Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 février 2016 3 10 /02 /février /2016 15:00

Quintin, mercredi 3 février 2016

Cher Chris Donner,

Je vous adresse cette lettre à propos de votre livre « Les lettres de mon petit frère ».

Tout d’abord, j’ai trouvé votre livre très rapide à lire. J’ai été déçue car les lettres ne sont pas très captivantes. L’histoire n’est pas extraordinaire. Ce qui m’a déplu, c’est le fait que les personnes de la plage soient aussi têtues. Elles ne sont pas respectueuses envers les locataires. Et aussi, les parents de Christophe ne sont pas gentils de ne pas vouloir parler de lui et de ne pas prendre de ses nouvelles pendant les vacances. C’est tout de même leur fils.

Par contre, j’ai bien aimé le fait que le petit frère envoie des lettres à son grand frère, Christophe, sans que leurs parents ne le sachent. J’ai aussi aimé quand, le garçon est sorti en ville pour acheter du coton et du mercurochrome pour soigner les blessés. C’est à ce moment que l’histoire était plus captivante.

Pour la fin de l’histoire, j’aurais préféré qu’elle se termine autrement. Par exemple, Sophie et le jeune homme se seraient réconciliés. La jeune fille serait restée avec lui pour la fin de leurs vacances et puis Christophe aurait terminé les vacances avec son copain et sa famille.

Je vous souhaite une bonne continuation et j’espère pouvoir lire les autres livres que vous écrirez.

Noémie C.

Partager cet article
Repost0
26 décembre 2015 6 26 /12 /décembre /2015 19:59
Delperdange Patrick, La beauté Louise

L'auteur est Patrick Delperdange

Le Titre est ''La beauté Louise''

Le nom de la collection est Mijade

L'éditeur est Pocket jeunesse

Le genre de ce roman est plutôt un roman d'aventure

C'est l'histoire d'Antoine un jeune garçon de 12 ans qui va accueillir son papy sortant de l'hôpital car il s'est cassé la jambe ayant besoin de repos. Or un soir Antoine entend ses parents creuser un trou dans le jardin. Il se demande ce qui se passe et il compte bien découvrir ce secret.

Un matin où ses parents se sont absentés pour faire les courses, Antoine décide de creuser dans le jardin où il découvre une malle adressée à son grand-père nommé Robert ; le soir même son père lui explique que c'est en réalité sa grand-mère Astrid décédée qui a confié cette malle aux parents d'Antoine car à l'intérieur de cette malle il y a un étui noir qui remuerait le passé de Robert. En effet cet étui contient des bijoux que Robert espérait offrir à son premier amour '' La Beauté Louise.'' Avec Antoine, Robert décide de partir à l'aventure afin de retrouver l'élue de son cœur.

Ils rencontrent un malfaiteur qui a emprisonné La beauté Louise et se lancent dans une grande aventure . . . .

Parviendront-ils à délivrer la beauté Louise ?

Le personnage principale s'appelle Antoine, il a 12 ans, il n'a peur de rien, il est curieux et il aime l'aventure, il arrive toujours au bout de ces idées et il est toujours prêt à rendre service aux personnes qui en ont besoin comme sont Papy qui a la jambe dans le plâtre. Il se mêle beaucoup des affaires des autres, il fouine dans le passé de beaucoup de monde, il est indépendant mais il préfère la compagnie à la solitude. Il ment très mal et il déteste mentir à ses parent ou à quelqu'un qu’il connait ou de sa famille. Il n’en fait qu'à sa tête, il désobéit et il est teigneux quand il a une idée en tète, il va toujours au bout. Sa sœur l'énerve, il ne l’aime pas trop.

Le passage du texte que j’ai choisi :

Au bout d'une dizaine de mètres, on a aperçu la maison. Il y avait un grand escalier juste devant, qui montait jusque la porte. Autour, la neige avait tout recouvert. Un vrai tapis.

-Oui, a fait papy à voix basse. Oui, ça n'a pas beaucoup changé. . . . .

Il m'a regardé en souriant puis on a avancé vers l'escalier. À part le crouic-crouic de nos pas, on n'entendait pas un bruit. J'observais la maison tout en marchant, j'avais le temps vu la vitesse à laquelle on approchait. Elle avait de grandes fenêtres, mais on ne pouvait pas voir l'intérieur, parce que les rideaux étaient tirés.

Devant la porte, au-dessus de l'escalier, ils avaient installé une sorte de toit de verre, avec des tiges de fer qui pointaient dans tous les sens. J'étais en train de l'examiner, quand j'ai cru voir quelque chose bouger à une fenêtre. Mais après ça je n'ai plus rien aperçu.

On a fini par atteindre l'escalier.

