Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 novembre 2018 3 07 /11 /novembre /2018 16:44

L'auteur de ce livre est Jo Witek . Le titre de ce livre est Une Fille de… Je connais une autre œuvre du même auteur qui s’intitule Mauvaise Connexion. La date de sortie est en août 2017. Ce texte est écrit en français d’origine. C’est un roman.

 

Il comporte plusieurs thèmes qui sont mis en valeurs comme : l'amour, la prostitution,   l'humiliation

 

Ce roman parle d'une fille se nommant Hanna qui veut se sentir unique sur terre. Hanna est une fille qui aime courir le long de la ligne verte, elle marche plusieurs kilomètres de chemin quatre fois par semaine. Dans ces moments là, Hanna se sent forte et courageuse.

 Hanna est la fille d'Olga, prostituée Ukrainienne. Olga, comme toutes personnes qui vendent leurs corps, a décidé de ne plus avoir honte.

Les personnages principaux sont Hanna et Olga. Les personnages principaux ne se soucient pas du regard des autres et continuent leurs aventures. Mais leur vie va changer car plusieurs personnes les rejettent : "Mais c'est la fille de la putain ! Pas de ça chez nous !

 Qu'elle aille voir ailleurs, la catin, la grue, la trainée du quartier ! » (page 80 ligne 8 à 11).

 Il n'y a pas d'action dans ce livre mais je l’ai compris sans mal. Au cours de la lecture, j’ai éprouvé un peu de pitié, à un moment j’ai éprouvé de la joie

 

Ce texte est plutôt destiné aux adolescents. Il est émouvant. Je pense que l’auteure veut nous montrer que nous ne sommes pas différents par rapport à ce que l'on fait. Ses intentions sont simples à percevoir mais pouvons parfois hésiter sur le sens du roman.

                                                                                                                                Aubeline 4C

 

Le titre de ce livre est "Une fille de …". L'auteur est Jo Witek. C'est un roman. Ce texte a été écrit à l'origine en français.

Les personnages principaux sont Hanna Sobolev (la petite fille) et sa mère Olga Sobolev, elle vient d’Ukraine et elle est serveuse.

C'est l'histoire d'une petite fille qui s'appelle Hanna Sobolev, à l'époque elle a quatre ans. Son père est mort et sa mère est serveuse. Depuis son enfance Hanna voit des hommes qui font des allers-retours dans la chambre de sa mère. Dès que sa mère sort de sa chambre, elle a toujours pleins de bleus. Hanna grandit et elle comprend de plus en plus ce qui arrive à sa mère. Ce n'est pas toujours facile pour Hanna de savoir que sa mère se prostitue. Hanna fait plusieurs kilomètres pour aller à l'école mais parfois sur le chemin, elle reconnait des hommes. Sa mère lui dit toujours "tu verras, tu verras", l'argent que je garde, ce sera pour tes études de plus tard. Olga la mère d'Hanna, a commencé à recevoir des coups dès l'âge de dix ans lorsque qu'elle était chez elle à garder ses frères et ses sœurs, son oncle venait et lui faisait du mal. A une soirée, elle a rencontré un homme, Padel, ils ont beaucoup discuté tous les deux mais le soir en rentrant chez elle, avec Padel ils se sont endormis, et Padel l’a vendue à d'autres hommes et quand elle s'est réveillée, des hommes étaient en train de la frapper et de la déshabiller et elle s'est rendu compte qu'elle avait été droguée et qu'elle était devenu la proie de Padel….

J'ai aimé cette histoire et je l'ai trouvée triste par moment et j'avais aussi de la pitié pour la petite Hanna qui elle, n'avait rien demandé.

Ce livre est dédié à Myriame. L'auteur veut nous dire qu'il faut faire attention de ce que l'on fait avec son corps.

Orléane, 4D

L’auteur est Jo Witek et je ne connais pas d’autre oeuvre de cet auteur. Le livre a été fait en 1949 et date est particulière car elle a été écrite 4 ans après la guerre. Ce texte est écrit en français à l'origine. C’est un roman.

