Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 janvier 2014 7 12 /01 /janvier /2014 16:02

 

Titre : Le Loup de Manigod
Auteur : Françoise GRARD
Edition : Maxi Livres 51PNHEAHQHL.jpg
Genre : roman

 

 

Résumé

Mathilde, son frère Louis et son ami Frédéric, passent leurs vacances à Manigod, vallée des Alpes où le soleil est au rendez-vous.

Dans l’hôtel des Sommets, où ils résident, deux petits garçons, au regard triste, Ambroise et Gabriel, sont en danger. Le Docteur Desroy, qui est propriétaire d’une clinique en faillite, a enlevé les enfants à leur maman qui est hospitalisée.

Aidée de Louis et Frédéric, Mathilde va essayer de résoudre l’énigme et va sauver les enfants en  les éloignant du Docteur Desroy qui va mourir dans un accident de voiture.

Ambroise et Gabriel sont heureux de retrouver leur maman et remercient chaleureusement Mathilde.

 

 

Abécédaire

A  venture                 Les enfants vivent une réelle aventure 

B alançoire               Ambroise et Ange jouent à la balançoire. 

C  halet                      maison de montagne 

D octeur Desroy       un des personnages principaux du roman, comparé au  « loup » 

E nigme                     Mathilde, Louis et Frédéric doivent comprendre pourquoi les enfants sont tristes.

Famille SALLERET     Nom de famille de Mathilde, Louis et leurs parents
G ourde                          élément indispensable pour partir en randonnée
H ôtel des sommets    endroit où les enfants passent leurs vacances
I magination                  Mathilde et les enfants doivent faire preuve d’imagination.
J oie                               sentiment éprouvé par tous quand Ambroise et Gabriel ont retrouvé leur maman
L ampe                         autre élément indispensable dans le sac de randonnée
M ontagne                     L’histoire se déroule dans les Alpes.
N ature                          Les enfants profitent de la nature lors des randonnées.
O rage                            Un orage éclate lors d’une randonnée, les enfantss’étaient trompé de destination et n’avaient pas trouvéde refuge.
P ique-nique                Repas idéal lors des randonnées
Q uiproquo                   Les enfants se sont perdus car il y a eu quiproquo sur le plan.
R andonnée – refuge  Les enfants recherchaient un refuge lors de la randonnée.
S uspense                    Beaucoup de suspense dans le livre, Mathilde allait-elle                          sauver Ambroise et Gabriel ?
T raîneau                     Ambroise et Gabriel se cachaient derrière un traîneau.
Utile                              « Joindre l’utile à l’agréable ». Pendant les vacances, moment agréable, les enfants se sont rendus utiles.
V acances                    L’histoire se déroule pendant les vacances.
Z ouaves                       Louis et Frédéric font les zouaves dans la piscine de l’hôtel.

 

11 janvier 2014 – Marc-Antoine – 4ème C

dyn005 original 333 79 gif 9088acd107a2d031b8ed3a052b4d8f9

 

Auteur : Françoise Grard

Illustrations ; Hélène Usdin

Editeur : Actes Sud junior

Collection : Les premiers romans. Cadet polar


Une jeune fille ,Mathilde a notre âge . Elle a un frère qui s'appelle Louis. Un jour, ils partent en vacances avec leur ami Frédéric, ils espèrent trouver le soleil mais non. Mathilde rencontre deux jeunes garcons Ange et Ambroise . c'est étrange : ils ont peur. Pour les sauver, Mathilde doit affronter le loup en haut de la montagne. Pour cela, ils dorment tous à l'hotel et le lendemain matin, Mathilde va affronter le loup...

J'ai bien aimé ce livre il n'y a pas de mots difficiles .