Sous le toit de verre la neige était beaucoup moins épaisse.

Et devant la porte, il n'y en avait plus du tout. Je me suis penché pour regarder à l'intérieur de la maison. J’ai tout à coup fait un bond en arrière parce qu’un bruit de ferraille venait d'éclater tout près.

Ce paragraphe provient de la page 98. J'ai choisi ce paragraphe car il décrit très bien la demeure de la beauté Louise, il remue le passé de Robert le Papi. Il décrit aussi les sentiments que Robert éprouve pour son premier amour de jeunesse.

Le dessin qu'il y a sur la couverture est l'étui noir de la malle avec dedans les bijoux, une photo de Robert avec sa beauté Louise, une Maison ( celle de la beauté Louise ) avec une figurine de mariés et une loupe à côté de l'étui noir.

J'ai bien aimé ce livre, il était bien. On y apprend beaucoup de mots intéressants (ex le nom du bateau de Robert), le livre est bien écrit, la police d’écriture est suffisamment grande et lisible. Il y a tout de même des passages longs et ennuyeux qui évoquaient tout le temps la même chose. Il n'y avait pas trop de mots difficiles à comprendre. C’est un livre facile à lire et à comprendre.

Cassandre, 4A, décembre 2015

Partager cet article
Repost0
19 décembre 2015 6 19 /12 /décembre /2015 23:12
Delanay Joseph, Le Cachot de la sorcière

Auteur : Joseph Delaney

Titre : Le cachot de la sorcière

Edition : Bayard Jeunesse paru en 2015

Genre : roman fantastique

Thème : L'histoire se déroule dans un château qui est une prison hantée situé à la sortie du village et Billy Calder jeune gardien de nuit fera d'étranges découvertes et il va découvrir un terrible secret.

Résumé : C'est l'histoire d'un jeune orphelin qui un jour va être appelé pour être gardien de nuit dans une prison hantée qui abrite des criminels, des sorcières, des fantômes et des esprits.

Il fera la rencontre de Georges Elleston, le portier, qui lui expliquera comment va se dérouler son premier jour. Son collègue Adam Colne quant à lui est un colosse réputé pour sa dureté impitoyable mais il est sympathique. Billy apprendra à l'apprécier. Un jour Adam Colne ne sera pas présent et Billy devra aller nourrir la sorcière,

Mon personnage préféré est Billy car il a eu une enfance difficile mais malgré tout il se relèvera. Il va se passer plein de choses pendant l'histoire, des choses effrayantes comme des crimes dans les deux cellules mais le jeune Billy, malgré les frayeurs qu'il va avoir, va faire preuve de beaucoup de courage.

Choix d'un passage remarquable : page 98

« Netty gloussait, ricanait, savourant chaque seconde de mon combat désespéré,

Je luttais pour ne pas perdre l'équilibre, mais les fantômes me harcelaient, impitoyables, essayant de m'entraîner vers l'escalier, sous le regard de la sorcière qui souriait et de son fils qui bavait à l'avance du festin à venir.

Mais j'étais décidé à survivre. Il fallait juste que je résiste encore quelques heures, et je m'en sentais capable, Les secours finiraient bien par arriver, Tiens bon, surtout ! me dis-je, Tiens bon ! »

C'est un passage que j'apprécie car il y a beaucoup d'émotion, Billy est entre la vie et la mort mais il reste courageux, Il y a énormément de suspense particulièrement dans ce passage mais aussi pendant toute l'histoire et dans ce passage on ressent bien le suspense que l'on pourra ressentir pendant l'histoire et c'est pour cela que je l'ai choisi.

Jugement critique sur ce livre : C'est un récit fantastique où intervient le surnaturel mais à mon goût il est un peu court et donc manque de détails, j'aurais aimé qu'il soit plus long et plus descriptifs dans certains passages. Mais malgré tout c'est un livre que je conseille car il a une fin inattendue. De plus il y a beaucoup de passages avec du suspense et beaucoup d'aventures mais aussi des amitiés qui vont se former tout au long de l'histoire, Je recommande ce livre à tous ceux qui apprécient le surnaturel mais aussi le suspense mais c'est pour les lecteurs avertis car il y a des passages qui peuvent paraitre un peu effrayants pour certains.

