Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 octobre 2012 6 13 /10 /octobre /2012 21:04

Auteur :Kathrine Kressmann Taylor

Titre :Inconnu à cette adresse

Edition : Le livre de poche jeunesse

Genre :roman historique9782253108269.jpg

Thème principal :Amitié entre un américain juif et un allemand.

Résumé :

Novembre 1932. Max Eisenstein et Martin Schulse débutent une relation épistolaire, après avoir été associés dans une galerie de tableaux pendant plusieurs années à San Francisco. Martin a choisi de repartir en Allemagne avec sa famille. Max effrayé par ce qui se passe en Allemagne et les idées anti-juives d’Hitler découvre au fil des lettres que le caractère de Martin change et qu’il est attiré par le nazisme. Martin décide alors de ne plus adresser de lettre à Max car ce dernier est juif. Mais celui-ci résiste car sa sœur Griselle est partie à Berlin pour sa carrière théâtrale, et il tient à garder le contact. Lorsque le public allemand découvre qu'elle est juive elle est forcée de s’enfuir. Elle se réfugie chez Martin. Mais il la trahit et l’abandonne aux nazis… Leur histoire tourne alors au drame.

Passage remarquable :

Page  51 « Je ne veux plus rien avoir à faire avec les Juifs, mis à part les virements bancaires et leurs reçus. C’est déjà bien assez fâcheux pour moi qu’une Juive soit venue chercher refuge dans mon domaine. Je ne tolérerai plus d’être associé d’une manière ou d’une autre à   cette race.

De Martin »                                                                          

J’ai  choisi ce passage pour montrer la haine que Martin montre envers Max et tous les autres Juifs.

Jugement critique personnel :

Je conseille ce livre à tout le monde car on apprend la difficulté d’être juif à cette époque, mais aussi la vie quotidienne dans les autres pays. Les personnages changent de caractère au fil du livre et l’auteur veut nous le faire comprendre car elle était présente lors de la guerre 39/45. Lire un livre épistolaire change des romans classiques et même si ce livre a un côté dramatique, je l’ai beaucoup apprécié pour son écriture et pour les personnages qui sont attachants.

Fanny LM,4C 10/10/12

 

barre46

Auteur: Kathrine Kressman Taylor

Titre: Inconnu à cette adresse

Edition: Roman historique écrit en 1938 publié en France en 1999

Genre : Roman historique

 

Thème principal : Les lettres de deux amis qui s’écrivent

 

Je résume le sujet : Ce sont deux amis qui s’écrivent, ils se nomment Martin et Max. Ce dernier est juif. Martin part en Allemagne et laisse Max seul. Max se plaint de sa solitude.

Au fil des lettres, Martin demande à Max de ne plus lui écrire car il ne veut plus fréquenter les juifs.

Quelques mois plus tard Max demande à Martin de veiller sur Griselle, sa sœur, qui vient jouer au théâtre non loin en l'Allemagne, mais la pièce de théâtre tourne au cauchemar quand les spectateurs comprennent qu’elle est juive, elle vient se réfugier chez Martin mais il ne la cache pas et elle se fera donc tuer.

 

Choix d'un passage remarquable d’une dizaine de lignes

"On m’a remis ta lettre. La réponse est “non”. Tu es un sentimental. Tu ignores que les hommes ne sont pas tous faits sur le même modèle que toi. Tu leur colles une gentille étiquette de “libéral” et tu t’imagines qu’ils vont agir en conséquence. Tu te trompes.

Moi, un libéral quasiment américain ? Jamais! Un patriote Allemand.

Un libéral est un homme qui ne croit pas à l’action." (P.39)

 

Commentaire: Ce passage signifie la fin de la sympathie entre Max et Martin (Martin ne veut plus fréquenter les juifs)

Jugement critique personnel : J’ai apprécié ce livre car il montre les relations que l’on peut avoir par correspondance d’un pays a un autre, il est intéressant. Je ne suis pas fan de ce genre de livre je le conseille aux gens qui aiment les romans historiques.

 Alissa L, 4C, 12/10/12

 

barre46
Titre: Inconnu à cette adresse

Auteur: Kressmann Taylor

Je trouve ce livre intéressant ; il traite d'un sujet qui fait partie de nos cours d'histoire. Il est facile à lire et est sous forme de lettres.