La dédicace de l'auteur

Pour écrire ce roman, le deuxième tome de la série qui met en scène Mathilde, Louis et Frédéric, j'ai été très tentée de prendre pour cadre un pays cher de Haute-Savoie, la vallée de Manigod. Dans ce cadre idyllique, m'est venue l'idée de confronter mes héros aux agissements sournois d'un médecin offrant toutes les apparences de la respectabilité. Une fois de plus, c'est l'intuition de Mathilde, plus qu'une déduction objective, qui va les lancer au secours de deux enfants livrés à la malveillance d'un homme au bord de la faillite et qui profite de l'influence déloyale qu'il exerce sur leur mère pour les entraîner dans sa fuite.
Les héros doivent alors faire la preuve de la malhonnêteté du Docteur Desroy, alors que celui-ci est protégé par la considération générale.
La situation de Mathilde et de ses deux compagnons n'est pas rare : leur condition d'adolescents les laisse sans crédit auprès des adultes. Si forte que soit leur conviction, elle ne fait pas le poids avec l'autorité médicale. Ils doivent donc se battre seuls pour sauver Ambroise et Gabriel. Finalement, seule une fuite hasardeuse, la nuit, sur les sentiers de montagne, tandis que «le loup» est à leur trousses, leur permettra d'arriver à leurs fins.
Car c'est par compassion et solidarité pour «plus petit que soi» que Mathilde trouvera en elle la force et l'opiniâtreté qu'elle n'aurait pas eues pour sa propre sauvegarde.


Françoise Grard


La présentation de l'éditeur

Ce n'est pas parce que l'on passe ses vacances au fond d'une vallée retirée des Alpes que l'on n'a aucune chance d'y rencontrer mystère et aventure : Mathilde et Frédéric ont fort à faire, cet été-là, pour percer le secret d'un inquiétant médecin et aider deux jeunes enfants aux yeux tristes. Au détour des sentiers de randonnée, le danger les guette...

Margaux, 5B, 3 mai 2009

Partager cet article
Repost0
4 janvier 2014 6 04 /01 /janvier /2014 20:44

Titre : L'Ordinatueur
Auteur : Christian Grenier
Editeur : Rageot
Collection : Heure Noire

Présentation de l'éditeur
Programmer pour tuer ? L' " Omnia 3 ", un ordinateur très sophistiqué, totalise déjà six victimes. L'inquiétante machine est-elle seules responsable de cette incroyable série de meurtres ? Logicielle, jeune inspectrice au surnom prédestiné, en doute. Mais derrière l'écran se cache un adversaire aussi inattendu que dangereux...

Mon bilan de lecture
Le nouvel ordinateur, l'Omnia 3, est un ordinateur dernier cri. Programmer pour tuer ? Peut-être car 6 victimes sont mortes d'un arrêt du coeur devant l'Omnia 3. Etrange, non ? Logiciel, un jeune ingénieur, enquête sur cette cruelle machine à tuer. 

Anthony 5A 20/12/2008

 

 

TITRE : L’ORDINATUEUR

-Auteur : Christian Grenier

-Edition : Rageot

- Genre : Roman policier

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Résumé :Logicielle, inspectrice de police, mène une enquête avec ses deux acolytes Maxime et Germain sur six morts mystérieuses devant  un ordinateur dernière génération appelé l’OMNIA 3. Ces morts ont causé à l’OMNIA 3  une funeste réputation, il est surnommé l’ordinatueur. Logicielle découvre que chacune des victimes a utilisé un programme pirate nommé LTPG. Celle-ci finit pas s’en procurer un et réussit à télécharger le programme LTPG, mais elle ne se doutait point que grâce à ce programme elle allait découvrir la vérité.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Les cinq mots : Suspense : […] : pourquoi Sauzon avait-il utilisé un code accès ? (Pg.47)

                           Basculement : […] –Que veux-tu dire ? Explique-toi.

                                                             Achille se leva. Ou plutôt l’image sous laquelle Achille avait voulu s’immortaliser quitta le confessionnal. Sa silhouette se dirigea vers la sortie de la chapelle. Se noyant dans la clarté des vitraux, elle s’estompa, tel un fantôme. Et Logicielle réalisa que c’en était un. (Pg.209)

                            Mystère : […] Un ordinateur peut-il être un tueur ? (Pg. 5)

                            Peur (avec les personnages) : […] – Max, ne fais pas de bêtises… Max ? (Pg.189)

                            Surprenant : […] – Je te souhaite la bienvenue, Logicielle. Viens, je t’attendais.(Pg.217)

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 Si je devais publier ce livre je le ferais car ce livre est très facile à lire, tout au long de l’histoire l’intrigue est merveilleusement bien menée, ce qui fait que l’on ne s’ennuie jamais, Christian Grenier arrive à nous captiver et nous berner tout au long de l’histoire, on voudrait savoir qui est le coupable et l’auteur nous procure une impatience d’arriver à la fin de ce livre car on est très loin de se douter de qui est le coupable avant la révélation. C’est un livre que je recommanderais à tout le monde parce qu’il est intriguant et mystérieux mais pourtant très simple à lire. Malgré le premier aspect de ce livre qui peut paraître un peu banal à cause de ses morts il est très bien , et le dénouement est heureux et très surprenant.