SYLVER, 4ème A, décembre 2015

Partager cet article
Repost0
17 décembre 2015 4 17 /12 /décembre /2015 19:55

Nom et Prénom de l'auteur:Véronique Duchateau

Illustrateur:Jérome Brasseur

Roman : historique et junior

Titre: Le petit cœur rouge

Éditeur : Artège édition

Collection: livre de poche

Ce roman est intitulé Le petit Coeur rouge. C’est l'histoire d'une jeune fille prénommée Sophie âgée de 15 ans qui va découvrir les héros de guerre qu'étaient ses grands- parents. Avant d'aller chez sa grand-mère qu'elle connait peu, elle redoutait cette semaine de vacances. Mais le grenier de la maison de campagne cache des trésors dans ces lettres anciennes qui étaient envoyées par un soldat pendant la guerre et surtout l'histoire de sa grand-mère et de ce jeune soldat de la guerre 1914-1918 cache bien des secrets. Elle découvre leur correspondance entre sa grand-mère et ce soldat dans les lettres découvertes dans le grenier et dans cette photo de mariage intrigante pour Sophie où on voyait sa grand-mère avec ce soldat. Puis en cherchant pendant cette semaine, elle trouva dans ces lettres que cette relation entre sa grand-mère et le soldat n'étaient pas seulement amicale mais familiale car ce soldat était le premier mari de sa grand-mère, ce que toute sa famille ignorait. Pendant tout ce temps, ce secret était enfoui dans ce grenier mais grâce à Sophie ce secret qu'elle n'aurait jamais imaginé a été révélé.

Sophie avait un rôle crucial dans ce roman qui sans elle ces descendants qui n'auraient jamais découverts ce secret entre sa grand-mère et ce soldat qui était son premier mari . L'aspect de Sophie est qu'elle est petite et blonde habillée d'un chemisier blanc avec de la dentelle. Le caractère de Sophie est comme une jeune adolescente car son âge est de 15 ans qui est l'âge d'une adolescente. Son comportement est curieux car elle va dans le grenier de sa grand-mère sans sa permission. La relation de Sophie entre sa grand -mère est familiale car Sophie est la petite fille de sa grand-mère qui s'appelle Marie.

"Les lettres de Poilus sont innombrables. Quel qu'en soit le destinataire, elles émeuvent. Tantôt empreintes de grande lassitude, plus souvent fougueuse et pleines d'élan patriotique, de Foi tenace et profonde, affectueuse pour leurs proches, elles dévoilent l'âme des combattants. Celles que l'auteur nous propose - même si elles sont imaginées – correspondent exactement à la réalité . En les comparants à celles détenues par le Mémorial de Verdun , elles sont tout simplement vraies et ne peuvent laisser le lecteur indifférent . Le 63e régiment d'Infanterie, unité solidement ancrée dans le Limousin par son recrutement, fait partie de ces régiments ayant combattu durant toute la Grande Guerre sur tous les fronts. Il est dans la Marne en 1914 et dans le Saillant de Saint-Mihiel à Regniéville et à Bois le Prêtre en 1915. Il monte à l'assaut en Artois, à Verdun et à Soissons en 1916. En 1917 , il revient en Champagne et en 1918, il défend avec ténacité Reims. Couvert de gloire , il est décoré de la fourragère aux couleurs de la Croix de Guerre . Enfin , ce sont les femmes qui occupent le centre de cette histoire touchante . On n'en parle pas assez. Et pourtant ..". (p . 9 et 10)

J'ai choisi cet extrait car il est important pour la suite du récit et ça parle de lettres de Poilus ce qui très intéressant pour notre histoire et celle de nos arrière grands-parents au XXe siècle et c'est grâce aux poilus qu'on est encore libre alors il faut s'intéresser à eux.

Je vois sur l'illustration un poilu habillé d'une tenue bleue, une besace rouge et un sac de provision sur son dos et ce poilu a une arme entre les mains et à la ceinture il a un gobelet. En arrière plan apparaît la grand -mère de Sophie et Sophie habillée d'un chemisier avec de la dentelle. Mon avis sur cette illustration est que l'illustration est parfaitement réalisée on voit les personnages principaux.

Mon avis sur ce livre : c’est un magnifique roman jeunesse sur la première mondiale où l'on raconte l'histoire nostalgique d'une dame prénommée Marie qui avait une relation avec un soldat de la première guerre mondiale. Après quelques années ils se perdent de vue et cette dame est devenue la grand-mère de Sophie. La famille de Sophie ne savait rien sur cette relation. Sophie âgée de 15 ans passe une semaine de vacances chez sa grand-mère ce qu'elle redoutait mais en allant dans le grenier de sa grand-mère, elle trouve les lettres du soldat où elle découvre une relation entre sa grand-mère et ce soldat.Une magnifique relation entre une femme et un poilu.

Yann, 4D, décembre 2015

**********************************************************************************************************

Quintin, le 27 janvier 2016

Chère auteure du Petit Cœur rouge,

J’espère que vous écrivez toujours des livres et que ça vous plait.

