C’est l’histoire d’un loup enfermé dans un enclos du parc zoologique. En face de lui il y a un garçon, qui le regarde du matin au soir. Il lit dans l’œil du loup, son histoire. Elle parle d’un louveteau qui vit en Alaska et qui va vouloir sauver sa sœur nommée Paillette mais les choses vont mal tourner et  il va se faire piéger par les hommes. Et à son tour le loup lit son histoire dans l’œil du garçon. Elle raconte celle d’un bébé qui perdit ses parents lorsque son village brûla à cause de la foudre. Une femme du village donna tout son argent au marchant pour qu’il emmène l’enfant loin de là. Avec lui l’enfant parcourut l’Afrique Jaune. Mais l’enfant fut vendu et garda un troupeau de chèvres et découvrit l’Afrique grise. Puis il partit pour l’Afrique verte où il fut adopté par P’pa Bia et M’ma Bia. Puis il alla habiter dans le nouveau monde avec ses parents.

Passage remarquable : de p.136 l.5 à l.17 p.139.

"Voila dit P’pa Bia, il n’y a pas si longtemps, la forêt s’étendait jusqu’à l’horizon. Aujourd’hui on a coupé tous les arbres. Et quand il n’y a plus d’arbres, il ne pleut plus. Tu vois, rien ne pousse. La terre est si dure que le chien ne peut plus y enterrer son os."

Tout à coup, P’pa Bia pointa son doigt devant lui "Regarde". Afrique suivit le doigt, et vit une petite chose noire, luisante et furieuse, qui avançait obstinément vers la forêt en brandissant un couteau recourbé au-dessus de sa tête. "Même le scorpion noir ne supporte pas cette sécheresse !" P’pa Bia se tut. Un souffle d’air brûlant souleva un nuage de poussière. "Voilà ce que va devenir notre clairière… " Ils avaient les lèvres sèches. "Allez, dit P’pa Bia, on s’en va." C’est ainsi que P’pa Bia, M’ma Bia et leurs fils Afrique arrivèrent, ici, dans l’autre monde. Le cousin ouvrit le journal et aida P’pa Bia à chercher du travail. P’pa Bia aurait fait n’ importe quoi, mais le journal disait qu’il n’y avait presque rien à faire. "Ne t’inquiète pas, disait M’ma Bia, on trouvera quelque chose. " Et un jour, en effet, le cousin trouva. "Là dit-il en entourant au stylo bille une petite annonce sur le journal, voilà ce qu’il te faut !" Et P’pa Bia fut engagé par le zoo municipal, section "entretien de la serre tropicale".

Appréciation : Je n’ai pas vraiment aimé le début du livre parce que l’histoire du loup est un peu dure à comprendre, mais la suite est géniale.

Encouragement : Je vous encourage à lire ce livre car il contient de bonnes aventures.

Étoile : *** Note : 10/15

utlign1

Voici un quizz  pour jouer et tester sa lecture 

Partager cet article
Repost0
8 décembre 2011 4 08 /12 /décembre /2011 22:16

Titre : Je manque d'assurance

Auteur : Agnès Desarthe

Edition : École des loisirs  1997   Je-manque-dassurance

Collection : Medium

Genre : C'est un roman d'aventures, récit d'apprentissage avec de l'humour.

Thème principal : L'apprentissage de la patience, la volonté de réussir.

Résumé : C’est l'histoire de Louis Dersuelles un élève de quatrième qui habite à Paris. Ses parents sont divorcés. Il dépense les 120 francs que sa mère lui a donnés pour payer l'assurance scolaire en places de cinéma ; il ne le dira pas à ses parents. Louis va tout faire pour récupérer cette somme d'argent; il en viendra même à faire du soutien scolaire avec une certaine Alice en CM1 : Louis ira la voir le Vendredi à 17h et sera accueilli par sa sœur ainée. Il deviendra l’ami puis l’amoureux de Sandra Tournachère, une élève de sa classe, que tout le monde déteste.Mais Louis arrivera t-il à obtenir les 120 francs qu’il a perdus ?