Attention : Lire le résumé avant de réaliser le mot croisé.

MOTS-CROISES.jpgBaptiste B 4 C décembre 2013


Partager cet article
Repost0
9 décembre 2013 1 09 /12 /décembre /2013 20:00

Titre : Coups de théâtre

Auteur : Christian Grenier

Edition : RageotCoups-de-theatre.jpg

Genre : Roman Policier Jeunesse

Le sujet du livre est le théâtre. L’histoire se passe lors d’une représentation de théâtre, lors du lever de rideau le corps de Mathilda est découvert avec un couteau dans le dos. Au début, tout le monde croit que cela commence comme ça mais elle a belle et bien été assassinée. Pourtant Mathilda était au milieu de la scène donc sauf si le tueur sait voler, le meurtre est impossible. Le lieutenant Germain (ou Germain Germain Germain comme on l’appelle) aidé de Marie Laure Giselle (appelée Logicielle à cause de sa passion pour l’informatique) vont interroger metteur en scène,  perchiste, machiniste… Jusqu'à trouver le meurtrier pour le lever de rideau.

 J’ai appris les métiers de chacune des personnes du théâtre.

  - Haletant car tout le long du livre on apprend de plus en plus de choses sur le passé des comédiens.

- Long car il y a quelques longueurs.

- Innovant car ce thème n’est pas beaucoup utilisé par les écrivains.

 - Choquant car la fin est choquante

- Bon car dans l’ensemble le livre est bon malgré quelques longueurs.

 Si je devais publier ce livre je le ferais passer à la pub de la télé pour donner envie aux gens de l’acheter. Je le mettrais dans toutes les grandes librairies et je serais là pour le faire dédicacer.

                                                                                                                                  Nicolas C. 4A      

utlign1


Titre : Coups de théâtre.                                             

Auteur : CHRISTIAN GRENIER.

Edition : Rageot.

Genre : « Coups de théâtre », est un roman policier.

« Coups de théâtre » raconte l’histoire de Germain, inspecteur de police, et de la jeune Laure-Gisélle dite « logicielle », tous les deux enquêtent sur le meurtre de Matilda une actrice travaillant dans le fameux  « théâtre du crime » tuée en direct d’un coup de couteau.

 

Ce livre m’a donné quelques informations sur l’organisation du théâtre, par exemple on apprend que dans le théâtre, il y à le côté jardin qui se situe à gauche de la scène, et le côté cour à droite (p.53).

Les mots représentatifs de ce roman sont, à mes yeux le suspense (il y a beaucoup de retournements de situation), la pression, du dialogue, de l’intrigue.

J’accepterais de publier ce livre, il y a vraiment beaucoup de suspense, on se plonge facilement dans l’histoire, le héros est  attachant du fait qu’il est  mystérieux, on a l’impression que Germain est le seul personnage doué de logique.

Le narrateur nous laisse le temps d’essayer de deviner qui est le meurtrier et pendant toute la lecture, on se pose la question : comment se passera le dénouement ?  « Coups De Théâtre » est un livre que je recommande aux amateurs de romans policiers.