Cette phrase me semble représentative du roman : "je suis ta seule famille".

Le texte parle d'une  fille qui vit toute seule avec sa mère, sa mère se prostitue pour gagner de l argent car quand elle était plus petite elle a été violée et prostituée par son  amoureux. La  fille a honte de sa mère, elle est triste mais c'est sa seule famille.

Un jour elle rencontre un garçon qui lui plait beaucoup mais elle a peur de faire la même bêtise que sa mère mais elle est très amoureuse de se garçon et lui aussi est très amoureux d’elles Ainsi ils ont formé un couple.

Il ne se passe pas d'action car la fille est très timide et méfiante. Sa mère continue son travail mais la fille n’est plus seule, elle est avec Nolan son amoureux.

Je pense avoir compris toute l'histoire mais je ne l’ai pas beaucoup aimée car il n’y avait pas beaucoup d'action.

Ce message est destiné aux filles de prostituées mais aussi à nous tous car il veut nous dire que la vie n'est pas toujours facile. Sans doute, l’auteur a écrit cette histoire car elle est touchante. Parfois, on peut hésiter sur ses intentions.

Extrait choisi : « Nolan entre dans ma vie un matin de septembre. Je le repère immédiatement. C'est qu'ils sont rare les ado, le dimanche sur une ligne verte. Surtout les jours de pluie.

Je le croise tous les dimanches au même endroit. Sur le pont bleu en acier mouillé. Là où la vue est dégagée.

Il a toujours le même sweat gris et la capuche sur la tête. »

Quentin P, 4D

 

 

L auteur est JO WITEK, une écrivaine française, née à Puteaux en Haute-Seine, le 4 septembre 1968. Le roman parle d’une petite fille qui s’appelle Hannah, fille unique d’Olga Obolev. Olga est une prostituée Ukraine et droguée, elle est arrivée en France par des réseaux de prostitution.

Hannah raconte sa jeune vie, ses impressions dans la rue, dans des magasins ... Au fil des journées Hannah se pose des questions sur qu’est une prostituée.Son père est décédé et sa mère est "serveuse". A 4 ans Hanna voit des personnes rentrer et sortir de chez elle .De jours en jours, Hanna comprend que sa mère se prostitue pour gagner de l argent .Tous les jours, Olga accompagnait sa fille à l'école et parfois Hanna reconnaissait des hommes qui  rentraient et sortaient de chez elle .Quand elle reconnaissait les hommes elle disait "Regarde,maman! regarde ! un de tes clients".

A une soirée Olga avait rencontré Padel, en rentrant chez elle , ils s'étaient endormis. A son réveil, Olga était droguée, déshabillée et des hommes la frappaient.

Le récit est mené à la première  personne du singulier. Le point de vue du narrateur est interne.

.ce texte est écrit pour des adolescents car dans le texte Hanna n'aime pas trop le métier de prostituée mais elle aime quand même sa mère. J ai bien apprécié ce roman. Il est émouvant et délivre un message 

Alexis, 4D

UNE FILLE DE…

Extrait choisi : Je m’appelle Hanna Sobolev, je suis la fille d’Olga Sobolev, prostituée indépendante. Fille de pute, quoi. Je suis une insulte, la pire des insultes, celle que les gens de mon âge balancent si facilement à la tête de leurs ennemis. Fils de pute. Ta mère est une pute ! La prostituée c’est toujours l’autre, un monstre sans visage. J ai choisi cet extrait car ces mots sont forts et durs. Ils parlent d’un sujet dont on n’a pas l’habitude de parler dans une conversation banale alors que ce sujet est très important car c’est un métier pratiqué en France dans la peur, la discrétion et l’illégalité.

J ai choisi cet extrait car ces mots sont forts et durs. Ils parlent d’un sujet dont on n’a pas l’habitude de parler dans une conversation banale alors que ce sujet est très important car c’est un métier pratiqué en France dans la peur, la discrétion et l’illégalité.