Voici une présentation du sujet :
Deux hommes, Max un américain qui est juif et Martin un allemand qui a vécu en Amérique, s'échangent des lettres. Au début de leur correspondance, les deux protagonistes sont liés d'une forte amitié. Mais quand Hitler arrive au pouvoir, on sent que Martin s'éloigne de son ami Max. La censure devient de plus en plus présente en Allemagne et l'allemand doit nier qu'il connait un juif. Jusqu'au jour où Max reçoit sa propre lettre avec, sur l'enveloppe, l'inscription: Inconnu à cette adresse...

      Morgane 3e, 22/01/2099

 

 barre46

Les personnages principaux du roman sont : Max et Martin. Je préfère Max parce que c'est un Américain et parce qu’il a raison de venger sa sœur. Il se préoccupe de venger sa sœur. Je pense que l'élément le plus important dans ce livre ce sont les lettres envoyées par Max à Martin pour venger la mort de sa sœur. D'après moi si l’auteur a introduit des personnages secondaires, c’est pour rendre le texte plus vivant. Si je pouvais supprimer des personnages, je ferais disparaître tous les nazis parce qu’ils sont ignobles mais cela changerait tout puisque il n'aurait pas de guerre, Martin ne serait pas mort et la sœur de Max non plus.

Si je rencontrais l’auteur, je lui demanderais pourquoi il a écrit ce livre. Je pense qu'il l’a écrit pour raconter la guerre. Il essaye de nous dire que la guerre est très très dure.

Je pense que si ce livre finit ainsi parce que sinon il aurait pu durer indéfiniment.

Fabien M, 4A, octobre 2013 

barre46

Les personnages principaux sont Max et Martin. « Mon cher Martin, Mon cher Max ». Du 12 novembre 1932 au 18 mars 1934 les deux amis s’écrivent  (résumé de quatrième de couverture).  Mon personnage préféré est Max car il est à la fois joyeux et triste. « Je me sens bien seul un pauvre célibataire … Tes merveilleux enfants, surtout ton Heinrich si beau. » (Page 8)  Max tient une galerie d’art : « Marchand de tableaux il dirige une galerie d’art… » (Page 72) Je n’ai jamais rencontré d’autre personnage comme celui-là dans d’autres livres. A sa place, j’aurais vu le côté positif des choses au lieu de me lamenter : « Je suis bouleversé par l’afflux de reportages. » dit-il page 29

L’auteur a créé du suspens dans ce livre grâce à ce que Martin dit sur les juifs et en nous montrant la réaction de Max. « Je ne tolérais plus d’être associé avec ta race. » dit Martin à Max, page 50. L’auteur essaye de nous montrer ce que peut provoquer le racisme. « Mon dieu arrête de m’écrire, assez ! » Page 63 Le changement que ceci apporte à l’histoire est que Max et Martin ne s’aiment plus. « Au fils des lettres Max et Martin s’éloignent l’un de l’autre. D’autant que Max est juif… » (Résumé dos du livre)

L’auteur a créé des personnages secondaires pour créer du suspens. «La pièce dans laquelle jouait Giselle est un triomphe. » (Page 30)

 

                                               Nicolas C 4A octobre 2013  

barre46

Raphaël M**************                                                               À L’Hermitage Lorge,                                                                                                                                                             

Élève en 4e, 

St Nicolas                                                                                    Le 6 Février 2016

22800, Quintin

                   

                                                               Mme Kressman Taylor,

                                                               23 rue des orangers, 

                                                               Paris 

 

            Chère auteure,            

       Je vous écris aujourd’hui afin de vous donner mon avis sur votre livre Inconnu à cette adresse.

           J’ai particulièrement aimé l’impression de progression que donne cet ouvrage. On remarque bien que l’amitié entre les deux personnages se dégrade au fur et à mesure des lettres. J’ai également apprécié le passage où Martin supplie Max de ne plus lui écrire et qu’il lui écrit quand même, cela donne une impression de suspense.

             En revanche, la fin m’a un peu déçu. On ne sait pas vraiment ce qui se passe après et on ne sait pas non plus si leur amitié revient, on ne sait pas non plus si Martin est arrêté en Allemagne. J’aurais préféré, par exemple, les voir redevenir amis, ou voir Martin revenir en Amérique.