Maxime 4C, 19/12/2013        

Partager cet article
Repost0
12 avril 2013 5 12 /04 /avril /2013 16:35
Titre: Le Baume Du DragonLeBaumeDuDragon.jpg
Auteur: Silvana Gandolfi
Edition du Panama
Genre: roman d'aventures et récit de voyage
Thème principal : recherche d’un lac perdu au cœur de l’Himalaya pour annuler l’effet d’un produit
RésuméAndrew, la cinquantaine, marié, vendeur de wc, mène une vie ennuyante et désespérante. Mais cela va vite changer. Pendant un voyage au Népal, Andrew se promenait dans un quartier et tomba nez à nez avec un Sadhu, vieux sage vivant d’aumône dans la rue. Celui-ci était aveugle. Il révéla à Andrew que sa petite fille était en fait la kumari, une déesse qui s’incarne dans une petite fille sans aucun défaut et qui est enlevée à sa famille dès son plus jeune âge. Le vieux Sadhu prend peu à peu confiance en Andrew et lui confie ce qu’il envisageait de faire avant d’être aveugle. Dans sa jeunesse, il était expert en remèdes et un jour il dénicha le Baume du Dragon. Andrew s’apprêtait à partir lorsque l’aveugle lui demanda de donner à la kumari ce baume qu’il tenait dans sa main. Andrew accepta. Enfin une aventure! Cependant il ne put accéder au palais de la kumari. Curieux de l’effet de ce baume, il le mangea. 
Son voyage terminé, de retour à Londres, il prit conscience de l’effet du  baume: il rajeunit ! Mais le miracle tourna au cauchemar: il redevenait un enfant ! Après réflexion il décida de retourner au Népal pour tenter de consulter la kumari.
C’est grâce à elle qu’ il obtint une information cruciale lui permettant de retrouver son âge normal. Cependant il tomba amoureux de la Kumari…
Extrait : Le sadhu fouilla dans les larges plis de ses loques et en sortit un petit paquet de chiffons sales, qui dissimulait à son tour un pot en terre.
« Là dedans, dit-il gravement, il y a un remède que je dois remettre à ma petite fille le plus vite possible. C’est moi qui l’ai préparé, à l’époque où j’y voyais encore. Je me suis mis en route pour le lui apporter, mais l’état de mes yeux a empiré. Et maintenant que je suis aveugle, je ne sais plus que faire. » (p.15) 
 J’ai choisi ce passage car c’est à partir de celui-ci que l’histoire commence vraiment. C’est un des buts principaux de cette histoire et le début d’une nouvelle vie pour Andrew.
Léo T, 5C, avril 2013
 
Partager cet article
Repost0
12 mars 2013 2 12 /03 /mars /2013 16:14

Auteur : Gudule

Titre : Au Gringo’s bar

Éditions : Syros jeunesse

Date: 1998

Collection: souris aventure

Genre : roman d’aventure et voyage

Thème : Sauvetage d’un singeau-gringo-s-bar-gudule-9782748501698.gif

Sujet :

Matt est embarqué par ses parents en Équateur mais lui a 14 ans, il ne veut pas passer ses vacances avec son père et sa mère. Heureusement au Gringo’s bar (un lieu paradisiaque) il fait la connaissance de José, un indien de son âge .Tous deux vont se lancer dans des aventures dangereuses pour ramener un singe dans son habitat naturel, la selva, dans la forêt amazonienne.

Passage remarquable ( p83 à 84)

S’il n’est pas originaire de la tribu, ils le vireront sans pitié, explique t-il, reprenant à son compte les propos du présentateur. Les singes sont presque aussi racistes que nous tu sais…

L’Indien serre les poings :

-S’ils lui font des misères, gare à eux! Le singe atteint la troupe, il n’a pas l’air menacé, heureusement .Ses congénères le laissent approcher avec indifférence. Les autres singes tentent de lier connaissance. Matt serre la main :

-Mission accomplie ! Murmure t-il, tout ému.

Jugement personnel

J’ai bien aimé le livre pour ses aventures et actions

 Loïc, 5C, mars 2013

 

Partager cet article
Repost0
20 janvier 2013 7 20 /01 /janvier /2013 19:16

INDICATIONS BIBLIOGRAPHIQUE

Auteur: Christian Grenier big-bug-christian-grenier-9782700229561.giftitre: Big Bug
Edition: Rageot
Collection: Heure noire 

GENRE Roman policier

THÈME PRINCIPAL Guy Gata un informaticien , à été assassiné dans son appartement , ce sont  Logicielle et Max deux policiers qui on été mis sur cette affaire.


En allant interroger les collègues de Gata,  Max et Logicielle se rendirent compte qu'il utilisait les ordinateurs de sa société pour faire de gros calculs,  mais à quoi cela pouvait-il lui servir ? En  fouillant dans sa vie, les deux policiers se rendirent compte que chez lui il n' y avait plus aucune affaire personnelle, plus aucun de ses disques  durs n'était à sa place, plus de photo de son passé, juste une photo de cette femme asiatique. Personne ne la connaissait, elle était comme un fantôme. 