Votre livre Le petit Cœur rouge, m’a beaucoup plu même si j’aurais préféré que vous parliez un peu plus de Sophie, de sa grand-mère et de Tournevis. J’ai bien aimé votre manière d’intégrer les lettres dans cette histoire et de vous servir des lettres pour rapprocher Sophie et sa grand-mère. J’ai aussi aimé votre manière de raconter l’histoire de la première guerre mondiale.

J’ai été déçue par l’arrivée brusque de Jean Baptiste et sa précipitation pour la demande de mariage qu’il a faite à la grand-mère de Sophie et j’ai préféré les moments tristes de l’histoire comme la mort de Rémi, le moment où Sophie et sa grand-mère sont allées voir le monument au mort,... car ils m’ont beaucoup touchée.

En tous cas l’important c’est que nous y ayons pris du plaisir, vous et nous les lecteurs.

Recevez, chère auteure, l’assurance de ma sincère reconnaissance.

Marine,

Une lectrice qui aime tous les genres de livres.

Partager cet article
Repost0
14 décembre 2015 1 14 /12 /décembre /2015 22:06
DELAFRAYE Emmanuelle, Acteur

Auteur : Emmanuelle Delafraye

Titre : Acteur

Edition : Rageot

Collection : Métis

Illustrateur de la couverture : Jean-Marc Pau

Genre du roman : Aventure

Résumé :

C'est l'histoire de Loïc, un jeune homme de quatorze ans qui rêve d'être acteur. Mais pour cela, il doit travailler dur. Loïc est aussi jaloux de son camarade, Johnny, car il est beau, musclé et amoureux d'Audrey, une de ses amies. Loïc a beaucoup de mal à apprendre les personnages qu'il doit incarner lors de ses pièces car chez lui, ses parents se disputent beaucoup depuis le départ de son frère, Gaël, qui est parti habiter chez sa copine. Un matin, un agent appela Loïc et lui demanda s'il était intéressé pour jouer une scène dans un petit film. Sans hésiter, ce dernier accepta. Mais pour jouer cette scène, il fallait avoir deux acteurs. Il en parla donc à son amie, Audrey, qui alla en parler à son tour à Johnny. Loïc, qui admirait Johnny, serait heureux s'il acceptait. Le lendemain, Johnny alla parler à Loïc pour lui dire qu'il acceptait de jouer avec lui. Il fallait se dépêcher car ils avaient une audition dans trois semaines. Tous les jours, ils répétaient dans le jardin de Loïc. Ce dernier jouait un personnage assez violent, ce qui n'était pas du tout son genre. Peu de temps après, Loïc eut une relation avec sa copine Audrey, qui le motivait pendant ses répétitions. Le jour de l'audition arriva. Loïc et Johnny étaient stressés quand ils montèrent sur scène mais ils réussirent à jouer ce qu'ils avaient répété. Une fois qu'ils eurent terminé, ils sortirent dehors. Le stress retomba d'un coup et ils se mirent à rire. Huit jours plus tard, l'agent de Loïc l'appela et lui annonça la nouvelle : il avait réussi son audition, il était enfin acteur.

Description de Loïc :

Loïc joue le personnage principal dans le livre, il était la plupart de temps agressif à cause de cette dure répétition, il était à l'écoute, respectueux particulièrement envers ses parent mais agressif avec sa tante qui séjournait chez lui, il était social avec ses amis aimait discuter. Loïc est grand, pas très musclé, cheveux long..

Extrait :

« C'est le grand jour. On attend avec Johnny dans un vieux couloir miteux. On ne se parle pas, on évite de se regarder, j'ai de la bile plein la bouche c'est peut-être ça le goût de la peur. L'agent nous a vaguement proposé un café mais il est parti avant qu'on ait eu le temps de répondre. Les gens du casting attendent je ne sais pas qui avant de commencer. Il paraît qu'on est les premiers à passer. » Page 103.

J'ai choisi ce passage car c'est le moment où ils s'apprêtent à passer sur scène, ils ont peur ils ressentent le stress, ils ont peur de passer devant le jury, ils paniquent et surtout car ceci va déterminer si Loïc sera acteur ou non.

Avis sur l'illustration de couverture :

Je la trouve belle, les détails sont présents, on peut le remarquer sur la veste comme sur les photographies dans le magasin, les images sont belles ils représentent ce qu'il veut devenir.

Avis sur le livre :

J'ai trouvé le livre intéressant mais il y a des chapitres qui ne servent à rien, ils n'apportent rien de plus sur le livre. Mais je conseille fortement ce livre, il était palpitent.

Partager cet article
Repost0
7 octobre 2015 3 07 /10 /octobre /2015 15:06

http://www.gallimard.fr/var/storage/images/product/6e5/product_9782070519910_195x320.jpg

Nom/Prénom de l'auteur : Régine Detambel.