          J’ai aussi été  dérouté par l’histoire, en particulier vers la fin où Max envoie plein de lettres à Martin, qui ne prend même pas la peine de lui répondre. Il  lui répond uniquement pour lui dire de ne plus lui écrire. Or Max, qui est censé être son meilleur ami, continue malgré tout à lui écrire, sans tenir  compte de ses avertissements.

           Votre livre est très bien écrit, le vocabulaire est accessible. À chaque mot compliqué ou nom de personne, il y a une explication très précise, sans être compliquée. Le livre est assez facile à comprendre (hormis la fin), sans être ennuyeux.

           Ne vous arrêtez surtout pas d’écrire,

          Raphaël

barre46

 

À Quintin le 12 Février 2016

 

Bonjour Chère Madame,

 

 

J'ai vraiment adoré ce livre '' Inconnu à cette adresse '' l'histoire de ce jeune Américain et de ce jeune Allemand m'a beaucoup touchée . Je l'ai lue en à peine une après-midi .

Votre livre est parfaitement écrit, il se lit facilement et je me suis plongée dans l'histoire dès la première page. J'ai adoré l'amitié et le lien fort qu'il y a entre Max l'Américain et Martin l'Allemand bien qu'ils se fâchent à un moment de l'histoire. Cela m'a même fait penser à moi et ma meilleure amie. L'assassinat de la sœur de Martin m'a beaucoup touchée car Martin était très attaché à sa sœur, et ça a même gâché une amitié.

Votre livre n'est pas totalement adapté pour les plus jeunes ou pour les personne ayant du mal à lire car il y a certaines adresses en Allemand que je n'ai pas très bien comprises . Vous avez un style d'écriture simple et naturel . Le livre est facile à lire, les caractères d'écriture sont gros et bien écrits .

J'espère que vous ouvrirez cette lettre avec plaisir et enthousiasme et que peut-être vous allez me renvoyer à votre tour une réponse .

 

Cordialement

Cassandre E

 

barre46

 

P. Yann

6 devinezoù Quintin

yannp@yavoo.fr

0Z.B5.5Y.6T.V2

                                                                                              Le 2 Février 2016 à Quintin

Kressman Taylor

Ecrivain

Minesota Etats Unis

Madame,

 

Dans Inconnu à cette adresse, les passages qui m'ont touché sont quand Max découvre que sa soeur a disparu car c'est triste : Griselle s'est fait attraper par les SS et tuer. C’est émouvant. En plus, Max dénonce que Martin est juif car Martin n'as pas voulu aider Griselle. J'ai été dérouté par l'intrigue quand Martin n'as pas voulu aider Griselle qui est la soeur de son ami qui s'appelle Max. La fin que j'aurais préférée est que Martin ne meure pas.

 

Je pense que les personnages ont un comportement troublant comme Martin qui n'aide pas Griselle qui était poursuivie par des nazis. J'ai pu m'identifier aux personnages car je comprends la réaction de certains personnages. J’aime le style de l'auteur car il est facile à lire, le vocabulaire est accessible aux ados et les caractères d’écriture sont assez grands pour qu’on puisse facilement le lire.

 

Je vous prie de croire, Madame en l’assurance de mes meilleurs sentiments.

 

Yann.P

Julien O                                                                                                                                

06/02/2016 à Plaintel

 

Chère auteure de « Inconnu à cette adresse »,

Je vous écris pour vous dire que votre livre m’a plu, il y'a un passage dans ce livre qui m’a déçu, c’est  le moment où Martin envoie une lettre à Max pour couper les ponts. La fin que j’aurais préféré est la suivante : que Martin revienne en Amérique pour retrouver son ami d'enfance Max.

J'ai trouvé les personnages amusants par moment, et je regrette de ne pas avoir plus vu Elsa et Griselle dans le livre, je les ai trouvées absentes. Je n'ai pu m'identifier à aucun de ces personnages, ils ne me correspondent pas du tout, celui qui me ressemble le moins est Martin, je l’ai trouvé sadique avec Max.

Je trouve votre style original, c'était le premier livre épistolaire que je lisais et grâce à vous sans doute pas le dernier, mais il y a du vocabulaire que je n'ai pas forcément bien compris.