Aurore 4C

3 raisons 3 minutes par Maxence 4C https://voca.ro/eojOK4KHyCu

Partager cet article

Repost0
20 décembre 2015 7 20 /12 /décembre /2015 14:35

Auteur : Jeanette Winterson

Titre : L’Horloge du Temps

Editeur : Albin Michel Jeunesse

Collection : Wiz

Illustrateur de couverture : David Wyatt

Genre : Fantastique

*****

C’est l’histoire d’une petite fille de 11 ans, elle s’appelle Silver, elle est orpheline et elle vit seule avec sa tante, Mme Jetandor. Un jour Mme Jetandor emmène Silver voir un homme méchant nommé Abel Abysses à Londres. Mais Londres est en proie à des phénomènes surnaturels qui transportent des personnes dans un espace parallèle : les tornades temporelles. Abel Abysses convoite une horloge nommée Garde-Temps qui permettrait de contrôler le temps et il pense que Silver sait où elle se trouve. Mais la pauvre jeune fille ne connaît pas son emplacement et lorsque Abel Abysses tente de l’hypnotiser elle s’enfuit. Perdue dans la ville, elle fait la rencontre d’un peuple sous la terre. Ses citoyens lui apprennent qu’elle est la gardienne de la fameuse horloge. Pour sauver le monde des tornades temporelles elle doit déjouer les plans de Maria Prophetessa, l’ancienne gardienne du Garde-Temps qui a le même but qu’Abel Abysses. Avec Gabriel, son ami, elle va entreprendre une quête. Elle sera semée d’embûches mais la jeune fille ne renoncera pas .Silver va découvrir que sa famille est encore vivante et qu’elle est elle-même le Garde-Temps. Elle va finalement renoncer à vivre avec sa famille pour pouvoir sauver le monde et cela va marcher.

*****

Le personnage principal est une jeune fille, elle est âgée de 11 ans environ et elle n’a plus de famille sauf une vieille femme qui prétend être sa tante. Son père, sa sœur : Buddleia et sa mère ont été déclarés morts dans un accident de train. Leurs corps ne sont jamais retrouvés mais elle apprendra plus tard qu’ils avaient en fait été transportés par une tornade temporelle. Son meilleur ami se nomme Gabriel. Elle est petite et maigre et elle est le Garde-Temps, un personnage important dans l’histoire. .Silver est très courageuse pour son jeune âge, elle est très attachée à sa famille mais ne réfléchit pas toujours aux conséquences de ses actes.

*****

Passage choisi :

«Elle sentait les contours de leur monde flageoler, osciller. Elle serra dans ses bras ses parents et sa sœur.

-Buddleia, tu préfères rester ici ?

La petite hocha la tête sans rien dire. Elle pleurait.

- Maman, papa, je regrette. Je vous aime, et je ne comprends pas vraiment ce qui se passe, mais elle essayait encore de m’attirer dans un piège, c’est son truc, ça, elle dupe les gens, et des choses terribles sont en train de se produire dans notre monde et … et je ne sais pas pourquoi mais… il faut que je retrouve le Garde-Temps, même si le Garde-Temps c’est moi … Peut être qu’un jour je trouverai moyen de rev…

Mais déjà sa voix était à peine audible ; elle n’entendait plus ce que disait sa mère, qu’elle continuait pourtant à étreindre de toutes ses forces ; les corps perdaient de leur substance, Château-Chevêtre lui-même perdait ici une fenêtre, là une porte, une haie ou une fontaine ; pour finir, le monde qu’elle appelait tant de ses vœux devint transparent comme une goutte de pluie, ou comme ses larmes. »

J’ai choisi ce passage car c’est un moment émouvant , Silver retrouve sa famille alors qu’ils ne sont pas vus depuis des années . Elle comprend qu’elle ne doit pas penser seulement à son bonheur en famille mais qu’elle doit se sacrifier pour sauver le monde d’une fin imminente .C’est la décision la plus importante à laquelle elle est confrontée dans l’histoire.