 Passage remarquable du livre :

 « Je suis passé devant la télé avec un regard méprisant et je me suis enfermé dans ma chambre. C'était un petit pas pour l'humanité et un grand pas pour l'homme. Dans le tiroir de mon bureau, j'ai pris une feuille et, renonçant définitivement à analyser les patatoïdes parentaux, je me suis concentré sur le calcul de ma propre existence. 120 francs, ai-je écrit en haut de la page. Comment se procurer 120 francs? ai-je ajouté en dessous. »

 

 A partir de là, Louis cherche une solution à son problème qui est qu'il lui faut 120 francs pour payer l'assurance scolaire.

Commentaires : J'ai aimé lire ce livre ! Je le conseille à ceux qui aiment les livres d'aventure et d'humour. Il montre la volonté qu'on doit avoir quand on veut quelque chose.   

Partager cet article
Repost0
7 décembre 2011 3 07 /12 /décembre /2011 20:00

Auteur : Evelyne Brisou-Pellen

Titre : Deux graines de cacao9782013218030FS.gif

Editeur : Hachette

Collection : Le livre de poche jeunesse et récit initiatique

Date : 13 Aout 2007   

Genre : roman historique d’aventure  

Thème principal: L’adoption et l’esclavage 


Résumé :

C’est lors d’une petite dispute avec un camarade que Julien, jeune Breton de 1819, apprend qu’il a été adopté à Haïti. Choqué par cette révélation il s’enfuit vers son pays natal, sur un bateau appelé le Prince Sauvage, accompagné par Gabriel qui s’embarque comme chirurgien. Julien sympathise avec Jos et Youen mais quand ils apprennent qu’ils naviguent sur un navire négrier et qu’ils ne partent pas en « droiture » à Haïti, l’ambiance change : les matelots vivent dans la peur d’être attrapés par la Royal Navy et que les noirs se révoltent. Julien et Gabriel prennent alors conscience du terrible sort réservé à ces hommes et ces femmes noirs. Gabriel doit donc s’occuper des malades et Julien les détendre en jouant des airs de musiques au  violon. L’atmosphère est lourde et chargée de terreur pour les esclaves. Lorsque Julien parvient enfin à atteindre Haïti, il est accueilli dans le foyer de Youen. Il cherche à percer des secrets pour découvrir qui sont ses vrais parents et pourquoi ils l’ont abandonné.

 

Passage remarquable :

Les Noirs, alignés le long du bord, regardaient avec effroi les bateaux qui cinglaient sur eux. Comprenaient-ils que les navires anglais venaient les sauver, et pourquoi on les avait attachés, eux, à la chaîne de l’ancre ?

« Gabriel, cria Julien au comble de l’énervement, tu sais ce que fait le capitaine?

-Il fait un bouclier humain avec les Noirs, en espérant que les Anglais ne voudront pas tirer sur eux.

-Non ! Il s’apprête à les noyer ! À jeter l’ancre. Il paraît que si on ne trouve aucun prisonnier sur son bateau lors de l’abordage, il ne peut pas être condamné.

-Mon Dieu, souffla Gabriel. Il faut… Il faut… » 

 

J’ai choisi ce passage pour montrer l’inhumanité et la lâcheté  de ces hommes qui pratiquent le commerce triangulaire sur des malheureux qui ne peuvent résister, face  au courage de certains qui se lèvent pour  défendre des êtres humains, et qui refusent cette barbarie.

 

Jugement critique :

Ce roman historique s’appuie sur des faits réels. Au fil de l’histoire on découvre l’horreur de l’esclavage et la destinée terrible de ces hommes et femmes de couleur. Ce roman m’a beaucoup émue et m’a fait toucher du doigt toute l’injustice du racisme.                                                                                                                                                          

C’est un voyage à travers une époque dure où les noirs tentent de survivre. C’est un roman passionnant  que j’ai eu du mal à lâcher. Il se lit facilement, et on apprend de nombreux mots et informations sur la vie au temps des négriers.