Merci, pour cette lecture. Cordialement, 

Julien

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2012 6 28 /01 /janvier /2012 21:53

9782226183200FS.gifTITRE: Ne t'inquiète pas pour moi

AUTEUR/S: Alice Kuipers

EDITION: Albin Michel jeunesse

GENRE: roman par petits bouts de papier

THEME PRINCIPAL: la vie d'une fille et sa mère

 

RESUME   

Une mère et sa fille, Claire. Elles vivent ensemble ou plutôt se croisent. La mère au travail et l'autre au lycée, elle se laissent des petit mots, collés sur le frigo. On y lit « ton argent de poche est sur le comptoir », des « range ta chambre », des listes de courses, « il faut nettoyer la cage de Jeannot » , « ai-je été une bonne mère? » Signé Maman.

« suis ton esclave à domicile.»  « JE je n'ai pas besoin de vacance, je veux juste que tu ailles mieux ». Signé Claire

 

Passages remarquables :

1) p. 216 : « Je suis désolée, Ces derniers temps, je me suis comportée comme s'il n'y avait que moi au monde, comme si tu n'avais pas besoin que je sois là pour toi, et comme si je n'avais pas besoin que tu sois ici avec moi.

J'ai besoin de toi, ma chérie, c'est juste que j'ai du mal à faire la transition de mère seule qui se débrouille sans l'aide personne à demi-femme qui a besoin de sa fille pour s'occuper d'elle. »

 2) p 46 : "Salut maman.

Je rentre tout à l'heure...on pourrait se regarder un film.

Tu peux me laisser 20 dollars en plus de mon argent de poche?

 S'te plaiiiiiiiit? J'ai voulu m'acheter des bouquins mais je n'avais pas assez.

 Je ferai la cuisine toute la semaine prochaine!"

 Pour le passage remarquable 1: Je l'ai bien aimé car la mère de Claire s'est excusée parce qu’elle l’a ignorée. Et j'ai beaucoup aimé les deux dernière phrases, elles sont très bien dites.

 

 Pour le passage remarquable 2 : J'ai bien aimé car la fille Claire a supplié sa mère de mettre 20 dollars de plus en échange qu’elle fasse la cuisine toute la semaine. Elle essaye de trouver une solution.

 

Jugement critique : J’ai trouvé très bien mais à la fois triste quand on apprend que la mère est atteinte du cancer du sein. Je le conseille à tout le monde sauf à ceux qui n'aiment pas les histoires tristes, et pour les petits lecteurs, le livre n'est pas trop compliqué.

 

Je lui mettrai 4 sur 5 étoiles.

Titouan D, 5D 15/12/2011

 

barre46.gif

Auteur :   Alice Kuipers
Editeur : Albin Michel
Collection : Le livre de poche jeunesse
Date d’édition :  2008
Genre :  Roman épistolaire
Thèmes  principaux :  L’ amour , la vie quotidienne, la maladie, l’ amitié et l’adolescence 
                 
Résumé : Chaque jour, Claire, adolescente de 15 ans, communique  avec sa mère par messages interposés (post-it) car leurs occupations respectives  ne leur laissent que peu de temps pour dialoguer. Leur vie est  soudain chamboulée par la grave maladie dont est atteinte la mère de Claire. A travers leurs multiples messages  d’espoir, de courage elles se déclarent mutuellement leur amour..A la mort de sa mère, Claire trouve son courage en lui  écrivant. qu’elle l’aime et qu’elle aurait aimé passer plus de temps avec elle .


Passage remarquable : "Tu me manques, maman. J ‘ aimerais que tu sois encore là avec nous. Comment cela a-t-il pu arriver ainsi ? Comment as-tu pu partir comme ça ? Comment as-tu pu me quitter ? […]J ‘ aurais aimé que nous  ayons passé plus de temps, maman" (2 )

 

C’ est un passage significatif car,, même si physiquement sa mère était peu présente, Claire par l’intermédiaire des  messages aimait et se sentait aimée.


Mon avis personnel :  J’ ai beaucoup apprécié le livre de part son originalité : ne connaître l’histoire que par l’intermédiaire de post-it qui est un moyen de communication peu commun  entre une adolescente et sa mère.
De nombreux sentiments se dégagent au cours de la lecture : amour, espoir, l’anxiété.
Malgré le dénouement tragique pour Claire l’amour est plus fort que la mort.