*****

L’illustration de la page de couverture de ce roman est simple car on y voit des rouages et des pièces d’horloge. On y distingue également certains personnages forts de l’histoire. Cette illustration évoque bien les thèmes de l’histoire qui sont les horloges et le temps. J’ai apprécié cette illustration car je l’ai trouvée jolie .

*****

J’ai trouvé ce livre intéressant et passionnant car j’aime les récits fantastiques comme celui-ci mais il n’y avait pas beaucoup de rebondissements et de suspens tout au long du récit. Je me suis attachée à certains personnages ce qui m’a aidée à rentrer dans l’histoire. En revanche, je n’ai pas compris la plupart des explications philosophiques qui concernaient le temps. J’ai apprécié l’écriture de l’auteur car elle était parfois humoristique.

Lilly, 4A, décembre 2015

Partager cet article

Repost0
15 octobre 2014 3 15 /10 /octobre /2014 22:12

Lord Arthur Savile est un jeune noble dont la vie s'écoule paisiblement, jusqu'au jour où, lors d'une soirée chez son amie, Lady Windermere, il rencontre un homme fort étrange, M. Podgers, le chiromancien de Lady Windermere. Celui-ci lui prédit, en lisant dans les lignes de sa main, qu'il va commettre un meurtre.

Lord Arthur décide alors de prendre la situation en main. Il décide d'empoisonner

9782210755734FS.gif

sa cousine maternelle au second degré, Lady Clémentina. Mais sa tentative échoue lamentablement ; la femme, en effet, était assez âgée et également malade. Elle meurt donc de sa maladie.

Lord Arthur décide donc d'assassiner le doyen de Chichester grâce à une bombe. Mais pour la seconde fois, sa tentative échoue.

Ne sachant plus que faire, Lord Arthur se met à désespérer. Un jour, il croise M. Podgers  qui regarde tristement le fleuve de la Tamise. Tout à coup, il décide de pousser M. Podgers et celui-ci se noie.

Voilà donc le crime commis... Jamais personne ne se doutera que Lord Arthur est le meurtrier.

Celui-ci reprend donc une vie paisible avec sa femme et ses enfants.

 

WILDE Oscar

Le Crime de Lord Arthur Savile

Magnard

Classiques & contemporains

 

A. Arthur Savile « Ma chère Sybil, s'écria Lord Arthur, marions-nous dès demain ! » Page 67, Le Crime de Lord Arthur Savile

B. Belgrave Square « Prenant sans hâte le chemin qui le ramenait chez lui, dans Belgrave Square. » Page 30, Le Crime de Lord Arthur Savile

C. Chiromancien « Où est mon chiromancien ? » Page 11, Le Crime de Lord Arthur Savile

D. Doyen de Chichester « En vérité, la pendule est destinée au Doyen de Chichester. » Page 54,  Le Crime de Lord Arthur Savile

 E. Échec « Un sentiment affreux d'échec s'empara de lui. » Page 64, Le Crime de Lord Arthur Savile

F. Femmes « Deux femmes aux joues fardées*, moquèrent de lui à son passage. » Page 28, Le Crime de Lord Arthur Savile

*Fardées : très maquillées

G. Gladys « Votre... quoi, Gladys ! S'écria la duchesse, avec un sursaut involontaire. » Page 11, Le Crime de Lord Arthur Savile

H. Herr Winckelkopf « Herr Winckelkopf haussa les épaules et sortit de la pièce, pour revenir au bout de quelques minutes avec un petit pâté rond de dynamite. » Page 55, Le Crime de Lord Arthur Savile

I. Idée « Une idée lumineuse lui traversa l'esprit comme un éclair. » Page 64, Le Crime de Lord Arthur Savile

J. Juste « Juste ciel ! se dit la duchesse. C'est donc bien une espèce de chiropracteur. Quelle horreur ! » Page 11, Le Crime de Lord Arthur Savile

K. Koloff « Rien de ce que put faire Lady Windermere ne put inciter M. De Koloff, l'ambassadeur de Russie, simplement à se déganter. » Page 17, Le Crime de Lord Arthur Savile