Mais en fouillant, les enquêteurs trouvèrent d'où elle venait et pourquoi Gata la
protégeait. Une chose leur restait inconnue : maintenant que Gata est mort, où est-elle ?

CHOIX D'UN PASSAGE REMARQUABLE

"Dix minutes suffirent à Logicielle pour fouiller le contenu des mémoires. Leurs données concernaient exclusivement l'entreprise.
Quel genre de calcul Gata avait-il pu exiger de si gros ordinateurs dont son micro ne contenait aucune trace ?
-Les dernières modification on eu lieu se matin à 8 h 10, là encore l’assassin nous a doublés.
-Max ! ça y est j'ai découvert ce que je cherchais , l’assassin a oublié un détail , une clés USB."

JUGEMENT CRITIQUE PERSONNEL

J'ai apprécié la mise en place de l'intrigue ainsi que le suspense. Ce qui m'a déplu, c'est que l'histoire est faite de répétitions et d'idées trop peu développées. 
Malgré tout c'est un livre agréable, assez facile à lire.

Marie-Reine, 4C, Janvier 2013

Partager cet article
Repost0
16 janvier 2013 3 16 /01 /janvier /2013 17:48

INDICATIONS BIBLIOGRAPHIQUES :

Auteur : Gudule

Titre : La fille au chien noir28348486_5681074.jpg

Edition : Livre de poche jeunesse

GENRE : Je dirai que c’est plutôt un roman d’amour.

THÊME PRINCIPAL : Alex, un jeune garçon de 4ème n’a aucun ami. Il trouve chaque soir du réconfort près d’un chien errant. Mais un jour, ce chien meurt. Cependant, il va revivre dans les rêves d’Alex, avec la fille parfaite aux yeux d’Alex.

LE SUJET : Alex est un jeune garçon de 4èmetrès intelligent. Tout le monde se moque de lui. Il se fait souvent insulter, et n’a aucun ami. Puis un jour, il rencontre un chien errant, qui va devenir son ami. Hélas, les parents d’Alex ne veulent pas de ce chien chez eux. Alex a peur car l’hiver arrive et le chien reste dans le froid. Hélas, le chien meurt, et Alex se retrouve seul, il commence donc à imaginer la fille de ses rêves et à la dessiner sur son journal. Un soir, alors que des élèves de sa classe veulent le frapper, la fille de ses rêves et Vador, le chien qui est décédé apparaissent et le défendent. Comment est-ce possible ?

CHOIX D'UN PASAGE REMARQUABLE D’UNE DIZAINE DE LIGNES :

"A-t’il réalisé que ses agresseurs ne le tenaient plus ? Non, il était trop stupéfait pour ça. Un seul mot est parvenu à son esprit, un seul. Un mot inouï. Un nom. Vador.

Un souffle chaud sur sa main le tire de son hébétude, ainsi qu’une voix féminine, maintenant de toute douceur :

-          Tiens, remets vite tes lunettes !

Il obéit avec des gestes d’automate. Retrouve l’usage de la vue. Et manque d’avaler sa langue. Longs cheveux noirs, silhouette étroite, gracieuse, altière. Visage triangulaire pourvu de pommettes hautes. Regard sombre, un rien ironique…Bon sang, il la connaît cette fille ! Il ne connaît même qu’elle ! C’est celle qu’il a imaginée quelques jours plus tôt, et si imparfaitement dessinée.

Et à son côté…à son côté…

Non, ce n’est pas possible. Alex rêve. C’est ça, il rêve. Il doit s’être évanoui ou quelque chose de ce genre…

Pourtant, la truffe tiède qui cherche ses doigts semble si réelle !

-          Va…Vador ?"

 (Page 64-65) J’ai choisi ce passage, car c’est à ce moment qu’Alex rencontre la fille de ses rêves et retrouve Vador, son ami, le chien décédé un peu plus tôt.

 

JUGEMENT CRITIQUE PERSONNEL : J’ai vraiment beaucoup aimé ce livre. Au début j’ai eu du mal à accrocher et puis après j’ai continué et j’ai adoré. C’est un peu fantastique et le fait qu’Alex rencontre la fille de ses rêves et retrouve son ami, c’est génial. Je le conseille pour tout le monde… Je pense qu’il peut plaire à n’importe quel lecteur.

