Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 avril 2009 2 28 /04 /avril /2009 18:19
C'est la suite des aventures de Lanfeust. Cette fois, il est en bateau pour aller au chateau du baron Or-Azur qui possède l'épée qui donne le pouvoir absolu à Lanfeust mais au cours du voyage, il y eut une tempête et Lanfeust et ses compagnons essayèrent de résister mais le bateau se coinça sur un rocher et Nicolède tomba à l'eau. Alors Lanfeust décida d'aller le rattraper et pendant ce temps Hébus amena Cixi et C'ian sur la plage, à côté. Puis Lanfeust  ramena Nicolède sur la plage. Hébus et les deux soeurs étaient dans une grotte que Cixi avait trouvée. C'ian réchauffa Lanfeust mais tout à coup un crabe géant arriva et transpersa le ventre de C'ian ...

extrait :
Partager cet article
Repost0
28 avril 2009 2 28 /04 /avril /2009 17:56
C'est une histoire très drôle. Elle parle d'élèves qui essayent de battre des records de leur année de sixième, c'est  à dire de faire des farces à leur professeur pour qu'il parte.
Mais l'année de 5ème est plus difficile, le professeur est une femme et son surnom est Rase-Bitume.
Il lui font des farces comme démonter son vélo... mais malgré toutes ces blagues elle résiste.


Un autre livre du même auteur est dans la sélection 5 NicoLire, c'est Carton rouge ou mort subite.

Extrait : "Rase-Bitume ne revenait pas à Montagne, vraiment pas. D'abord, il refusa de sortir ses affaires. Ensuite, il traina sa chaise et sa table jusque devant le bureau et se mit à fixer la prof avec un sourire en coin, pour bien lui montrer qu'il ne se laisserait pas faire. On s'attendait tous à voir Rase-Bitume s'exciter après lui mais elle fit comme si il n'existait pas."
Partager cet article
Repost0
27 avril 2009 1 27 /04 /avril /2009 19:21

 Scorpia est un livre très interessant car il y a du suspens et de l'action dans tout le livre aussi bien au début qu'à la fin.
ll est très bien .
Partager cet article
Repost0
20 avril 2009 1 20 /04 /avril /2009 21:30
Auteur : Gérard Janichon
Illustrateur : Gilbert Maurel
Titre : Tempêtes sur un baleinier
Collection : Folio Junior, Drôles d'aventures
Editeur : Gallimard Jeunesse


C'est l'histoire d'un jeune adolescent qui s'appelle Andy. Un jour le capitaine Tillmann vient le chercher à son domicile pour aller à la pêche à la baleine. Il vient chercher Andy car son père, qu'Andy ne connaissait pas et qui pêchait aussi la baleine sur le bateau de Tillmann, était mort en mer alors qu'il avait des dettes vis à vis du capitaine.


J'ai bien aimé ce livre,car il se passe toujours quelque chose,mais le livre parle un peu trop, je trouve, de l'apparence du bateau.
Partager cet article
Repost0
17 avril 2009 5 17 /04 /avril /2009 13:57
Auteur : Paul Fournel
Titre : Un Rocker de trop
Editeur : Gallimard
Collection : Arcanes/Joëlle Losfeld



Fred Jones est un guitariste qui a accompagné les plus grands. Il a abandonné les grands concerts.
Un jour, son vieux manager lui demande de bien vouloir accompagner un petit groupe de zonards. Il se retrouve confronté à la jeunesse et aux nouvelles façons de faire.


Ce livre nous transporte dans la passion de la musique mais aussi dans l'angoisse du temps qui passe.

Partager cet article
Repost0
11 avril 2009 6 11 /04 /avril /2009 13:06
Auteur et illustrateur : Yvan Pommaux
Titre : Avant la télé
Genre : album documentaire

En 1953, la guerre est finie.
Un petit garçon appelé Alain, âgé de huit ans, allait à l'école à pied et écrivait à la plume. Son professeur fumait en classe.


Ses amis et lui jouaient dans la rue puisque à cette époque personne n'avait de voiture, à part les gens riches. Les premiers téléviseurs sont apparus en noir et blanc mais on en trouvait rarement dans les familles. On en trouvait plutôt dans les cafés et autres lieux publics. 

À cette époque, les supermarchés n'existaient pas, ni les ordinateurs.
Puis, cinquante ans plus tard, Alain (alias Yvan Pommaux) est devenu grand-père. Il raconte à ses petits enfants ces fantastiques années qu'il illustre en couleurs.


J'ai beaucoup aimé ce livre : il raconte beaucoup de choses sur le passé des années 50, juste avant les progrès qui nous sont familiers aujourd'hui.
Partager cet article
Repost0
10 avril 2009 5 10 /04 /avril /2009 18:47

On peut en voir quelques pages ici :
 http://webcast-litteraire.sncf.com/pageflip.php?xmlfile=0901_le_photographe.xml

Une fois n'est pas coutume, c'est d'une bande dessinée que je m'apprête à parler. Certes, vous avez déjà noté le paradoxe : une BD intitulée Le Photographe, voilà un étrange mariage entre sixième et neuvième art !  Plus encore, le Photographe se décline en trois tomes comme s'il était un roman fleuve et pourtant il ne raconte JAMAIS de fiction !