Titre du recueil : Solos.

Edition : Gallimard.

Collection : Page blanche.

Ce livre contient six nouvelles : http://www.regine-detambel.com/images/30/extrait_162.pdf

Le nouvel ami de ma mère.

Histoire : On ne sait pas où se passe cette histoire, ni à quelle époque. Les personnages principaux sont une fille et sa mère. La mère de la petite fille a une nouvelle fois rencontré un homme, un mélomane et souhaiterait se marier avec lui.

Extrait choisi: « Le nouvel ami de ma mère était un grand mélomane et grand amateur d'opéra. » P.31

Avis : J'ai bien aimé ce livre mais, il est un peu long pour les personnes qui n'aiment pas lire.

Louis, 4D, 5 octobre 2015

Partager cet article
Repost0
29 septembre 2015 2 29 /09 /septembre /2015 18:10
Detambel, Régine, Des petits riens au goût de citron

Nom de l'auteur: Régine Detambel

Titre du recueil : Des petits riens au goût de citron

Édition : Thierry magnier

Collection : nouvelles

Titres des nouvelles que contient ce recueil :

-des petits riens au goût de citron

-Angelo

-une île flottante

-SMS

-entre chien et loup

-les chaussures blanches

-l'homme de sa vie

-un nombre utile aux sages

-nuages

-la lumière du jour

-voleur de paille

-ciels

Voici deux nouvelles

présentation des petits riens au goût de citron :

L’histoire se passe dans un salon

Époque: contemporaine

Les personnages principaux sont: Magali et une dame

Magali est bavarde. La dame est joyeuse

Voici un passage « Elle demande à maman un citron pressé, sans sucre. » Je choisis ce passage car c’est le moment où elle a une envie de citron comme dit le titre. Page 10

présentation de Angelo:

L’histoire ce passe dans un hôpital.

Époque : contemporaine

Les personnages principaux sont: Éva, l’arrière-grand-mère d 'Éva(Jeanne) et Angelo.

Eva est timide. Jeanne est bavarde et rêveuse. Angelo est heureux

Voici un passage « Passe un aide-soignant qui pousse un chariot:-chaud devant ,que j'aille pas te faire tomber de la soupe brûlante sur les cuisses ! Papote, chaud devant. »

J'ai choisi ce passage car c’est le moment où elle rencontre Angelo . Page 25

J'ai bien aimé ce livre car il nous montre plusieurs aspects de la vie .

Océane G. 4D 28 /09/2015

Partager cet article
Repost0
31 mai 2015 7 31 /05 /mai /2015 18:59

Titre: Chambre 203

Auteur: Cécile Demeyère-Fogelgesang

Edition: Livre de poche

Collection: Hachette jeunesse

Genre: Roman

Thème: histoire de vie

Présentation la première et de la 4e de couverture:

Sur la première de couverture:

- le titre, le genre, l'auteur, l'édition.

- par la fenêtre de la chambre d'hôpital on voit une petite fille aux cheveux noirs qui regarde dehors et à ses côtés un garçon aux cheveux châtains qui la regarde.

Sur la 4e de couverture:

- En haut à gauche il y a le titre, le thème, l'auteur. Au dessous le résumé avec en petit l'image de la première de couverture.

Deux personnages principaux:

Pierre: C'est un élève de CM2 qui est malade d'un cancer. Il vit à l'hôpital depuis quelques mois, il adore le foot et aime une fille de son école. Quelques mois après être entré à l'hôpital il rencontre Laura dont il tombe amoureux mais il ne le lui dit pas. Mais Laura meurt le dimanche 3 septembre 2000 à 4h30 !

Laura: Laura est une fille du même âge que Pierre, qui est un très bon ami pour elle. Elle est très malade et passe ses journées couchée au lit, et le dimanche 3 septembre 2000 à 4h30 !

Les grandes caractéristiques de l'écriture:

C'est un vocabulaire familier. (Page n°15, 75) exemple du vocabulaire recherché: " On s'est pris un drôle de savon... mais bon... les savons, on a l'habitude [...] Je m'embête aujourd'hui, JE M'EMBETE ! »

Ce que vous auriez changé à ce livre si vous en aviez la possibilité:

Je ferais parler Pierre avec un vocabulaire de son âge, car on ne perçoit pas l'enfant qu'il est. Il parle avec un langage très soutenu et recherché, du coup on à du mal à s'identifier au personnage.

Avis sur ce livre:

J'aime bien ce livre parce qu'il exprime les impressions et sentiments d'un enfant de CM2, malade et qui vit à l'hôpital. Mais ce qui gâche tout, c'est la façon dont-il s'exprime, c'est beaucoup trop recherché pour un enfant de son âge.