L. Lady Windermere « C'était la dernière réception de Lady Windermere avant Pâques, et Bentick House était encore plus encombrée que d'habitude par la foule des invités. » Page 9,  Le Crime de Lord Arthur Savile

M. Meurtre « Il avait pleinement conscience de n'avoir pas le droit de se marier tant qu'il n'aurait pas commis le meurtre. » Page 34, Le Crime de Lord Arthur Savile

N. Nigaud « Bien sûr que je ne l'oublierai pas, petit nigaud ! » Page 43, Le Crime de Lord Arthur Savile

O. Oreille « L'assassinat ! Voilà ce qu'y avait vu le chiromancien. L'assassinat ! La nuit elle-même paraissait le savoir, et il semblait que le vent désolé le hurlât à son oreille. » Page 27, Le Crime de Lord Arthur Savile

P. Podgers « Mais en voyant la main de Lord Arthur, M. Podgers pâlit bizarrement et ne dit rien. » Page 19, Le Crime de Lord Arthur Savile

Q. Quelques « Quelques années plus tard, alors qu'ils avaient deux beaux enfants, Lady  Windermere descendit chez eux à Alton Priory, vieille demeure délicieuse qui avait été le cadeau de mariage du duc à son fils. » Page 68, Le Crime de Lord Arthur Savile

R. Rouvaloff « Le comte Rouvaloff était censé écrire une vie de Pierre Le Grand et être venu en Angleterre afin d'étudier les documents relatifs au séjour de ce tsar dans ce pays en qualité de charpentier de bateaux ; mais on le soupçonnait en général d'être un agent nihiliste*. Page 51, Le Crime de Lord Arthur Savile

*Nihiliste : Ici, anarchiste

 S. Sybil « Sybil lui fit promettre de ne plus jamais laisser aucun obstacle s'interposer entre eux, et le mariage fut fixé au 7 juin. » Page 47, Le Crime de Lord Arthur Savile

T. Tamise « En un instant, il saisit M. Podgers par les jambes et le précipita dans la Tamise. » Page 64, Le Crime de Lord Arthur Savile

U. Usurper* « Ses cheveux étaient d'or pur – non pas de cette pâle couleur de paille qui usurpe* à notre époque le beau nom d'or, mais d'un or pareil à celui qui se tisse en rayons de soleil. » Page 10, Le Crime de Lord Arthur Savile

*Usurpe : vole

V. Venir « Six ministres, membres du Cabinet, y étaient venus au sortir de l'audience du speaker*. » Page 9, Le Crime de Lord Arthur Savile

*Speaker : Président de la Chambre des communes au Parlement britannique

W. West Moon Street « Deux fois, il se rendit chez le chiromancien, dans West Moon Street, mais il ne put se résoudre à appuyer sur le bouton de la sonnette. » Page 65, Le Crime de Lord Arthur Savile

X. Je n'ai pas trouvé de mot commençant par la lettre X dans le livre

Y. Scotland Yard « Si c'est pour la police ou pour qui que ce soit qui touche à Scotland Yard, je regrette vivement, mais je ne puis rien pour votre service. » Page 54, Le Crime de Lord Arthur Savile

Z. Je n'ai pas trouvé de mot commençant par la lettre Z dans le livre

 

J'ai trouvé ce livre enrichissant et instructif car on apprend beaucoup de choses sur Londres, la chiromancie, des nouveaux mots …

Je l'ai trouvé également drôle car les comportements de certains personnages prête à rire, tant ils sont grotesques.

Ce livre est passionnant parce qu'il y a des retournements de situations.

Il est intéressant car il parle de crime, de meurtre et j'aime bien les récits de ce genre.

 

Guillaume M, 4ème B –   le mercredi 15 octobre 2014

*************************************

Lord Arthur Savile est un jeune noble dont la vie s'écoule paisiblement, jusqu'au jour où, lors d'une soirée chez son amie, Lady Windermere, il rencontre un homme fort étrange, M. Podgers, le chiromancien de Lady Windermere. Celui-ci lui prédit, en lisant dans les lignes de sa main, qu'il va commettre un meurtre.