 

Elise M, 5D, 28/01/2012

 

barre46.gif

 

À Quintin le 21 Janvier 2016

 

      Chère Madame,         

     Je vous écris ce matin à propos de votre livre '' Ne t'inquiète pas pour moi ''. Il est génial , il m'a beaucoup plu, d'ailleurs je l'ai conseillé à plusieurs membres de ma famille .

    Votre livre m'a beaucoup touchée car il était à la fois dramatique et joyeux. Le personnage Claire m'a beaucoup touchée, elle m'a fait même penser à moi. Dans ce livre Claire montre beaucoup d'amour à sa mère et beaucoup d'attention. Elles sont toutes les deux fusionnelles même si elles ne se voient pas beaucoup . Elles ont une vraie complicité entre elles même si elle ne se parlent pratiquement que par correspondance, par post-it sur le frigo de la cuisine .

        Votre livre est original et facile à lire pour les enfants plus petits, le vocabulaire est plus que accessible néanmoins j'aurais préféré une fin plus gaie, j'aurais voulu que la maman guérisse de son cancer du sein. J'aime votre style d'écriture et l'originalité que vous avez mise dans ce livre. Ce livre était tellement agréable à lire que je n'avais point envie qu'il se finisse . Il se lit très vite pour les gens qui n'aiment pas lire car par moment il n'y a que quelques phrases par page .

      J'espère sincèrement que vous allez lire cette lettre avec plaisir et que peut-être vous me renverrez une réponse. 

      Veuillez croire, Chère Madame, en ma sincère reconnaisance.

Coline E.

Partager cet article
Repost0
13 juillet 2010 2 13 /07 /juillet /2010 09:35

Victor Zolotarev vit à Kiev avec Micha, un pingouin cardiaque et neurasthénique qu'il a adopté après le départ de sa petite amie, une jolie blonde toujours pensive qui ne disait jamais rien. « A l'automne dernier, le zoo a offert ses pensionnaires affamés à tous ceux qui voudraient les entretenir. Justement, Victor se sentait seul depuis que son amie l'avait quitté, une semaine auparavant. » Victor est journaliste mais il n'a pas de travail, il aimerait écrire un roman ou des nouvelles mais il ne réussit jamais à développer au-delà d'une page.

le-pingouin.jpg

Un jour, un patron de presse lui propose un travail et Victor, soucieux de subvenir aux besoins quotidiens de Micha en bains glacés et poisssons surgelés s'empresse d'accepter. Il s'agit d'écrire la notice nécrologique des notables de Kiev (les "petites croix") afin que le journal dispose de notices toutes prêtes le jour venu. Chaque semaine, Victor reçoit pour ce travail 300 dollars, seule monnaie de valeur dans cette Ukraine post-soviétique des années 90.

Le manque de reconnaissance commence bientôt à titiller Victor (Vitia pour les intimes)  d'autant plus qu'aucun de ses articles n'est publié car aucune de ses petites croix ne meurt. Cela ne dure pas. Certes, la reconnaissance ne vient pas car Victor signe ses articles par "Un groupe de camarades" comme le prévoit le contrat avec son patron. Mais les "petites croix" se mettent à mourir de façon brutale à mesure que Victor écrit leur nécrologie... Chercher à comprendre, c'est mortel.

Dans ce roman traduit du russe, l'humour, les personnages décalés, la poésie, le suspense, la satire, il y a tout pour passer un très, très bon moment de lecture !

Partager cet article
Repost0
14 mars 2009 6 14 /03 /mars /2009 22:13
Le narrateur est l'auteur, Ilse Koehn
Poche: 205 pages
Editeur : L'Ecole des loisirs
Collection : Médium poche
Langue : Français traduit de l'anglais des USA