Solenn, 4eB, juin 2015

***************************************************************************************************************************

Titre: Chambre 203

Nom de l'Auteur: Cécile DEMEYERE-FOGELGESANG

La collection: Le Livre de Poche

L'Editeur: HACHETTE Jeunesse

Le Genre: Roman d'aventure

C'est l'histoire de Pierre, 9 ans quand il rentre à l'hôpital, les examens disent qu'il est atteint d'un cancer. Alors Pierre écrit sa vie à l'hôpital et ses premiers symptômes. Pierre qui ne savait pas qu'il avait une maladie, la voit sur les visages de ses parents et ça le rend triste, jusqu'au jour où l'infirmière de Pierre lui change de chambre et le met dans la chambre 203. Dans cette chambre, apparait Laura qui est aussi atteinte d'un cancer. Malgré leur maladie, ils deviennent très complices et se racontent toutes leurs aventures d'école... Jusqu'au jour où le verdict tombe : Laura décède. Pierre ne l'acceptant pas, décide de se battre contre sa maladie en pensant à Laura qui envisageait de faire sa vie avec lui et d’avoir un tas d'enfants. Un jour, sa mère vient le voir pour le prévenir qu'il a un rendez-vous avec son docteur. Pierre inquiet se doute de quelque chose et il a raison car il a réussi à se battre contre sa maladie et il est guéri. Alors Pierre reprend sa vie d'avant et retourne à l'école, revoit ses copains et repère une fille qui s'appelle Léa et Pierre a un sentiment amoureux pour elle et elle supporte la même équipe que lui donc il est content et remercie infiniment ses copains car ce sont eux qui l’ont aidé à combattre sa maladie.

Le Personnage principal, Pierre 9 ans, adore le foot. Atteint d'un cancer, il se trouve dans la chambre 203 avec Laura et ils sont devenus très complices et même amoureux mais Laura décède à cause de son cancer. Donc Pierre va se battre pour guérir mais aussi pour Laura. Jean est le meilleur ami de Pierre et fait presque partie de sa famille, Les parents de Pierre aident leur fils à combattre sa maladie, Clémence sa sœur est très jalouse quand Pierre a des cadeaux et pas elle, sa tante est très proche de Pierre et le rassure ...

Extrait choisi : ”Et je m'en veux un peu de lui avoir gâché sa joie. Mon cœur se serre. Il faudra bien des forces pour arriver à vivre quand je ne serai plus là. Alors ce n'est pas le moment de lui donner des fausses espérances. Papa aussi a l'air drôlement déçu. Je ne sais pas quoi leur dire. Ils me regardent en silence. Je sens bien qu'ils aimeraient tant que je leur donne un petit espoir. Je ne peux pas. Et ça me brise le cœur. Je détourne les yeux vers ma fenêtre. Les grands arbres déjà tout roux s'agitent dans le vent. Il me semble que j'aperçois une petite silhouette brune en chemise de nuit perchée sur une grosse branche, juste à la hauteur de ma chambre. Laura... Je ne te laisserai jamais tomber! On se retrouvera !

Sur la couverture, l’illustration montre Pierre avec Jean dans sa chambre d'hôpital et je la trouve bien car ça décrit l'histoire

Mon avis est que le livre est très bien je le conseille à tout le monde car c'est une très bonne histoire et que cette histoire raconte une vie que personne ne voudrait avoir mais elle est très touchante car il va perdre son amoureuse et en se battant, il va réussir à vaincre sa maladie

Alexis, 4D, décembre 2015

Partager cet article
Repost0
23 octobre 2014 4 23 /10 /octobre /2014 19:16

Nom et prénom de l'auteur: Du Maurier Daphné

Titre du recueil: Les Oiseaux et autres nouvelles à faire peurles-oiseaux-et-autres-nouvelles-a-faire-peur-253997.jpg

Edition: Hatier poche

Collection: Classiques et compagnie  

Titres des nouvelles que contient ce receuil: Les Oiseaux, La peur, La Dérive, L'inhabitable

ABECEDAIRE:

A. Afrique " Eh bien ! voici ce qui m'est arrivé sur cette terre d'Afrique " page 23, La peur.

B. Brisette " Il soufflait une brisette de force 2, orientée nord-est, elle prenait donc la voile par le travers et c'était bien le départ de plage le plus rassurant que l'on puisse imaginer." page 79, La Dérive.

C. Cruel " Ils revenaient à l'assaut, frôlant ses mains, sa tête, leurs petits becs cruels aigus comme des pointes de fourchette ." page 28,Les Oiseaux.                                                                        

D. Dériveur " Éric prit sa pagaie et vira de bord en pagayant puisque son dériveur immobilisé n'était  pas manœuvrant." page 85, La Dérive.