Lord Arthur décide alors de prendre la situation en main. Il décide d'empoisonner sa cousine maternelle au second degré, Lady Clémentina. Mais sa tentative échoue lamentablement ; la femme, en effet, était assez âgée et également malade. Elle meurt donc de sa maladie.

Lord Arthur décide donc d'assassiner le doyen de Chichester grâce à une bombe. Mais pour la seconde fois, sa tentative échoue.

Ne sachant plus que faire, Lord Arthur se met à désespérer. Un jour, il croise M. Podgers  qui regarde tristement le fleuve de la Tamise. Tout à coup, il décide de pousser M. Podgers et celui-ci se noie.

Voilà donc le crime commis... Jamais personne ne se doutera que Lord Arthur est le meurtrier.

Celui-ci reprend donc une vie paisible avec sa femme et ses enfants.

Sarah, 4D, septembre 2015

 

Partager cet article

Repost0
15 octobre 2012 1 15 /10 /octobre /2012 18:08

Auteur : Jean Webster

Titre : Papa-Longues-JambesPapa-longues-jambes

Collection : Folio junior – Gallimard Jeunesse

Thème principal : Une jeune fille orpheline écrit des lettres à un bienfaiteur qui l’a envoyée à l’université.

Résumé : Jerusha est une jeune fille qui vit dans un orphelinat. Mais un jour un mystérieux homme décide de lui financer ses études à une condition : elle doit lui écrire une lettre chaque mois, pour lui raconter comment se passe son éducation.

Passage remarquable : "-Il paraît même que ton travail de rédaction en anglais a été brillant. Miss Pritchard, qui fait partie du comité d’inspection, siège également au conseil d’administration de l’école. Elle a parlé avec ton professeur de rhétorique et a fait un discours en ta faveur. Elle a également lu à haute voix un essai que tu as intitulé : «Mercredi, jour maudit. » Cette fois, l’expression coupable de Jerusha n’était pas feinte. -Il me semble que tu as montré bien peu de reconnaissance en tournant en ridicule l’institution qui a tant fait pour toi et si tu n’avais pas réussi à être drôle, je ne crois pas qu’on aurait pu te pardonner aussi facilement. Mais heureusement pour toi, MR… - C’est-à-dire, ce monsieur qui vient juste de partir - est doté d’un sens immodéré d’humour et, sur la foi de ce devoir impertinent, il a offert de t’envoyer à l’université." (Page 13 et 14 )

J’ai choisi ce passage, car c’est le moment où Jerusha apprend qu’elle va aller à l’université grâce à un bienfaiteur.

Jugement, critiques personnelles : Je n’ai pas du tout aimé ce livre. Le fait qu'elle parle à un homme qu’elle ne connaît même pas, et que celui-ci ne lui réponde jamais ne m’a pas plu. De plus, les lettres qu’elle a écrites ne sont pas extraordinaires. Je n’ai pas réussi à apprécier cette histoire, contrairement à certains livres où dès le début, j’ai envie de connaître la suite. J’ai donc eu beaucoup de mal à le terminer.

Emmanuelle, 4C, 14/10/2012

*******************************************************************************************************

 

M******* Clara,

Elève de 4ème

22800 Quintin

                                                           Le 05 février, 1994

                                                        Jean Webster, écrivain

                                                      1ère Avenue de la rêverie

                   Objet: Mes avis sur votre Roman

                   Cher auteur,

         Je m'appelle Clara, j'ai 13 ans et je viens de lire votre livre intitulé "Papa-longue-jambes". Ce livre m’a particulièrement touchée, c'est pour cela que je vous écris.

         Pour commencer j'aimerais vous dire que j'ai beaucoup aimé le passage où Jerusha Abbot alias Judy apprend la véritable identité de son bienfaiteur, ce passage m’a plu car le suspense du livre prend fin!