C'est l'autobiographie d'une personne qui a vécu pendant la gerrre en Allemagne. Son père est allemand mais il est le fils d'une femme juive. Lorsque le dictateur prend le pouvoir, Ilse va vivre chez ses grands-parents. L'histoire témoigne de la discrimination que Hitler fait subir aux juifs ...
Je n'ai pas vraiment aimé ce livre car le vocabulaire est compliqué et l'histoire est un peu trop longue cependant l'histoire est intéressante.
Partager cet article
Repost0
25 janvier 2009 7 25 /01 /janvier /2009 14:34
C'est l'histoire d'une petite fille de neuf ans qui s'appelle Anna et de sa famille peu avant l'élection d'Hitler. Le père d'Anna,qui est journaliste, écrit des critiques sur Hitler et lorsque celui-ci est sur le point d'être élu, il se réfugie en Suisse, où sa femme et ses enfants, Anna et Max, le rejoignent peu de temps après. Faute de travail en Suisse, il fait un voyage à Paris où un journal lui propose du travail. La famille déménage donc une nouvelle fois, à Paris. Ils vont y rester environ deux ans mais le travail vient à nouveau à manquer. Les enfants, qui ont poursuivi leurs études en France, ont appris à parler français. Leur père, n'ayant plus d'article à écrire, envoie un scenario de film à plusieurs metteurs en scène, mais tous le refusent. Un jour pourtant, une lettre arrive d'Angleterre, lui annonçant qu'un metteur en scène anglais lui achète son scenario. Ils déménagent donc à Londres.

Le titre de ce livre m'a surprise au début car je ne voyais pas le rapport avec l'histoire. Anna est obligée de choisir entre deux peluches à emmener en Suisse : le chien qu'elle a eu en cadeau il n'y a pas très longtemps ou son lapin rose, qu'elle a depuis toute petite. Pensant revenir très bientôt en Allemagne, elle choisit d'emmener le chien dont elle n'a pas eu le temps de profiter beaucoup. Malheureusement, une fois élu, Hitler va faire saisir tout ce qu'il y a dans la maison. Lorsque Anna apprend cela, elle imagine Hitler jouant avec son lapin rose. Voila pourqoui ce livre s'appelle ainsi.
J'ai beaucoup aimé ce livre car c'est un roman autobiographique de l'auteur, une histoire vraie. Elle nous montre la vie dure des réfugiés allemands sous le régime nazi.
Je conseille ce livre à tous ceux qui aiment les récits de guerre.
Partager cet article
Repost0
6 janvier 2009 2 06 /01 /janvier /2009 21:57
Titre : Créature contre créateur
Auteur : Sarah K. (pseudonyme de Sarah Cohen-Scali)
Genre : roman policier

Un professeur de français, Victor, écrit le synopsis d'un roman. Un jour, il décide d'abandonner son projet et le jette.
Après la rentrée scolaire, Victor croit être poursuivi par un monstre étrangement ressemblant à celui qu'il avait imaginé dans son ébauche de roman. Victor va alors être victime du monstre et des ses actes... qu'il avait lui même inventés !

J'ai trouvé l'histoire intéressante et bien écrite. Il y a beaucoup de suspense. On ne s'attend pas à ce que le livre finisse de cette manière. Il nous laisse un peu sur notre faim.


Partager cet article
Repost0
19 novembre 2008 3 19 /11 /novembre /2008 15:21


Texte de présentation donné en quatrième de couverture :



Néfertiti n'est pas une jeune fille comme les autres. Belle, alerte, très intelligente, elle veut tout savoir, tout connaître. Des qualités qui lui seront bien utiles. Épouse du célèbre pharaon Akhénaton, elle devient une des plus grandes reines d'Égypte affrontant le danger, surmontant les chagrins. Voici la fabuleuse histoire de leur rencontre. C'était au bord du Nil, il y a plus de trois mille ans...






Mon bilan :

Ce livre m'a intéressée car j'aimais bien l'illustration de la couverture et car j'aime bien les petits livres car iul y a moins de pages à lire. Je trouve intéressantes l' histoire des Pharaons et leurs aventures. C'est pour cela que j'ai emprunté ce livre.

J'ai aimé l'histoire de Néfertiti, son aventure...

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : LIRELIRE
  • : Ce blog est destiné à recevoir et à diffuser vos avis de lecteurs à propos des livres que vous avez choisis (élire) et lus (lire)
  • Contact

licence et trace carbone

Lirelire   Josiane Bicrel est mis à disposition selon les termes de la licence creativecommons by-nc-sa/4.0

Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions 

Lirelire est neutre en carbone.

 

Rechercher

Classement Alphabétique Des Auteurs