E. Europe " Peut-être qu'ils sont aussi en difficulté, dit-il, peut-être que c'est la même chose dans toute l'Europe." page 74, Les Oiseaux.

F. Fusil " À quoi bon un fusil contre un ciel couvert d'oiseaux ?" page 47, Les Oiseaux.

G. Glycine " Un pavillon de banlieue en pierre meulière, tapi derrière un rempart de glycine et de lilas, mon rêve de toujours !" page 100, L'inhabitable.

H. Hiver " Et le ciel se rapprochait des eaux, monstrueusement gonflé de nuages semblables à ceux d'un crépuscule d'hiver." page 88,La Dérive.

I. Ivre "A la fois lucide et sonné, drogué de cette peur, ivre de sa propre folie de s'être perdu dans cette marmite d'épouvante" page 90, La Dérive.

J. Jill " C'est Jill, dit la femme, émue par le cri et s'asseyant dans son lit. Va voir ce qu'elle a." page 29, Les Oiseaux.

K. Kilos " Les caissons étanches s'étaient remplis d'eau, ce qui devait donner au bateau un poids supplémentaire de quelques centaines de kilos impossibles à déplacer." page 96, La Dérive.

L. Lieues " Dans ce trou incendié par le soleil entre quatre monts de sable, tandis que l'écho inconnu nous jetait, à deux cents lieues de tout village français, le battement rapide du tambour." page 17, La peur.

M. Mer " Il aimait viscéralement la mer, donc la respectait et la craignait parce qu'il savait tout de ses humeurs changeantes, capricieuses, et si souvent dangereuses." page 83, La Dérive.

N. Nat Hocken " Nat Hocken, ancien combattant et blessé de guerre." page 23, Les Oiseaux.

O. Oiseaux "Les oiseaux, en nombre considérable, attaquent tous les passants et ont déjà lancé leur assaut sur les bâtiments, mais ceux-ci devront être rendus impénétrables." page 54, Les Oiseaux.

P. Peur " La vraie peur, c'est quelque chose comme une réminiscence des terreurs fantastiques d'autrefois." page 15, La peur.

Q. Queue de cheval " Avec ses cheveux blonds si flous retenus par un élastique en une soyeuse queue de cheval "Page 81, La Dérive.

R. Risque " Mais au milieu de cette radieuse journée de printemps, Éric ne prévoyait ni menace de danger ni risque mal calculé." page 83, La Dérive.

S. Submergé "Juliette était là en effet, submergée sans cesse par des montagnes d'eau grondante ; prise au piège et mise en cage dans ce bocal de cauchemar. » page 94, La Dérive.

T. Trêve " Cela expliquait la trêve : les oiseaux montaient à l'assaut avec la marée." page 58, Les Oiseaux.

W. Wight " A l'île de Wight avec un peu de chance. À environ 200 km d'ici." page 84, La Dérive.

V. Vague " Éric eut alors la présence d'esprit de saisir l'écoute qui traînait dans les flots et de la nouer autour de sa cheville pour être relié à son épave si une vague devait l'emporter." page 93, La Dérive.

Y. Yeux " Derrière ces becs pointus, ces yeux perçants, les dotant aujourd'hui d'un tel instinct pour détruire l'humanité avec toute l'adroite précision des machines." page 75, Les Oiseaux

Avis sur le livre: J'ai apprécié les nouvelles de ce livre, elles étaient toutes très passionnantes et captivantes. Mais l'histoire est parfois un peu triste pour la nouvelle "La Dérive".

Pauline H, 4B, 23/10/ 2014

*************************************

Nom et prénom de l’auteur : Daphné de Maurier

Titre du recueil : Les Oiseaux et autres nouvelles à faire peur

Edition : Albin Michel

Collection : Hatier Poche

Titre des nouvelles que contient ce recueil : La Peur, les Oiseaux et la Dérive

Les Oiseaux

L’histoire se passe en Angleterre en 1900. Les personnages principaux sont Nat, ayant participé à la Seconde Guerre mondiale, sa femme, ses enfants Johnny et Jill, Jim le fermier, Mrs Trigg et Mr Hocker son mari. « Le cadavre de Jim était étendu dans la cour… ou ce qu’il en restait. »(p.69) J’ ai choisi cet extrait car il montre bien la férocité des  oiseaux.