          Je n'ai pas été déroutée par l'intrigue il me paraissait évident que le bienfaiteur était quelqu'un de proche de cette demoiselle mais j'avoue que j'ai quelques fois douté sur l'identité secrète de celui-ci.

         J'ai bien aimé les personnages de cette histoire sauf une qui ne s'apercevait pas de la chance qu'elle avait mais cela ne m’a guère dérangée car elle restait généreuse et très gentille et que si elle ne se rendait pas compte du luxe qu'elle avait c'est parce qu'elle a toujours été élevée avec.

         La façon de penser de Judy m’a touchée car avant d'aller à l'université elle se sentait inutile et très seule. Le fait que ses parents l'ont abandonnée la rendait triste mais elle a su en tirer partie en se réconfortant moralement.

         Je ne me suis identifiée à aucun des personnages de cette jolie histoire car je n'ai ni de passe-temps ni de points communs avec eux.

         Même si je ne me suis pas identifiée aux personnages de votre roman j'ai bien aimé son style, la lecture était très simple et j'ai donc pu dévorer très vite l'histoire. Les deux ou trois mots que je ne comprenais pas ne m'ont pas posé d'ennuis! Je ne regrette en rien d'avoir lu ce livre qui nous montre que tout le monde peu importe sa classe sociale peut réussir dans la vie...

        Toutes mes sincères salutations,

Clara.

Partager cet article

Repost0
15 décembre 2011 4 15 /12 /décembre /2011 22:33

Titre : Rite de passage9782070586660FS.gif

Auteur : Richard Wright

Paru en 1995

Éditeur : Gallimard

Collection : Page blanche

Genre : récit de vie, initiatique

Thème principal : un adolescent fait des fugues

Le sujet : C'est l'histoire d'un jeune garçon nommé Johnny. Un jour, quand il rentre de l'école, sa mère et sa soeur lui apprennent qu'il est un enfant adopté et que l'assistance veut le placer dans une nouvelle famille. Johnny ne voulant pas les quitter décide de s'enfuir. Par l'intermédiaire d'un ami, il entre dans un gang, "Les Marlous", et à partir de là, sa vie devient complètement différente de sa vie d'avant.

passage choisi, chapitre 2, pages 33 à 34. J'ai choisi ce passage parce que j'ai trouvé osé et riqué de la part de Johnny de tout quitter pour l'inconnu sans savoir ce qui l'attend.

jugement critique personnel : J'ai bien aimé ce livre car c'est une histoire touchante et réaliste.

Partager cet article

Repost0
12 décembre 2011 1 12 /12 /décembre /2011 19:55

Auteur : Henry Winterfeld

Titre : Les Enfants De Timpelbach.44245256.jpg

Publication : 1957

Edition : Librairie générale française

Collection : Le livre de poche jeunesse.

 

Thème principal : Les bêtises des enfants, l’apprentissage de la vie

 

Résumé : C’est l’histoire d’enfants qui sont abandonnés car ils font trop de bêtises mais les parents pensaient ne partir qu’une seule journée mais ils sont capturés. Les enfants s’organisent mais deux clans se forment et une bataille commence. Celle-ci se termine mal et tous rentrent chez eux. Le clan des méchants est jugé par les gentils et tous sont condamnés à être soumis aux gentils. Tout rentre dans l’ordre et les parents reviennent.

 

Passage choisi :

J’ai aimé le passage de la page 34 car le narrateur, (Manfred Michel), se réveille en sursaut et il est en retard et en plus il se fait mal à cause de son train mécanique et il fait exprès de se lever du pied droit car il est superstitieux.

Il est significatif pour le livre car c’est le matin où les parents sont partis.

 

Mon jugement du livre : Dans ce livre, j’ai apprécié les farces des enfants qui étaient très drôles et j’ai aussi aimé l’organisation des enfants quand les parents étaient partis. Je n’ai pas apprécié le début car on arrive à la dernière farce des enfants.