Fanny LM, 5D, 07/12/11

barrefleur15fx3

 

Willy, Florian, Mélissa de 4e F présentent quatre personnages :

Julien est un enfant adopté, il recherche ses vrais parents. Sa date d'adoption est le
10 aout 1808 à Saint Pere, sa vraie date de naissance est le 22  février 1808 à Haïti.(Page 14)
Vairon: est celui qui a dit que Julien a été adopté et qui l'a insulté. il est mal éduqué  (Page 8)

Gabriel: c'est un infirmier.(Page 16)
Chevillot: c'est le capitaine du bateau "le Prince Sauvage". (Page 19)

Pierre, Mathieu et Thomas de 4e F ont choisi ces deux passages
:

Chapitre 3 ; Le prince sauvage .

"Ils navaient pas pu trouver de place avec les autres dans le poste d’équipage, et le capitaine Chevillot les avaient envoyés Gabriel et lui coucher dans la soute à pain sur les sacs de biscuits . C 'était abominablement inconfortable mais quelle importance ?"

 On a choisi ce passage puisqu’ils dorment dans la soute car il n’y a plus de place, le capitaine se moque bien de Gabriel et de Julien.

Chapitre 12 : Infamie p 117

"Sans comprendre le sens de ces ordres, les matelots attachèrent un par un les noirs à la chaine de l’ancre autour du bateau.
« Qu’est ce qu’il font ? demanda Julien

-m'est avis qu’ils font une salle besogne, grommela Jos.
-Quoi ?
»

Nous avons choisi cet extrait puisq’il parle de l’enchainement des esclaves noirs (traffic) et parce que Julien ne comprend pas tout ce qui se passe sur le bateau . Ce passage se
situe à la moitié du livre.

Malaurie, Tudual, Gwendoline et  François ont construit cet abécédaire.

A=Adopté le personnage principal a été adopté.

B=Bretagne,le début de l'histoire se passe en Bretagne.
C=Cacao, le titre comporte le mot cacao.
D=Douze, l'âge de Julien.
E=Evelyne, prénom de l'auteur.

F=Fugue, Julien fugue et quitte son pays.
G=Gabriel, le surveillant de Julien.
H=Haîti,le pays où  Julien a été adopté.
I= Île sur babord est le titre du chapitre 7.
J=Julien, le personnage principal s'appelle Julien.
K=Kaki, la couleur du pantalon de Julien

L=Lueur,Une faible lueur diffusait la chandelle.
M=Maroc, l'auteur a passé son enfance au Maroc.
N=Nicolas est le prénom l'illustrateur.
O=Origine de Julien.
P=Prince sauvage, le nom du bateau.
Q= Question fatale, celle du professeur dans l'incipit

R=René Abalain le père de Julien.
S=Saint-Père-En-Retz la ville natale de Julien.

T=Terre : le titre du chapitre 13.
U=
V=Vairon est l'ennemi de Julien.
W=Wintz est le nom de l'illustrateur.
X=
Y=
Z=

Quentin de 4e A propose cet autre abécédaire :

Adopté : Julien était un enfant adopté
Bateau : Lorsque Julien voulut voir ses vrais parents il a fait la traversée en bateau.
Canon : Sur le bateau lors de la traversée il y avait des canons.
Deux graines de cacao : Titre du livre.
Evelyne Brisou-Pellen : Auteur du livre.
France : Pays où se débute l’histoire.
Gabriel : Personne qui était chargée de la responsabilité de Julien.
Haïti : Endroit où voulut se rendre Julien.
Intrépide : Le capitaine du navire ne craignait rien.
Julien : Personnage principal de l’histoire.
Kiamba : Personnage de l’histoire.
Lalité : Personnage de l’histoire.
Mat : Le teint de Julien était mat.
Négrier : Le bateau était un négrier.
On : Le narrateur de l’histoire emploie souvent « On » car ils sont plusieurs sur le bateau.
Prince sauvage : Nom du bateau.
Querelle : Sur le bateau, il y avait des querelles entre les marins et les esclaves.
Roman : Ce roman m’a permis d’apprendre le vocabulaire des bateaux…
Sinistre : L’endroit où dormait Gabriel et Julien était sinistre.
Teint de Julien : Foncé.
Violon : Julien joue du violon.
Wintz Nicolas est l'illustrateur du roman.
Youenn : Il est un homme de l’équipage, le timonier.