Emmanuëlle, 4C, janvier 2013

 

Partager cet article
Repost0
10 janvier 2013 4 10 /01 /janvier /2013 17:55

Auteur : Gudule

Titre : Ma sœur la princesse

Edition : Lire c’est voyager, 20069782917460450_1_75.jpg

 Genre :Roman

 Thème principal : deux jeunes filles ont gagné un voyage dans un pays partagé entre le luxe et la misère.

Le sujet : Louna et Agathe ont gagné à un concours à la radio. Elles ont gagné une semaine dans un palais au Zakoustan. Ce palais est, en fait, un hôtel où le prince Andros a débarqué. Un soir, alors que sa sœur est sortie, Agathe aide le prince à s’échapper de sa chambre car il se trouve surprotégé. Pour qu’il puisse aller dehors, elle le déguise en sa sœur. Et la ruse fonctionne ! Le prince, enfin sorti, veut visiter le pays qu’il gouvernera. Il y découvre la misère, les bidonvilles, et les gens affamés, obligés de fouiller les poubelles pour se nourrir. Agathe et le prince vont aider une femme à sauver son bébé : ils l’emmènent à l’hôpital. Arrivé ensuite à l’hôpital, le père de l’enfant, un résistant, leur demande de les aider, lui et les autres résistants à renverser le premier ministre.

Cette demande va les mener jusqu’au palais où ils seront emprisonnés puis libérés. Ils renverseront finalement le premier ministre qui gouvernait à la place du roi qui était déprimé (et qui ne s’occupait plus de son royaume).

Ils seront acclamés et le pays sera alors gouverné de manière plus juste, les habitants ne vivront plus dans des bidonvilles car le prince deviendra roi à la place de son père.

 

un passage choisi  :

 "Le prince a ouvert la portière et je me suis engouffrée à l’intérieur. Mais, comme il s’apprêtait à entrer à son tour, une femme l’a retenu par la jupe en criant :

« Pitié ! Pitié ! »

Elle tenait un bébé dans ses bras enveloppé d’une couverture.

« Ma petite Dili est très malade ! sanglotait- elle. Si on ne la soigne pas tout de suite, elle va mourir ! »

A nouveau, Andros a eu le bon réflexe : il l’a poussé près de moi, puis il est monté devant et a ordonné au chauffeur :

« A l’hôpital et que ça saute !

- lequel ?

- Le meilleur ! » (p 52-52)

C’est à ce moment là qu’Agathe et le prince vont sauver le bébé en l’emmenant à l’hôpital. La petite fille va s’en sortir mais Louna ne sera pas contente car Agathe a payé avec l’argent de sa grande sœur, ce qui ne leur laisse presque plus rien. Mais, Louna finira par l’accepter et respectera sa sœur pour son geste généreux après qu’elle lui ait donné quelques explications.

Jugement, critique personnel : J’ai bien aimé ce livre car il raconte ce qui se passe dans certains pays. On trouve deux aspects : d’un côté, le luxe, les palais, les hôtels, les rues marchandes… De l’autre, les bidonvilles, les gens qui meurent de faim et doivent fouiller les poubelles. En revanche, le livre ne montre pas le « milieu » : les personnes qui vivent dans des maisons, travaillent, peuvent s’acheter ce dont ils ont besoin…, ce que l’on voit dans la vie de tous les jours en fait.

Mais, je n’ai pas trop aimé certaines choses comme le dessin et le fait que Louna ne fasse pas partie de la « révolution » : elle ne réapparaît qu’à la fin, c’est dommage. Et aussi, quand Agathe déguise Storm en femme, personne ne se demande qui c’est, ce n’est pas très réaliste. Et à la fin, Louna s’aperçoit qu’Agathe n’est pas une « gamine » comme elle le disait au début du livre.

Ce livre est intéressant et je le conseille aux personnes qui aiment ce genre de roman. Mais, j’ai tout de même trouvé que l’on savait déjà ce qui se passerait : qu’ils sauveraient le bébé, qu’ils renverseraient le ministre… Mais bon, c’est plutôt une bonne chose car, cela veut dire que l’histoire se termine bien. Comme la plupart des livres que j’ai pu lire d’ailleurs.