Partager cet article

Repost0
1 novembre 2011 2 01 /11 /novembre /2011 19:01

Titre : Le Chevaliearton168.jpgr au bouclier vert

Auteur : Odile Weulersse

Genre : Roman historique

Éditeur : Hachett e Jeunesse

Collection : Le Livre de Poche Jeunesse

Date de parution : 1990

 

Résumé :

C'est l'histoire d’Éléonore qui a fait un malaise à cause de Rosamonde qui a mis une pierre maléfique sur le front d’Éléonore donc Thibault va combattre avec son bouclier vert son épée qui a combattu plein de fois sans la moindre défaite : Il essaye de trouver la fée qui a le pouvoir de guérir Éléonore.

 

 

 

utlign9Un quizz en ligne pour tester votre lecture, en attendant que Florent finisse son article ...

Cliquez ce lien : Quizz

Partager cet article

Repost0
22 janvier 2009 4 22 /01 /janvier /2009 20:26
Il s'agit de trois filles qui sont en 4e . Ellie , Nadine , Magda, ont pris neuf bonnes résolutions.




1 : garder
Magda et Nadine comme meilleures amies d'Ellie.
2: dessine
r chaque jour.
3: s'améliorer un peu dans les autres matières.
4: faire un régime pour Ellie (fini la glace au chocolat).
5: arranger ses cheveux, les laisser pousser.
6: trouver un boulot.
7: acheter des vêtements.
8: aller en boîte...
9: trouver un petit
ami pour Ellie .

Partager cet article

Repost0
6 janvier 2009 2 06 /01 /janvier /2009 19:03

Titre : 3 filles (et 10 kilos en trop)
Auteur : Jacqueline Wilson
Editions : le livre de poche Jeunesse

C'est l'histoire de trois filles, Elie, Nadine et Magda. Ellie se trouve ignoblement G-R-O-S-S-E. Elle veut faire un régime car elle ne veut pas qu'on l'appelle Ellie L'Eléphant. Nadine et Magda la prennent pour une folle mais c'est qu'elles n'ont pas de problèmes de poids, elles, pense Ellie qui devient anorexique...



Présentation de l'éditeur

Au secours ! Je suis grosse, affreusement grosse ! C'est décidé, je me mets au régime. Et cette fois je tiendrai, pas question de craquer ! Mes deux meilleures amies, Nadine et Magda, me prennent pour une folle. Elles ne savent pas ce que c'est les problèmes de poids : Nadine veut devenir mannequin et Magda est une des plus jolies filles du collège... Tu vas tout savoir sur Ellie, Magda et Nadine, mais sur toi ? Avant chaque chapitre, des tests, des quiz et des conseils te permettront d'en apprendre plus sur ta personnalité et tes habitudes alimentaires. 

Partager cet article

Repost0
2 décembre 2008 2 02 /12 /décembre /2008 10:51

Auteur : Odile Weulersse

Illustrateur: Lise Coutin

Editeur: Pocket

collection: Kid Pocket

Je n'ai pas aimé ce livre car il n'y a pas assez d'action et les dessins ne sont pas très bien faits. Le personnage s'appelle Oscar. Un jour, il trouve un sac et le garde. Quand plus tard, il l'ouvre, il aperçoit un chien, c'est le chien du roi Arthur. Le chien sort du sac et s'enfuit, Oscar le suit. Trois jours après, toujours à sa poursuite, Oscar arrive au château, il voit une princesse en détresse, entre dans le château et tente de la sauver.  Il réussit et le lendemain, une grande fête est organisée pour le retour de la princesse à son château.

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : LIRELIRE
  • : Ce blog est destiné à recevoir et à diffuser vos avis de lecteurs à propos des livres que vous avez choisis (élire) et lus (lire)
  • Contact

licence et trace carbone

Lirelire   Josiane Bicrel est mis à disposition selon les termes de la licence creativecommons by-nc-sa/4.0

Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions 

Lirelire est neutre en carbone.

 

Rechercher

Classement Alphabétique Des Auteurs