Cette trilogie, comment la résumer ? Peut-être vaut-il mieux tenter un abécédaire :

A : Afghanistan, 1986
B : Brun, ocre, jaune : les couleurs de la plupart des dessins, un peu de rouge aussi.
C : Caravanes de transport d'armes entre Pakistan et Afghanistan
D : Dessin, il raconte le ressenti, le subjectif quand les photos montrent le réel
E : Emmanuel Guibert est le créateur des dessins dans cette BD
F : Facile à lire, ce reportage autobiographique est simplement chronologique.
G : La guerre qui oppose les Soviétiques aux Moudjahidin en 1986
H : hôpital de Palandara, construit pour les interventions de MSF
I :  interventions chirugicales réalisées par MSF dans des conditions très précaires.
J : Juillet 1986, départ du photographe pour sa mission en Afghanistan
K : Kandinissa, fillette de 10 ans morte après six mois de souffrance,victime d'un éclat d'obus
L : Lefèvre Didier, c'est le photographe dont on suit la trace dans sa mission en Afghanistan, il est décédé en 2007.
M : Médecins sans frontières, le photographe accompagne une équipe de MSF en Afghanistan.
N : Noirs et blancs, c'est ce qui caractérise toutes les photos présentes dans les trois livres
O : Off, la voix du narrateur qui se confond avec celle du photographe Didier Lefèvre.
P : Précaire, l'adjectif qui qualifie le mieux la situation des envoyés de MSF
Q : quinquonce, c'est ainsi que l'on transporte en camions les chevaux jusqu'aux montagnes. Plusieurs mouraient durant le voyage.
R : reportage, c'est le mot qui pourrait définir le genre de ces livres.
S : Silence : il y des pages de photos sans un mot.
T : traquer, c'est ce que font les hélicoptères russes, ils traquent les gens qui passent la frontière.
U : URSS ou Union Soviétique que combattaient en Afghanistan les Moudjahidin.
V : véreux, le policier pakistanais qui séquestre le photographe à la frontière.
W : Wakil, le député qui dirigeait une des vallées les plus pauves d'Aghanistan
X : xénophobie, c'est ce qui guette le photographe lorsque, traversant seul les montagnes pour retourner au Pakistan, il se sent en danger permanent.
Y : Yeh ! Yeh ! crient les Afghans pour obliger les ânes à avancer sur le col caillouteux.
Z : Zendabochi : Reste en vie (formule de politesse afghane)

Partager cet article
Repost0
6 avril 2009 1 06 /04 /avril /2009 12:49
Titre: Ma mère est impossible (Crummy Mummy and Me)
Auteur: Anne Fine
Traductrice (d'anglais en français) : Elisabeth Motsch 
Collection: Neuf
Editeur : L'école des loisirs


J'ai bien aimé ce livre car cela parle d'une petite fille, Minna, qui doit tout penser chez elle. Etre la seule responsable dans sa famille n'est
pas facile tous les jours, mais elle peut compter sur sa mamie qui vient le soir.
Une dispute va se déclencher entre la mamie de Minna et la mère de Minna car sa mère n'est pas une mère comme les autres, elle a un style vestimentaire plutôt "déjanté" avec des cheveux bleus, des bikinis avec des paillettes, des grosses bottes argentées..., elle ne pense qu' à s'amuser avec son petit ami Harold Pollard surnommé par Minna "Pourri de Malheur" (Minna l'aime bien malgré ce surnom). La mamie lui demande d'enlever ses cheveux bleus...  mais elles finissent par se réconcilier.
Minna possède également une petite sœur qu'ils surnomment Tétine Nicotine.
Tous cela ne veut pas dire que Minna n'aime pas sa mère même si quelque fois elle est vraiment impossible.

Anne Fine est l'auteur du très célèbre Madame Doubfire adapté au cinéma en 1993.
Partager cet article
Repost0
1 avril 2009 3 01 /04 /avril /2009 21:17
Titre : les malheurs de Sophie
Editeur : folio junior
Auteur : la comtesse de Ségur (née en Russie sous le nom de Sophie Rostopchine)


Remplacer du sucre par de la craie, couper ses sourcils ou laisser fondre sa poupée. Sophie est une petite fille dotée d’une imagination débordante pour faire des bêtises. Elle a un cousin qui s’appelle Paul et deux amies qui se nomment Camille et Madeleine mais comparés à Sophie, ils sont gentils, bien élevés et ils ne font pas autant de bêtises qu’elle.





Mon avis : ce livre est très bien et marrant, vous y découvrirez l' univers fantastique et plein de fantaisie de Sophie. Je vous invite à le lire. Moi, je l’ai adoré, j’espère que vous en ferez autant.
Partager cet article
Repost0
1 avril 2009 3 01 /04 /avril /2009 17:21
                   Lanfeust de Troy, tome 2 : Thanos L'incongru

Scénariste :ARLESTON
Dessinateur :TARQUIN
Coloriste :GUTH


J'ai déjà présenté le tome 1 dans cet article sur ce blog

Lanfeust
et ses compagnons arrivèrent à Eckmül. Ils rencontrèrent les trois érudits du conservatoire et Lanfeust montra son pouvoir mais ils n'étaient pas très rassurés car Thanos, le dernier qu'ils avaient vu avec le pouvoir absolu était devenu un brigand. Alors ils décidèrent que Lanfeust devait rester au conservatoire pour qu'il contrôle son pouvoir et ne devienne pas comme Thanos ...
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : LIRELIRE
  • : Ce blog est destiné à recevoir et à diffuser vos avis de lecteurs à propos des livres que vous avez choisis (élire) et lus (lire)
  • Contact

licence et trace carbone

Lirelire   Josiane Bicrel est mis à disposition selon les termes de la licence creativecommons by-nc-sa/4.0

Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions 

Lirelire est neutre en carbone.

 

Rechercher

Classement Alphabétique Des Auteurs