Mathilde, 5C, 9 janvier 2013 

 

Partager cet article
Repost0
23 décembre 2012 7 23 /12 /décembre /2012 16:39

Auteur: Gudule
Titre: j'ai 14 ans et je suis détestable284729.jpg
Éditions: Flammarion_ date: 2000 

Genre: roman psychologique et sentimental

Illustrateur: Christel Fontes
Thème principal: L'histoire parle d'une jeune fille de 14 ans qui se déteste et se trouve "moche".

Résumé : 
L'histoire parle de Léa une jeune fille de 14 ans qui se déteste et que plusieurs
personnes détestent. Elle a une meilleure amie Pauline, qui, elle, est très belle.
Sinon il y a aussi Doc Rasta celui qui fait craquer toutes le filles, y comprit Léa et Pauline.
Ses parents sont très stricts avec elle, en particulier sa mère qui l'oblige à ranger sa chambre et décoller toutes ses photos, mais comme Léa ne le fait pas, sa mère finit par le faire.
Du coup, Léa énervée décide de s'installer au grenier où personne n'ira la déranger.Ses parents, pas trop d'accord, finissent tout de même par accepter. Léa se rend compte que « Whoo », le fantôme qu'elle s'était imaginé étant petite, existe bel et bien et se nomme Charles, il est mort dans ce grenier il y a très longtemps.
Un jour, Whoo avoua à Léa qu'il l'aimait, Léa petit à petit se rendit compte qu'elle l'aimait aussi. Mais le soir où Léa lui avoua ses sentiments, Whoo pu se délivrer de ce
cauchemar où il était emprisonné et partit.
Léa du coup se retrouva toute seule, jusqu'à un jour où Doc Rasta vint , il lui avoua qu'il l'aimait et Léa bouche-bée ne répondit rien.

Passage remarquable
J'ai bien aimé le passage de «  Tu me fous les boules [...] désarmante. » p.124.
Car c'est là où Léa va commencer « une nouvelle vie » car elle aura appris que des personnes l'aiment, comme elle est et qu'elle n'est pas vraiment détestable.


Critique personnelleJ'ai bien aimé ce live il est passionnant, et facile à lire.

Julie L, 4A, décembre 2012

Partager cet article
Repost0
3 décembre 2012 1 03 /12 /décembre /2012 19:24

Titre : Les déferlantes

 

Auteur : Claudie GallayLES DEFERLANTES

 

Edition : Ed. du Rouergue

 

Résumé : Oui, ce roman est un petit bijou ! (Cf critique sur couverture). Les lieux d’abord : l’auteur réussit la performance de nous donner envie de découvrir ce coin perdu de Normandie. Les personnages ensuite : elle nous décrit des hommes et des femmes à la personnalité affirmée, attachante ou particulière. Et les réparties de Max sont succulentes.

L’intrigue enfin se dévoile par petites touches jusqu’à l’émotion puis l’apaisement.

 

Passage : « Une première vague est passée par-dessus la digue. Il y en a eu d’autres. Et avec, ce vacarme infernal… L’orage a crevé. Des déferlantes d’eau se sont abattues sur la maison. Le visage collé à la fenêtre, j’ai essayé de voir dehors. Les lampadaires étaient éteints. Il n’y avait plus de lumière. Dans la lueur des éclairs, les rochers qui encerclaient le phare semblaient voler en éclats. Je n’avais jamais connu ça. Je ne sais pas si j’aurais eu envie d’être ailleurs. Quand j’ai regardé sur le quai, j’ai vu que la voiture de Lambert n’était plus là. Elle remontait en direction du village. Les feux arrière qui s’éloignaient. Et puis plus rien. »

 

Ce passage, tiré des premières pages du livre, nous met tout de suite dans l’ambiance. Le climat est rude. Il convient au personnage principal qui vient du sud pour oublier. Et puis, un autre personnage d’importance pour l’histoire, est ici mentionné.  

 

Véronique Nédélec

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : LIRELIRE
  • : Ce blog est destiné à recevoir et à diffuser vos avis de lecteurs à propos des livres que vous avez choisis (élire) et lus (lire)
  • Contact

licence et trace carbone

Lirelire   Josiane Bicrel est mis à disposition selon les termes de la licence creativecommons by-nc-sa/4.0

Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions 

Lirelire est neutre en carbone.

 

Rechercher

Classement Alphabétique Des Auteurs