Et voici l'abécédaire imaginé par Benjamin de 4e A :


Abalain : c’est le nom de Julien, personnage principal du livre
Bateau : c’est par ce moyen de transport qu’ils vont voyager
Cacao : chocolat que fabrique le père de Julien
Deux graines de cacao : titre du livre
Eveline Brisou-Pellen : auteur du livre
France : pays où débute l’histoire
Gabriel : celui qui a accompagné Julien en Haiti
Hâte : Julien avait hâte d’arriver à Haïti
Intrépide : le capitaine du navire ne craignait rien
Julien : personnage principal du livre du livre
Kiambu : personnage de l’histoire
Lanterne : on s’en servait la nuit sur le bateau
Matelot : personne sur le bâteau
Négrier : on aurait pu croire que le bateau était un négrier
Outre mer : le bâteau se rendait sur des îles Outre-mer
Prince sauvage : le bateau portait ce nom
Querelle : sur le bateau, il y avait des querelles entre les mains et les entraves
Révolte : les esclaves se révoltaient de temps en temps
Sinistre : l’endroit où dormaient Gabriel et Julien
Tabac : les membres de l'équipage du bateau fumaient pour la plupart
Violon : Julien jouait du violon
Wintz Nicolas est l'illustrateur du roman
Youenn : il est un homme de l’équipage
Zen : personne n’était zen dans l’histoire


L'incipit a été étudié en cours.(4e A, novembre 2010)



Partager cet article
Repost0
7 décembre 2011 3 07 /12 /décembre /2011 14:59

Auteur : Meg Cabot

Série : Journal d'une princesse9782013226233FS.gif

Titre : La Grande Nouvelle

Éditeur : Hachette Jeunesse

Collection : Livre de poche Jeunesse

Genre : Récit d'intiatiation

 

Résumé :

Mia Thermopolis vit à New York. Très vite, elle apprend qu'elle est la seule héritière du trône de Genovia : son père, ayant subi une chimiothérapie, ne peut plus avoir d'enfants. La vie de Mia Thermopolis devient dès lors un vrai calvaire, entre l'apprentissage de la vie de princesse, ses "Cours de Princesse" dispensés par son infâme grand-mère, et sa pire ennemie qui ne manque pas une occasion de l'embêter. Sa mère sort avec son prof de Math.

 

Passage Remarquable :

« Jeudi 2 octobre, dans les toilettes pour dames de l'hôtel Plazza

Bien.

Je comprends maintenant pourquoi mon père est dans tous ses états à l'idée de ne plus pouvoir avoir d'enfants.

PARCE QU'IL EST PRINCE !!!

Mince alors ! Pendant combien de temps mes parents pensaient-ils me le cacher ?

Tout bien réfléchi, ils y sont arrivés pendant assez longtemps. Je suis QUAND MEME allée à Genovia.

Marignac, où je passe tous les étés, et pratiquement tous les Noëls, est le nom du château que ma grand-mère possède en France.

Il se trouve à la frontière, juste à côté de Genovia, qui est coincé entre la France et L'Italie. »

Ce passage est intéressant car c'est au moment-là que Mia apprend qu’elle est Princesse héritière.

 

Mon avis : Ce livre est assez facile à livre. Il y a quelques mots difficiles. Autrement il est assez intéressant.                                                                                                          

Partager cet article
Repost0
6 décembre 2011 2 06 /12 /décembre /2011 22:45

Titre : Silverwing

Auteur : Kenneth Oppel

Edition : Bayard Jeunesse9782747004848.jpg

Genre : Roman d'aventure

Thème Principal : L'histoire d'une chauve-souris.