La Peur

 L’histoire se passe dans une maison en1882. Les personnages principaux sont un vieux chien tout poilu, un vieil homme barbu, le narrateur interne et le fantôme. « Et soudain, tous ensemble, nous eûmes une sorte de sursaut : un être glissait contre le mur du dehors vers la forêt […] ; puis soudain une tête apparut contre la vitre du judas, une tête blanche avec des yeux lumineux comme ceux des fauves. » (p.21) J’ai choisi cet extrait car c’était le passage qui me faisait le plus peur.

La Dérive

L’histoire se passe sur un voilier en côte normande en 1990. Les personnages principaux sont Juliette, une jeune fille et Éric, un jeune homme. « C’est en vain qu’Éric tenta désespérément, logiquement malgré tout, d’arracher Juliette à la noyade sous cette carcasse de 120 kg de plastique qui collait aux flots. » (p.94, 95) J’ai choisi cet extrait car c’est celui qui illustre le mieux le titre.

J’ai trouvé le livre passionnant et avec beaucoup de suspense.

Léa L. P 05 octobre 2015

Partager cet article
Repost0
16 octobre 2014 4 16 /10 /octobre /2014 10:14

Nom puis prénom de l’auteur : DUMAS Alexandre 8990009_4022316.jpg

Titre de la nouvelle : Les frères corses

Edition : Nathan

Collection : carrés classiques collège

ABECEDAIRE :

A. avocat « Je compris alors qu’il fût parti pour Paris dans l’intention de se faire recevoir avocat. » Page 24

B. Bastia « Allez sans crainte d’Ajaccio à Bastia,… » Page 16

C. Corse « La Corse est un département français ; mais la Corse est encore loin d’être la France. » Page 16

D. duel  « Mais attendez au moins l’issue du duel pour envoyer cette lettre. » Page 147

E. Emilie « Mais entre donc, ma chère Emilie, disait M. de Château-Renaud ; tu ne te démasqueras pas si tu veux. » Page 104

F. fusil « A propos, ajouta-t-il en se retournant vers moi et en rejetant sur son épaule son fusil qu’il venait d’armer, à vous l’honneur. » Page 61

G. Giordano « C’est convenu ; maintenant, monsieur, c’est nous qui avons apporté les armes, continua le baron Giordano, c’est à vous de les charger » Page 129

H. hospitalité « Mais demandai-je, n’y a-t-il pas d’inconvénient à ce que j’aille demander l’hospitalité à une femme ? » Page 18

I. île « Je suis une espèce de production de l’île,… » Page 28

J. jumeaux « Ne savez-vous point que nous sommes jumeaux ? » Page 36

K.

L. Lucien « Lucien ne m’avait pas trompé. » Page 32

M. maquis « Aussi avais-je pris un guide de peur de m’égarer dans les maquis. » Page 17

N. Napoléon « Ce poignard a été donné à un Napoléon de Franchi par Sampiero lui-même. » Page 31

O. Orlandi « Enfin, les gestes d’Orlandi devinrent moins fréquents et plus énergiques ; sa parole elle-même sembla s’alanguir ; sur une dernière observation, il baissa la tête ; puis enfin, au bout d’un instant, tendit la main au jeune homme. » Page 60

P. pistolet « Il n’a jamais touché à un fusil ni à un pistolet. » Page 63

Q.

R. rixe « Et combien d’existences ont payé pour cette rixe ? » Page 41

S. Sollacaro « Ce jour-là, j’allais de Sartène à Sollacaro. »

T. terreur « On ne peut se faire une idée du sentiment de terreur involontaire avec lequel je regardais ce jeune homme,… » Page 150

U.

V. vendetta « C’était la première fois que je voyais ces fortifications domestiques ; mais aussi il faut dire que la province de Sartène est la terre classique de la vendetta. » Page 18 (la  vendetta est un règlement de  compte entre deux familles.)

W. /X./ Y.

Z. Zama «  Et le jeune homme leva les yeux au ciel comme dû le faire Hannibal à la bataille de Zama. » Page 39 (Le général carthaginois Hannibal perdit, à Zama, la deuxième guerre punique contre Rome.)

Mon avis : J’ai trouvé le livre  instructif car il nous apprenait les mœurs et la vie habituelle des corses au XIXème  siècle et tragique car l’un des frères jumeaux meurt. Le narrateur raconte à la 1ere personne c’est donc un narrateur intérieur ; son point de vue est personnel et donc subjectif.

B. Ronan   4B                                                                                                      15/10/201  

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : LIRELIRE
  • : Ce blog est destiné à recevoir et à diffuser vos avis de lecteurs à propos des livres que vous avez choisis (élire) et lus (lire)
  • Contact

licence et trace carbone

Lirelire   Josiane Bicrel est mis à disposition selon les termes de la licence creativecommons by-nc-sa/4.0

Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions 

Lirelire est neutre en carbone.

 

Rechercher

Classement Alphabétique Des Auteurs