Résumé : C'est l'histoire d'une chauve-souris s'appellant Ombre, qui par mégarde, fut séparée de sa mère à cause d'une tempête. Lorsque la tempête fut finie, Ombre trouva une autre chauve-souris s'appellant Marina. Ensemble, ils durent survivre à plusieurs épreuves risquant méme de  perdre la vie.C'est ainsi qu'à la fin de leurs épreuves, ils retrouvèrent la mère de Ombre.

Passage préféré : "-Seule était alors Nocturna, dont les ailes recouvraient le ciel de la nuit, dont les ailes étaient le ciel de la nuit et contenaient les étoiles et la lune et le vent.Une à une, Nocturna façonna les créatures...Les mots s'affaiblirent et, soudain, furent remplacés par des images. [...] il s'était attendu à quelque terrible faute, à un crime épouvantable qui l'aurait fait frémir et empli de honte pour ses ancêtres."(p.53 à 58)

Jugement :Je vous conseille d'emprunter ce livre car il ya un peu d'action et on y apprend en mème tant des choses

Partager cet article
Repost0
3 décembre 2011 6 03 /12 /décembre /2011 10:36

 AUTEUR : Marie-Aude Murail

TITRE :Sans sucre, merci 

ÉDITION : L’école des loisirs (1992) 

COLLECTION : medium poche  

THEME PRINCIPAL : Les états d’âmes d’un adolescent passionné de lecture

 

RÉSUMÉ :  C’est l’histoire d’un adolescent nommé Émilien, il a  16 ans il vit avec sa mère célibataire qui est enceinte de 5 mois. Sa mère est pauvre et elle n’a pas un travail fixe mais elle veut lancer une ligne de vêtements pour bébés. Émilien aime lire et à travers ses lectures, il essaie de trouver le bonheur pour sa mère : un mari riche et qui reste à la maison.

La mère d’Émilien accouche à 7 mois : une petite fille qui s’appelle Justine, c’est un bébé prématuré qui est resté quelques mois en couveuse sous perfusion à l’hôpital. Émilien et sa mère sont très angoissés. Mais Justine rentre enfin à la maison car elle pèse 2,5 kg, elle est sauvée.

La mère d’Émilien a trouvé un mari : l’oncle Valentin, Emilien passe sont bac de Français il a eu 10 à l’oral et 15 à l’écrit, il en est fier.

Ils partent tous en vacances en Bretagne, c’est le bonheur retrouvé.

 

PASSAGE REMARQUABLE :9782211082761FS

  « Un jour poussant l’autre, nous sommes arrivés au mois de Juin et j’ai dû passer mon examen de Français. C’était un commentaire de texte à faire sur Baudelaire. J’ai passé mon temps à me demander si le beau était bizarre ou si le bizarre était beau. Il n’était pas question ni de beau ni de bizarre. Je crains le hors sujet. Autre bonne nouvelle, Justine n’a rien trouvé de mieux que de choper un rhume. Dans une couveuse, je te demande un peu, et tout le monde se lave au moins dix fois avant de lui adresser la parole. C’est la princesse au petit pois, ma sœur

 Dans ce  passage du livre, on voit qu’Émilien passe son bac de Français et qu’il est inquiet sur le résultat de son examen.

On voit aussi qu’Émilien s’inquiète pour sa petite sœur qui est un bébé né prématurément et qui a une santé très fragile.

 

JUGEMENT :  J’ai aimé ce livre car il a été facile à lire : écriture simple, pas trop de mots compliqués. Cet écrivain écrit beaucoup pour la jeunesse.

Cette histoire est d’actualité car elle raconte la vie d’un adolescent dans une famille monoparentale avec des problèmes financiers, de solitude et de santé. La fin est plus heureuse car une nouvelle famille se reconstitue. Ce sujet est d’aujourd’hui, j’ai des amis qui sont concernés (divorce de leurs parents) et d’ailleurs ça peut m’arriver.

utlign1

Du même auteur et présenté sur Lirélire, Oh ! Boy, voir ce qu'en disait Brenda en 2008 :

http://aller-plus-loin.over-blog.com/article-23852999.html

Partager cet article
Repost0
27 novembre 2011 7 27 /11 /novembre /2011 18:58

9782218731617FSAuteur :   Yves Pinguilly

Éditeur : Rageot

Collection : La courte échelle

Date d’édition :  Avril 2000

Genre : Roman initiatique

Thèmes  principaux : L’amitié / l’amour, le voyage, la vie quotidienne, la peur et l’adolescence 

  

Résumé du sujet : . Bob est un jeune africain blanc qui vit depuis peu chez sa mère  à Paris. Il regrette son pays, l’Afrique ainsi que sa meilleure amie africaine Ayoko avec qui il correspond par lettres. Il la retrouvera à Batitingou pour Noël puisque qu’il s’ y rend accompagné de sa mère. À leur arrivée à l’aéroport où ils sont accueillis par Marcel, le père de Bob, Ayoko et  Adamou, le père d’Ayoko, de nombreux barrages  militaires les attendent car une tentative de coup d’État vient de se produire. Bob et Ayoko vont accompagner Adamou dans le nord du pays pour le repérage d’un futur circuit touristique. Sur le trajet leur véhicule tombe en panne. Adamou  laisse seuls Ayoko et Bob le temps de retrouver une pièce pour réparer la voiture. Six hommes armés, trafiquants d’armes à l’origine du coup d’État kidnappent alors Ayoko. Aidés de militaires, Amadou et Bob partent à la recherche d’Ayoko qui sera très vite localisée. Bob réussit à détourner l’attention des trafiquants en jouant de l’harmonica et ainsi il permet l’arrestation des trafiquants. En faisant prisonniers les brigands, Bob et Ayoko sont devenus les héros du pays.

Passage remarquable : « Six hommes armés de fusil nous tenaient avec leurs douze mains. Ils nous tenaient et nous maintenaient allongés sur la piste. [...]Eh patron, on emmène le yovo¹en otage, ce sera une bonne protection .Le yovo en question c’était moi Bob.[...] Penser à eux m’ a donné assez de force pour crier :

_ Je ne suivrai personne ou alors il faudra me porter et il y aura des surprises…

 _ Prenons la fille, elle sera sans doute plus docile et elle jouera le même rôle.

 Ils m’ont saucissonné les poignets et les chevilles. Sans rien dire d’autre, avec leurs armes et Ayoko prisonnière,  ils se sont enfoncés dans la forêt et dans la nuit.

Je me suis retrouvé seul. »  (p.81à83)

C’est un passage significatif car l’enlèvement va permettre à Ayoko et Bob de devenir les héros du pays.        

Mon avis personnel : J’ai beaucoup apprécié le livre. En effet avant que  Bob et Ayoko ne deviennent les héros du pays il y a eu de nombreuses actions mystérieuses. Cela me donnait envie de poursuivre la lecture. Le personnage de Bob a beaucoup évolué au cours de l’histoire : au départ on le découvre adolescent mais très vite de part ses actions on le découvre adulte.

Dans ses courriers Bob compare la vie française à celle de l’Afrique. Ceci nous permet de découvrir les mœurs d'Afrique occidentale.

¹ Yovo : nom donné au blanc dans le golfe du Bénin

 

   

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : LIRELIRE
  • : Ce blog est destiné à recevoir et à diffuser vos avis de lecteurs à propos des livres que vous avez choisis (élire) et lus (lire)
  • Contact

licence et trace carbone

Lirelire   Josiane Bicrel est mis à disposition selon les termes de la licence creativecommons by-nc-sa/4.0

Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions 

Lirelire est neutre en carbone.

 

Rechercher

Classement Alphabétique Des Auteurs